Accès membres et assureurs


Trouver un thérapeute

Affinez votre recherche avec les critères ci-dessous :

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

5 étapes à réaliser avant de se lancer en massothérapie

10 août 2021  |   écrit par Sophie Roy  |

Vous envisagez une carrière en massothérapie ? Au-delà du rêve d’exercer cette profession aux mille possibilités, voici quelques pistes de réflexion pour partir du bon pied.

Blocs de bois en 5 étapes à explorer avant de ce lancer en massothérapie

1. Explorer les différentes approches de massothérapie

Bien souvent, nous connaissons les massages de base comme le suédois, mais il existe de nombreuses approches et techniques en massothérapie. En effet, on retrouve le massage de détente comme le soin californien ou le massage thérapeutique comme la kinésithérapie. On retrouve également des approches plus énergétiques telles que la polarité et des approches orientales comme le shiatsu ou le massage thaïlandais.

Un bon moyen d’aller à la rencontre de ces diverses techniques est de recevoir plusieurs types de soin. Vous pourriez même en profiter pour questionner votre massothérapeute sur son parcours, le choix de son école de formation et le développement de sa pratique.

Élèves en classe de massothérapie dans une maison d'enseignement

2. Choisir sa maison d’enseignement

Une fois que votre choix de technique de base est fait, il vous faut maintenant trouver une maison d’enseignement dont les valeurs correspondent aux vôtres. Il existe plusieurs offres de formation sur le marché. Il peut donc être difficile au départ de démêler tout cela et faire un choix éclairé. Certes, le fait de choisir sa formation en fonction de certains paramètres comme la distance à effectuer de son domicile, les enseignants ou la conciliation travail-famille peuvent être de bons arguments pour prendre votre décision. De plus, il est important de vous assurer que votre école soit reconnue par une association professionnelle.

Dès que le choix de votre maison d’enseignement est effectué, vous pourriez prendre rendez-vous pour un ou plusieurs soins en clinique-école où vous serez massé par des étudiants. Cette première expérience vous permettra d’en savoir plus sur la formation, les techniques enseignées ainsi que le savoir-faire des futurs massothérapeutes et des enseignants. N’oubliez pas que dans quelques mois, ce sera à votre tour d’accueillir vos premiers clients en clinique-école.

3. Trouver le financement

Comme les formations en massothérapie se réalisent en grande majorité dans les maisons d’enseignement privées, leur coût représente un bon investissement. Si vous n’avez pas les fonds monétaires nécessaires, vous pourriez rencontrer votre directeur de compte dans votre institution financière pour discuter de vos différentes options. Par exemple, vous pourriez avoir recours à une marge de crédit, un prêt ou même un financement offert par certaines écoles. Également, vous pourriez faire une demande au REEP (Régime d’encouragement à l’éducation permanente) qui vous permettrait d’utiliser vos épargnes REER sans pénalité fiscale ni intérêt. Pour en savoir plus, voici le lien du programme gouvernemental à cet effet.

Tirelire et femme qui fait de la recherche sur son portable pour trouver du financement

4. Choisir son association professionnelle et ses assurances

Une fois diplômé, on vous invitera à joindre une association professionnelle afin d’être soutenu dans votre pratique et pour remettre des reçus d’assurance. En effet, seuls les massothérapeutes membres d’une association peuvent remettre des reçus à des fins de remboursement des frais de massothérapie par les assurances de leur clientèle. Afin de faire un choix éclairé et de trouver une association qui reflète vos valeurs, vous pourriez demander la liste des associations de massothérapie reconnues du Québec à votre maison d’enseignement. Vous pourrez par la suite naviguer sur les différents sites web et obtenir toute l’information désirée.

D’ailleurs afin de vous aider dans vos recherches ou si vous hésitez entre deux associations, je vous suggère de vous faire une liste de questions et de poser ces mêmes questions à chacune des associations pour pouvoir analyser les réponses de manière plus neutre.

De plus, souvent oubliée ou négligée, l’assurance responsabilité professionnelle est importante à contracter. En effet, même si celle-ci est optionnelle, cette assurance vous protégera contre les conséquences financières de votre responsabilité civile en cas d’erreurs, de fautes, de négligences ou d’omissions commises dans l’exercice de vos activités professionnelles.

Également, le corps est le principal outil de travail en massothérapie, il pourrait donc être judicieux de contracter une assurance invalidité qui vous permettra d’éviter des soucis financiers en cas de maladie ou de blessure. D’ailleurs, si vous désirez en savoir plus sur les différentes protections et assurances disponibles, je vous invite à cliquer sur ce lien.

Massothérapeute donnant un soin dans un environnement de travail désiré

 5. Évaluer l’environnement de travail désiré

L’un des avantages de la pratique de la massothérapie est qu’il y a énormément de possibilités variées d’exercer la profession. Cela peut même être déroutant de faire un choix en début de carrière. N’oublions pas que notre pratique pourra s’adapter à notre réalité et qu’il sera possible de combiner différentes avenues pour déterminer celle qui nous convient le mieux.

Pour cette dernière étape, voici deux questions que vous pourriez vous poser afin d’orienter votre choix d’environnement de travail :

1. Dans quel type d’environnement de travail je désire évoluer ?

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour votre pratique de la massothérapie. En effet, vous pourriez prodiguer vos soins dans un hôtel, un spa, un bateau de croisière, un centre d’esthétique, un studio de yoga, une clinique multidisciplinaire, à la maison, au domicile de vos clients, en entreprise, etc.

En ayant une bonne idée du type de milieu où vous désirez pratiquer, il y aura des approches plus faciles à intégrer. Évidemment, rien ne vous empêche de développer les techniques de votre choix dans le milieu que vous désirez. Par exemple, vous pourriez pratiquer dans une clinique qui offre des services axés sur la maternité et les bébés. De ce fait, vous pourriez avoir envie de vous perfectionner en massage adapté à la femme enceinte. Vous pourriez également exercer votre profession dans une clinique de physiothérapie ou pour une équipe sportive et vous spécialiser en kinésithérapie. Selon vos intérêts personnels, vous pourriez avoir plus de facilité à connecter et à répondre aux besoins de la clientèle dans un environnement qui vous rejoint.

2. Est-ce que j’ai envie d’être travailleur autonome ou salarié ?

Encore une fois, une combinaison des deux options est possible. Vos choix seront orientés selon votre désir d’indépendance, de flexibilité d’horaire et d’autres facteurs.

Certains voient l’opportunité de devenir travailleur autonome comme un défi stimulant. Certes, en étant votre propre patron, vous pourriez louer un local ou en être propriétaire, aménager un bureau à la maison ou être sur la route. Vous pourriez vous concentrer au développement de votre entreprise ainsi que de votre marketing (carte professionnelles, plateformes numériques, image de marque, plan d’affaires, stratégies, etc.).

D’autres, au contraire, désirent une réalité plus stable en tant que salarié et préfèrent se concentrer uniquement sur la pratique de la massothérapie. Dans ce cas, aller vivre l’expérience comme client est un bon moyen de constater si vous vous projetez travailler aux endroits convoités. Cela vous permettra également de prendre le pouls de l’ambiance, de vos futurs collègues, etc.

Dans les faits, tous ces choix sont bons. La décision vous revient. La beauté de notre domaine est qu’il offre de nombreuses possibilités d’emploi et d’environnements.

Massothérapeute heureuse de travailler en massothérapie

Un dernier conseil

Pour ma part, avant de m’être lancée à temps plein en massothérapie, j’occupais un emploi de bureau qui m’offrait beaucoup de stabilité et de flexibilité d’horaire. Puis, j’ai débuté à regarder les formations en massothérapie. Lorsque j’ai décidé de me lancer à temps partiel dans cette nouvelle profession en plus de mon emploi de bureau, j’ai choisi le massage sur chaise à domicile. Un an plus tard, j’ai quitté mon premier emploi pour me lancer à 100 % en massothérapie. Je me suis donc jointe à une équipe, tout en louant un local. Après trois ans de pratique, j’ai fondé le Centre Rozo, une clinique multidisciplinaire comptant actuellement 14 personnes incluant le personnel de soutien. Cela fait plus de 10 ans maintenant que j’ai réalisé ce virage professionnel de 180 degrés. Ce fut une décision courageuse que je n’ai jamais regrettée.

N’oubliez jamais que la massothérapie offre de belles perspectives et un mode de vie à son image. Sachez qu’en choisissant cette profession, vous aurez la chance de faire un métier qui offre beaucoup de flexibilité et de possibilités, en plus de contribuer à la santé physique et au mieux-être de nombreux clients. Avant de vous lancer, posez-vous les bonnes questions et osez expérimenter ce qui se présentera à vous.

 

Publicité

Vous aimerez aussi...

Pourquoi pratiquer la massothérapie?

Applications utiles pour les massothérapeutes

Pourquoi l’image de marque est essentielle pour se démarquer

Sophie Roy

  Masso-kinésithérapeute et naturopathe depuis 2010, Sophie Roy a d’abord commencé sa carrière en communication. Ce virage santé en 2010 est sa meilleure décision professionnelle à vie! Passionnée de la santé et du mieux-être, elle est toujours à la recherche de moyen pour une meilleure prise en charge de la santé globale de sa clientèle. C'est de ce désir combiné à sa fibre entrepreneur qu'est né le rêve de fonder le Centre Rozo à Blainville en 2013. Il s'agit d'un centre multidisciplinaire où plusieurs thérapeutes combinent leur savoir-faire auprès de la clientèle avec bienveillance et professionnalisme. En 2019, elle est l'heureuse récipiendaire du Prix Esprit d'entreprise (5 ans et +) remis par le RMPQ. Elle affectionne tout particulièrement les techniques de kinésithérapie et tout ce qui englobe la périnatalité (du massage de la femme enceinte aux ateliers de massage bébé). www.centrerozo.com

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel