Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

Accueillir le changement en massothérapie

25 février 2022  |   écrit par Amélie Gauthier  |

Partager

Dans notre métier, tout comme dans notre vie, le changement est inévitable. Malgré qu’il soit parfois imprévisible, c’est la seule constance qui est prévisible, car un jour ou l’autre, nous devrons y faire face, volontairement ou non. Un changement de statut professionnel, un changement d’emploi, une perte de clients, un déménagement, un problème de santé ou un arrêt de services sont quelques exemples d’évènements qui peuvent se produire dans le domaine de la massothérapie. Ces situations peuvent s’avérer stressantes pour certains d’entre nous, alors regardons comment les accueillir de manière plus sereine.

Une grande balle et de petites balles en équilibre illustre l'accueil du changement en massothérapie

Changements prévisibles et imprévisibles

Tout d’abord, nous pouvons observer deux types de changements, ceux qui sont prévisibles et ceux qui ne le sont pas. Ces évènements peuvent provoquer des réactions complètement différentes selon leur nature.

Changements prévisibles

Les changements prévisibles ou planifiés sont habituellement les plus simples à affronter, car ils sont souvent initiés de façon volontaire. Par exemple, notre motivation à atteindre un nouveau but professionnel peut nous inciter à provoquer des modifications de notre plan de carrière comme retourner sur les bancs d’école, nous installer dans un nouveau milieu de travail ou changer de profession. En activant nous-mêmes le changement, nous avons souvent un certain contrôle sur sa préparation et sur notre manière de vivre la situation. Cela permet la création d’une période de transition et d’adaptation avant de passer à l’action. Bien qu’un évènement puisse s’avérer inquiétant ou déstabilisant, le fait de participer à sa planification nous permet d’anticiper les étapes à venir et à mieux y faire face.

Changements imprévisibles

D’un autre côté, les changements imprévisibles, par exemple un arrêt de services pour des raisons de santé ou une baisse drastique de clients, peuvent créer une impression de vertige. En effet, du jour au lendemain, sans que nous l’ayons souhaité, quelque chose arrive et on doit s’y conformer. Ces situations soudaines sont déstabilisantes, car elles sont inattendues et non désirées. Comme nous n’avons pas la faculté de prévoir l’imprévisible, nous devons apprendre à vivre avec la nouveauté que nous le voulions ou non.

Contrairement aux changements qui sont prévisibles, nous n’avons pas pu contrôler certains aspects en amont. De ce fait, nous n’avons pas pu préparer le terrain et créer cette période de transition qui nous aurait possiblement aidés à visualiser la suite. Nous devons donc nous adapter. Ce type de changement fait souvent naître des émotions plus intenses que nous devons gérer tout en vivant cette période qui peut déjà être difficile en soi.

Main humaine posant imprévisibles à des mots prévisibles

Changement et émotions

Selon ma lecture du livre de Spenser Johnson Qui a piqué mon fromage ?, lorsqu’un changement, prévisible ou non, se produit, une cascade d’émotions de différents niveaux peut être encourue.  Les personnages au sein de ce conte représentent quelques réactions typées que nous pouvons avoir lorsque nous faisons face à un changement. En effet, pour certains, cette sensation de vertige est énergisante. Ce type de personnes va même parfois rechercher le changement pour ressentir cette émotion. Par la motivation de réaliser quelque chose de nouveau, ils acceptent rapidement tout changement comme une évolution. Le fait de replonger dans une phase d’instabilité leur permet de rester éveillés et opportunistes dans leur vie professionnelle. Ces personnes peuvent même avoir tendance à vivre de l’excitation, de l’enthousiasme ainsi que de se sentir fortes et déterminées dans ce genre de situation.

Cascade d’émotions

Pour d’autres, cette même impression de perte de contrôle peut les rendre plus nerveux ou anxieux. Ils pourraient se freiner à accepter la situation et imaginer des hypothèses plus négatives. La peur de l’inconnu peut engendrer beaucoup de stress qui peut mener à un sentiment de perte de contrôle et d’épuisement.  Chez certaines personnes, le changement peut générer des émotions plutôt négatives qui demandent une grande dépense d’énergie. Nous pourrions comparer cela à la sensation de nager à contre-courant. Bien que ce soit quelque chose de difficile pour ce type de personnes, il existe des moyens pour aller mieux et tolérer davantage les changements.

Que nous soyons intimidés par un évènement ou que nous recherchions une nouvelle dose d’adrénaline, ces émotions sont toutes normales et légitimes. Tout est une question de contexte, d’expérience et de tempérament individuel. Également, il ne faut pas être étonné de constater que deux changements similaires peuvent provoquer en nous des réactions complètement différentes selon le contexte et notre état d’esprit à ce moment.

Caméléon change de deux couleurs sur l'arbre illustre le changement et les émotion

Accueillir le changement

Au fil des années et des expériences, nous apprenons à nous connaître ainsi qu’à anticiper nos réactions face à différentes situations. Nous développons nos propres outils pour faire face aux évènements prévus, et surtout, aux imprévus. Cette introspection permettrait d’éviter de tomber dans les réactions extrêmes qui pourraient avoir une incidence négative sur notre santé physique et mentale. Par exemple, à la suite de la mésaventure de l’un des personnages du livre de Spencer Johnson, celui-ci met en mots ses découvertes afin d’aider à faire évoluer un collègue imprégné de ses émotions négatives en raison d’un changement dans sa vie.

Recommandations

Voici donc quelques recommandations inspirées de ce livre pour accueillir le changement et mieux vivre nos émotions tout en prenant le contrôle de la situation :

1— Accepter le changement. Le changement est inévitable. En acceptant la situation, nous relâchons la tension, nous lâchons prise et nous autorisons que nous ne puissions pas tout contrôler.

2— Accepter qu’il soit normal d’être émotif. Que ce soit un sentiment d’excitation ou d’impuissance, prenez quelques instants pour vivre cet état d’être. Il sera plus facile ensuite de rebondir et d’entamer des actions concrètes.

3— S’adapter et ne pas trop analyser. Lorsque nous sommes forcés de vivre un changement, ne blâmons pas, n’accusons pas et n’attardons pas trop d’importance aux raisons qui l’ont entraîné.

4— Changer en adoptant une attitude positive malgré la difficulté. Prenons conscience du pouvoir dont nous disposons. Nous ne pouvons pas toujours changer les choses, mais nous avons le pouvoir de changer notre perception. Voyons le changement comme une nouvelle opportunité d’évoluer et de progresser en tant qu’individu.

Transformation de la chenille au papillon illustre l’accueil du changement

5— Être réaliste.  Si nous provoquons le changement, demandons-nous ce qui est raisonnable d’espérer.  Des attentes trop élevées peuvent engendrer une plus grande dose de stress et une plus grande déception, si nous ne comblons pas nos attentes. Découpons notre nouveau projet en phase, en étape et savourons chaque petite réussite.

6— Être patient.  Laissons le temps faire les choses.  Ayons confiance en nos capacités afin de nous ajuster à une nouvelle situation.

7— Parler.  Profitons de notre réseau de soutien pour poser des questions. Cela pourrait nous aider à connaître différents points de vue, partager nos inquiétudes et développer des stratégies. Il n’y a rien de mieux qu’un massothérapeute pour comprendre un autre massothérapeute.

8— Éliminer le stress.  Entre autres, avoir une routine, faire régulièrement de l’exercice, prendre le temps de respirer profondément pendant quelques minutes tous les jours, nous distraire en écoutant un film, lire le livre Qui a piqué mon fromage, dormir suffisamment et bien manger sont quelques astuces intéressantes pour tenter de mieux nous sentir, aussi bien physiquement que mentalement. Chaque être humain est différent, c’est donc à nous de trouver ce qui nous fait du bien.

Faire face au changement

Bien que nous ayons notre plan de carrière entre les mains et que nous ayons le contrôle de la situation actuellement, gardons toujours en tête que tout peut changer du jour au lendemain. Que nous créions nous-mêmes le changement ou qu’il soit provoqué subitement sans que nous l’ayons demandé, il va inévitablement arriver. La prochaine fois que vous y ferez face, prenez le temps de le vivre et de vous y adapter. Puis faites en sorte qu’il vous aide à devenir un meilleur professionnel, un meilleur individu.

Si vous vous sentez dépassé par un évènement et que vous ne trouvez pas de solution à votre situation, que ce soit dans votre métier de massothérapeute ou dans votre vie personnelle, osez aller chercher de l’aide chez un spécialiste. Parfois, les changements semblent insurmontables même avec l’écoute et les conseils de notre entourage. Des ressources d’aide comme Info-Social 811 ou Tel-Aide Québec, entre autres, sont qualifiés et outillés pour vous accompagner.

Publicité

Jonhson, S. (1998), Qui a piqué mon fromage ? (Traduit par Jean-Pascal Bernard, 2000). Éditions Michel Lafon

Partager

Vous aimerez aussi...

L’art de masser judicieusement un coureur

06.juin.2022

Le massage des zones périphériques

15.mars.2022

Les muscles et le froid ne font pas toujours bon ménage

14.fév.2022

Amélie Gauthier

Ayant cheminée dans le domaine des arts de la danse durant toute son enfance ainsi que sa jeune vie d’adulte et après avoir dirigé sa propre entreprise durant plus de 15 ans, Amélie fait un bond dans la santé physique. Désirant développer de nouveaux intérêts, elle se découvre un désir d'aider les gens dans leur santé et leur mieux-être.  Elle commence alors à suivre différentes formations en lien avec l'entraînement physique jusqu’au jour où elle décide de s’inscrire, sans trop d’attente, à un cours en massothérapie.  Son désir d’aider prend alors tout son sens et devient une véritable raison de vivre.  À l’affût de nouvelles connaissances depuis, elle s’accomplit tous les jours dans ce domaine où le mieux-être est mis de l’avant.  Sa soif d'apprendre et de développer de nouvelles compétences, autant en massothérapie qu’en entraînement physique, lui permet d’être aujourd’hui, une thérapeute sachant allier détente et travail musculaire pour une clientèle active.

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute