Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

Choisir sa spécialité en massothérapie

29 octobre 2018  |   écrit par Philippe-Olivier Jasmin  |

Partager

La question à cent dollars. Pourquoi devrait-on dépenser du temps et de l’argent, et verser un peu de sueur à se spécialiser en massothérapie et approfondir ses connaissances? Après tout, ne pouvons-nous adéquatement gagner notre vie en détenant la formation minimale? Désirez-vous satisfaire votre curiosité ou alimenter le perfectionniste en vous dans sa quête du savoir? Souhaitez-vous vous démarquer des 15 580¹ autres massothérapeutes compétiteurs? Aspirez-vous à vous métamorphoser en un fier ambassadeur de la reconnaissance de la massothérapie?

Peu importe, discutons des vraies affaires : une formation coûte du temps et de l’argent. Ça, c’est la partie qui irrite les méninges et les humeurs. Cependant, au lieu de contempler vos spécialisations comme une main pigeant avarement dans votre portefeuille, percevons-les comme un investissement.

Et comme il l’a été fréquemment mentionné : tout thérapeute qui ose élever sa formation mérite un minimum de respect.

Néanmoins, avec autant de modalités différentes inondant le marché, comment ne pas être ensevelis sous cette avalanche? Comment faire pour choisir sa spécialité en massothérapie? Pourquoi se casser la tête; restons bien simples.

Choisir sa spécialité en massothérapie - Blogue du Réseau

Identifiez votre clientèle-cible

Le point évident : qui sera votre clientèle-cible? Avez-vous une clientèle-cible? Vous aspirez à travailler avec des sportifs? Une formation en kinésithérapie ou massothérapie sportive va adéquatement vous équiper. Vous convoitez une clientèle de femmes enceintes? La nécessité du cours de massage adapté pour celles-ci devrait être évident. Vous cherchez à œuvrer avec des individus cancéreux? Allez chercher votre masso-oncologie. Vous désirez pratiquer en massothérapie clinique? La formation thérapeutique de votre choix et un cours de dysfonctions se veut de mise.

« Mais moi, j’en n’ai pas de clientèle-cible. Je veux faire uniquement de la détente à Mr ou Mme Tout-le-monde! » Je ne sais pas pour vous, mais ce propos sonne étrangement comme une clientèle-cible… Au Québec, les associations renferment 15 580 massothérapeutes capables d’effectuer un massage de détente. Pourquoi un client viendrait vous voir plutôt qu’un des 15 579 autres? Donnez-leur une bonne raison. Spécialisez-vous! Pourquoi ne pas aller dénicher quelque chose comme massage californien?

Plus vous êtes spécialisés, plus vous êtes apte à atteindre les objectifs d’une clientèle précise et plus celle-ci détient une bonne raison de venir vous consulter. C’est aussi simple que ça.

Pour choisir un chemin, il est préférable de préalablement connaître sa destination.

Identifiez votre clientèle-cible - Blogue du Réseau

Identifiez vos forces et vos faiblesses

Malheureusement, la formation parfaite n’existe pas. Le domaine des thérapies manuelles évolue au fil du temps et il est impossible d’exhaustivement et concisément couvrir l’entièreté des connaissances de l’humanité envers un sujet. Il demeure toujours possible d’approfondir davantage ou de trouver un angle différent.

De ce fait, chaque formation démontre des forces et des faiblesses. À notre tour, nous, thérapeutes, développons naturellement nos propres forces et faiblesses selon nos facilités, nos difficultés, notre intégration et même nos préférences et prédispositions à l’intérieur de la dite formation.

Par exemple, les difficultés que vous éprouvez envers certaines problématiques d’épaule vous font grincer des dents? Allez chercher une formation-continue pour colmater cette brèche! À l’inverse, vous êtes confiant envers les cas cervicaux, mais ça ne vous satisfait point? Vous aspirez à être awesome? Planer en altitude élevée se veut combien exaltant! Et plus on sue en entraînement, moins on saigne au champ de bataille.

Cependant, pas besoin d’être nécessairement un perfectionniste zélé. Moins vous présentez des fuites dans vos aptitudes et plus vous êtes compétents à confronter une panoplie de scénarios différents. De plus, plus vous élevez vos connaissances et techniques, plus vous dénicherez aisément des résultats aux objectifs de vos clients. Un client satisfait est un client de bonne humeur. Un client content est un client qui revient et vous promeut par le bouche-à-oreille. Tout le monde gagne et devient de bonne humeur.

Une fois que vous savez où vous allez, assurez-vous que votre logistique vous permet de vous rendre à destination.

Identifiez vos forces et vos faiblesses - Blogue du Réseau

Identifiez ce qui vous intéresse

Pour citer Confucius, le célèbre personnage de la Chine antique accrédité pour la philosophie du confucianisme : « choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. » Une approche ou une technique vous intéresse? Qu’attendez-vous? Faites le saut!

Même si une connaissance théorique demeure toujours intéressante à détenir, si employer une technique vous lève le cœur, vous ne vous en servirez point. À l’opposé, l’enthousiasme est contagieux. Si une spécialité ravive vos braises, have fun! Les clients réalisent rapidement quand vous trippez et ils adorent ça.

Tous les chemins mènent à Rome. Tant qu’à effectuer le voyage, choisissez un itinéraire qui permettra à votre passion de s’exprimer et qui ne vous emmerdera pas.

Identifiez ce qui vous intéresse - Blogue du Réseau

Théorique vs pratique

Ici se trouve une opinion personnelle de votre auteur alors je vais me permettre d’employer la première personne du singulier. Voyez ceci comme une suggestion et un conseil, non comme la vérité absolue : ne négligez pas vos connaissances théoriques en faveur de vos aptitudes pratiques.

Il s’agit d’un comportement que j’observe fréquemment chez des collègues débutant leur carrière. Ils se lancent dans l’apprentissage de nouvelles techniques comme des gloutons insatiables. Techniques, techniques et techniques. Cependant, nous tombons rapidement dans la redondance alors que chacune d’elle devient une alternative à une autre qui poursuit le même objectif.

Une meilleure maîtrise de vos connaissances théoriques vous expose d’autres options. Vous pouvez défrichez des chemins que vous ignoriez. Différents angles d’approches à vos problématiques se révéleront.  Et, qui sait, peut-être découvrirez-vous de nouvelles utilisations à des techniques que vous possédez déjà.

Nous ne requérons pas quinze modèles de voiture différente pour se rendre à une destination. Nous nécessitons diverses options. Bref, des types de transport distincts et plusieurs itinéraires.

En conclusion, la vie reste simple; ne nous la compliquons point. Professionnellement, nous pouvons observer trois objectifs : adapter notre coffre à outils selon notre clientèle, être performant dans ce que l’on fait et tripper. Il demeure donc logique de choisir sa spécialité en massothérapie selon les mêmes critères. Votre client est satisfait? Vous êtes efficace? Vous aimez ce que vous faites? Il n’y en a pas de problème!

Bonnes formations!

1. https://soinspersonnels.com/medias/files/PDF_masso/Faits-Saillants-Massotherapie.pdf 

 

Partager

Vous aimerez aussi...

Vaincre la léthargie de la fatigue musculaire

12.mai.2020

Fascinants fascias

04.sept.2019

Massothérapie : Traditions et philosophies dans le monde

07.août.2019

Philippe-Olivier Jasmin

  Vous reconnaîtrez probablement Philippe-Olivier Jasmin comme un des collaborateurs qui écrit pour le blogue du RMPQ depuis son implantation. Non? Pas de problème! Peut-être comme l’orthothérapeute clinicien aguerri. Celui qui décortique l’anatomie, explore la biomécanique et déniche des tactiques et des approches cliniques efficaces pour ces confrères massothérapeutes? Ou encore, comme le collaborateur pour le blogue de l’AMS et le superviseur-coach d’orthothérapie à leur campus de Montréal? Ou probablement comme celui qui unit des formations de la Chine, de la Colombie-Britannique et des États-Unis à sa formation d’orthothérapeute pour attiser l’étincelle de l’excellence et inspirer ses collègues à être awesome? … … ... Quand il n’est pas en train de masser ou de promouvoir la reconnaissance de la massothérapie par l’éducation, P-O a le nez plongé dans un bouquin, su à exercer sa routine de rame, de callisthénie et de Tai Chi, ou relaxe paisiblement un café à la main. Alors qui est P-O? Un rêveur? Un perfectionniste? Un guerrier pacifiste zen? Pour le découvrir, mets ton casque et viens le rejoindre au front!

Mes articles

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute