Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    
  • 0

Blogue

Assumer ses prix en massothérapie

18 novembre 2020  |   écrit par Catherine Drouin  |

Partager

En tant que massothérapeute, la question d’établir ses tarifs ou encore de les augmenter est une étape nécessaire, mais pas toujours évidente. Vous pouvez d’ailleurs commencer par lire l’article Fixer ses prix en 4 étapes sur le blogue qui propose diverses pistes. Une fois que vous avez déterminé vos différents tarifs, le travail n’est pas terminé. Vous pourriez faire face à un autre défi qui est très présent chez les entrepreneurs, c’est-à-dire, avoir le courage de les assumer pleinement. Voici quelques pistes de réflexion pour comprendre d’où pourrait venir cette difficulté, et en même temps comment attirer l’abondance avec confiance.

Dés qui représentent des prix à la hausse et à la baisse

Revisiter sa relation à l’argent

Si vous n’êtes pas à l’aise avec le simple fait de demander de l’argent pour des services rendus ou encore vous ne facturez pas la juste valeur de ce que vous offrez, un exercice d’introspection sur votre relation à l’argent peut être un bon point de départ. Si par exemple, dans votre famille, l’argent a toujours été un sujet tabou ou encore que, inconsciemment, vous avez la croyance que si vous faites de l’argent, c’est au détriment des autres, vous libérer de ces croyances limitantes pourrait être vraiment libérateur. Il faudra alors changer votre regard face à l’argent. Et si vous tentiez de la voir comme un moyen de vous aider à faire grandir votre entreprise et vous propulser plus loin ? Voir l’argent comme un moyen d’arriver à aider encore plus de gens et faire évoluer votre mission, c’est vraiment se libérer de l’impression que vous avez de « profiter » des autres pour gagner votre vie. Avec l’argent des soins rendus, vous pouvez investir dans des formations, devenir un meilleur thérapeute par exemple. Cet argent sert une cause très noble, celle d’aider les gens à se sentir mieux.

Pièces d'argent dans une bouteille et empilées démontrent la valeur

Connaître sa valeur

Une des conditions primordiales pour arriver à assumer ses prix est de connaître sa valeur et cela passe inévitablement par la confiance en soi. Vous avez investi beaucoup pour devenir massothérapeute, pour vous perfectionner et cela a une valeur ! Il est donc normal d’obtenir de l’argent contre cette expertise. La société fonctionne de cette façon. Nous échangeons des biens et des services contre de l’argent. Si vous savez que vous faites du bien aux gens, il n’y a rien de mal à facturer le juste prix pour cela ! Vous êtes la personne qui vous connaît le plus. Ne laissez pas les autres décider de votre valeur, surtout s’ils ne vous connaissent pas ou n’ont pas reçu de massage de votre part. Gardez en tête que votre approche et vos soins sont uniques. Les gens qui viennent vous voir paient pour toute l’expérience qui entoure le massage, votre écoute, votre personnalité, les techniques spécialisées que vous mettez en place, etc. Le manque de confiance en vous est souvent un gros poids vous empêchant de progresser.

Une massothérapeute travaille sur son portable

Se défaire de la mentalité « salarié »

Pour plusieurs d’entre vous, la massothérapie est une deuxième carrière. Vous avez donc possiblement travaillé comme salarié durant les dernières années. Vous êtes donc habitués au principe d’échange de temps contre de l’argent. Même si vos tarifs de massothérapie sont établis en fonction du temps que le client passe sur la table de massage, vous ne pouvez pas entièrement vous appuyer sur cet élément pour établir des prix qui rendent justice à votre travail. Pensez déjà toutes les heures supplémentaires que vous passez à prospecter de nouveaux clients, participer à des événements, bâtir vos outils promotionnels, faire votre lavage de draps, faire les appels, etc. Cela doit aussi entrer en ligne de compte dans le calcul de vos prix. Un salarié qui est payé pour une journée de 8 heures, habituellement, arrive à la maison et peut mettre le travail de côté. Pour les travailleurs autonomes, le travail s’invite même dans les jours de « congé » parfois. La massothérapie est aussi un travail plus physique. Cela se « paie » aussi. Il y a un risque réel de blessures relié à votre travail. Bref, ce sont tous des facteurs qui entrent en ligne de compte. Si vous passez à côté de tout ça et ne voyez que la notion « temps », et que vous avez une mentalité de salarié, il se peut que vous vous contentiez de vous payer un salaire qui ne vous permettra pas de bien vivre et cela peut vous empêcher de bien progresser en tant qu’entrepreneur/ travailleur autonome et même vous amener à abandonner le métier.

Laisser l’expérience entrer

Bien sûr, avec l’expérience, il vous sera sans doute de plus en plus facile d’assumer vos tarifs, vous faire confiance et connaître votre juste valeur. Plus vous allez observer les résultats positifs sur vos clients, plus vous serez en mesure de constater clairement que ce que vous offrez a une valeur tangible. Même s’il est important de bâtir d’abord et avant tout votre confiance en vous les témoignages positifs de vos clients peuvent aider à confirmer que vous faites réellement du bien et que vos tarifs sont justifiés. Un bon truc est d’aller relire les témoignages d’anciens clients quand vous avez eu une journée plus difficile. N’hésitez pas d’ailleurs à solliciter vos clients-es pour cela. Beaucoup d’entre eux sont plus que satisfaits de vos services, mais n’enverront pas nécessairement de témoignage.

Femme reçoit un soin de massage sur chaise

Respecter ses limites pour mieux redonner

En tant que thérapeute ou tout autre travail de relation d’aide habituellement, il existe une sorte de croyance consciente ou non que ce genre de métier implique un « don de soi » naturel et délibéré. Même si votre mission première est d’aider les gens, cela ne veut pas dire que vous ne méritez pas d’être justement payés pour cela. D’ailleurs, pour mieux donner, il est primordial d’établir ses limites et de reconnaître nos besoins dans la relation thérapeutique. C’est du « donnant-donnant ». La condition préalable pour avoir le courage d’établir ses limites c’est de s’aimer suffisamment pour se respecter soi-même, respecter son énergie. Accepter de réduire vos prix, faire des rabais quand les clients le demandent, ce n’est pas se respecter, à moins que vous eussiez vraiment envie de le faire et que ce ne soit pas au détriment de votre santé physique, mentale, financière. N’acceptez pas n’importe quoi pour vous faire un ou deux nouveaux clients de plus. D’autant plus que ceux qui négocient sans cesse sont ceux qui ne reconnaissent possiblement pas la juste valeur de vos services et qui ne seront jamais prêts à payer le « vrai » prix. Vous risquez donc de vous épuiser et d’attirer la mauvaise clientèle.

Un massothérapeute discute avec sa cliente de ses tarifs

Respecter son rythme et bien communiquer

Si vous ne chargez pas suffisamment (pour votre marché, pour payer vos factures, etc.), cela ne veut pas dire que vous deviez augmenter soudainement de 30%. Vous pouvez y aller à votre rythme. Si vos collègues augmentent leurs tarifs, cela peut être une opportunité de faire de même ou encore vous pouvez attendre un moment plus opportun pour vous. Il n’y a pas de règle à suivre. L’important est d’être en confiance et idéalement de mettre votre clientèle au courant avant que cela ne se produise. Cela peut se faire via un petit communiqué, une infolettre, les réseaux sociaux ou encore à la prise de rendez-vous.

Néanmoins, ce genre d’annonce peut souvent rendre mal à l’aise certains massothérapeutes. Il est donc important de faire attention à la façon dont vous communiquez quand vous abordez la question monétaire. Une fois que vous avez déterminé vos tarifs ou une augmentation à venir, même si la transparence est toujours de mise, évitez de vous justifier à outrance. Cela peut laisser croire à vos prospects ou vos clients actuels que vos prix ne reflètent pas vraiment ce que vous offrez. Si vous n’êtes pas à l’aise avec votre prix, les gens ressentiront peut-être votre incertitude face à la valeur de vos services.

Pour mieux cheminer

Finalement, sachez que si on vous affronte au sujet de vos prix et que cela touche une corde sensible, rassurez-vous, c’est totalement normal. Respirez un bon coup, puis vous pouvez réaffirmer avec confiance certaines phrases (oralement ou intérieurement comme un mantra) : « Je suis à l’aise avec mes tarifs et je connais la valeur de mes services ». Si ce blocage persiste, travailler avec un coach professionnel peut vous aider à déterminer les écueils qui vous empêchent d’avancer et prendre confiance en vous autant personnellement que professionnellement.

 

Partager

Vous aimerez aussi...

Entrepreneuriat : Comment trouver son X et le faire évoluer

13.jan.2021

Des idées pour gâter vos clients pour les Fêtes!

03.déc.2020

Le retour au travail après une longue absence

08.juil.2020

Catherine Drouin

Passionnée de voyages, c’est au retour d’un long voyage transformateur en Inde en 2010 que Catherine s’est intuitivement inscrite à un programme de massothérapie. Ses expériences d’aide humanitaire lui avaient permis de confirmer son intérêt grandissant envers la relation d’aide. Multipassionnée et toujours dans l'intention d'améliorer son bien-être et celui de ses clients, elle entame une formation de naturopathie en 2014. Par la suite, elle se spécialise en santé de la femme suite à des difficultés personnelles dans ce domaine. À son cursus s'ajoutent aujourd'hui plusieurs autres formations notamment dans le domaine de l'herboristerie, la technique Arvigo® de massage abdominal Maya, la relation d'aide et la méditation pleine conscience. Sa passion est contagieuse et sa pratique est fondée sur l'écoute bienveillante, le respect ainsi que le désir d'aider les femmes à mieux se connaître et à reprendre les rênes de leur santé. www.lasanteacoeur.com

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute