Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

Améliorer sa respiration, étape par étape

21 février 2018  |   écrit par Xavier Jutras  |

Partager

Si vous avez lu les articles, Respiration abdominale ou thoracique –Principes de base et Se réconcilier avec la respiration abdominale, vous êtes déjà plus ferrés en matière de respiration. Maintenant, afin de vous aider à passer à l’action et amorcer des changements concrets, j’ai cru bon d’apporter un dernier complément d’information. Ce billet se veut donc un guide pratique qui vous permettra de passer à la prochaine étape dans votre cheminement respiratoire (ou d’aider vos clients à mieux respirer).Guide pratique pour mieux respirer - Blogue du Réseau

 

Mes suggestions

J’aimerais terminer en vous encourageant à essayer une séance de massothérapie ou d’orthothérapie où votre thérapeute portera une attention particulière à votre respiration ou sur toute la région antérieure (côtes, ventres). Plusieurs clients mentionnent avoir l’impression de mieux respirer et cela pourrait s’expliquer par une meilleure conscientisation de la région touchée.

Également, pour ceux qui, pour une raison ou pour une autre, ne se sentent pas prêts à commencer un « programme quotidien » de respiration, les cours de yoga sont tout indiqués pour vous. Ils vous donneront les bases nécessaires afin d’améliorer votre respiration avec un bon encadrement. Bien que vous n’en ferez pas tous les jours, vous allez quand même voir des améliorations et vous en retirerez de nombreux bénéfices qui vont au-delà de la simple respiration.


Guide pratique pour mieux respirer (version texte)

Pour modifier votre respiration, il vous faudra pratiquer quotidiennement. Certaines précautions s’imposent. Voici donc un guide que je vous suggère pour augmenter vos chances de réussite.

Avant de commencer

  1. Déterminez un lieu et un moment dans la journée où vous allez pratiquer votre respiration.

Peu de gens auront la discipline nécessaire pour pratiquer quotidiennement. C’est pourquoi il vous faut prévoir vos séances en bloquant du temps à votre horaire. Ensuite, trouvez un endroit où vous pourrez vous concentrer. Idéalement, choisissez un endroit calme propice à la pratique. S’il s’agit d’un lieu bruyant, il est toujours possible de prévoir des écouteurs afin de rester dans votre bulle.

  1. Choisissez la durée et la pratique

Dans votre calendrier préétabli, inscrivez la durée de chacune des séances ainsi que la pratique vous souhaitez effectuer.

La séance

  1. Concentrez-vous sur le ressenti du patron moteur actuel

Respirez normalement et, autant que possible, essayez d’identifier les inconforts ou restrictions de mouvement (par exemple : évitement de la douleur ou limitation mécanique).

  1. Concentrez-vous sur le ressenti en utilisant le patron moteur désiré (respiration diaphragmatique dans le cas qui nous intéresse).

Qu’est-ce qui est différent? De quelle façon? Verbalisez-le le plus précisément possible. En tentant de mettre des mots sur ce que vous ressentez à des endroits spécifiques du corps, vous serez obligé de vous concentrer sur ces zones et vous maximiserez vos chances d’améliorer votre ressenti.

  1. Pratiquer quotidiennement en comparant les deux

Bien que le but ultime est d’apprendre à respirer par le ventre, vous vous améliorerez plus vite si vous vous concentrez également sur le ressenti de la respiration thoracique. Une façon concrète de le pratiquer pourrait être, par exemple :

  • 1 minute de respiration thoracique consciente, suivie de 5 à 10 minutes de respiration abdominale consciente, pour ensuite terminer par 1 minute de respiration thoracique.
  1. Apporter de légères modifications à vos séances d’une fois à l’autre

Par exemple, vous pourriez modifier le rythme de votre respiration, l’ambiance musicale, la position, etc. Vous pouvez également faire des exercices de visualisation en même temps. En créant de légères modifications, votre cerveau sera plus réceptif et moins « rigide » que si vous apprenez dans un cadre fixe que vous répétez chaque fois.

 

 

Voici quelques suggestions de postures différentes :

  • Sur le dos (jambes allongées, genoux relevés, jambes dans les airs, etc.);
  • Sur le ventre (sur le sol, sur un ballon suisse, etc.);
  • En position assise (en indien, sur une chaise, jambes tendues, etc.);
  • Debout (n’importe quelle position imaginable: en squat, en position d’étirement, etc.).

Voici quelques suggestions de rythmes respiratoires :

  • inspiration très lente, expiration rapide;
  • inspiration très lente, expiration passive (lente);
  • inspiration rapide, expiration lente;
  • Inspiration de 5 secondes et expiration de 5 secondes, soit 6 respirations complètes par minute.

Voici quelques suggestions de visualisation :

  • vous pouvez visualiser et ressentir la température de l’air qui entre dans vos narines et la comparer à la température à l’expiration;
  • vous pouvez visualiser un endroit du corps (ex. : bas du dos) et imaginer que vous allez porter un maximum d’oxygène à cet endroit;
  • vous pouvez visualiser que vous devenez très mou.

En réalité, les options sont infinies. Allez-y en fonction de votre créativité!

Partager

Vous aimerez aussi...

Comment trouver le parfait massothérapeute pour vous ?

15.juin.2020

La fatigue et la massothérapie

28.fév.2020

Comment intervenir face aux inconduites sexuelles des clients en massothérapie ?

26.nov.2019

Xavier Jutras

Diplômé de l’Université Laval en kinésiologie en 2005, Xavier Jutras a décidé d’ajouter une nouvelle corde à son arc en 2014 en entamant une carrière parallèle en massothérapie. Maintenant en voie de devenir orthothérapeute, il pourra ainsi gérer les bobos de ses clients tout en s’assurant de les guider dans leur processus de réhabilitation. Doté d’une infatigable curiosité, il fait des lectures quotidiennes sur le sujet afin de rattraper « le temps perdu ». Son but : apprendre, bien comprendre et, surtout, faire le tri de l’information de façon à pouvoir mieux informer par la suite. Déjà rédacteur pour le blogue "Je me prends en main", il a offert ses services au Réseau dès qu’il en a eu la chance parce qu’il adore pouvoir transmettre sa passion en enseignant ou en écrivant. Fan invétéré des massages, il se donne comme mandat de rester neutre du mieux qu’il peut pour donner l’heure juste quant aux connaissances actuelles acceptées par la communauté scientifique. Bien qu’il possède un intérêt très marqué pour le monde du sport, il s’intéresse également aux bienfaits psychologiques que peuvent apporter l’activité physique et la massothérapie. Ces deux domaines, à la fois préventifs et curatifs, sont intrinsèquement liés et constituent, à son avis, le chemin le plus sain et le plus efficace pour atteindre le niveau de bienêtre que vous souhaitez.

Mes articles

Commentaires

  1. Marie-Claude dit :

    Bonjour,
    J’aimerais savoir si nous pouvons imprimer le tableau pour afficher a nos clients en indiquant bien la source.
    Merci

  2. Mon Réseau Plus dit :

    Bonjour,
    L’infographie a été créée dans un format qui n’est pas conçu pour l’impression, mais bien pour la consultation numérique en ligne. Il n’est donc pas recommandé d’imprimer le document afin de préserver la mise en forme de l’infographie. Nous vous remercions de votre compréhension.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute