Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

Comment la massothérapie peut soulager la fibromyalgie

12 septembre 2013  |   écrit par Julie Plouffe  |

Partager

La fibromyalgie est un syndrome appartenant à la famille des rhumatismes, se caractérisant par une douleur généralisée au niveau des tissus musculaires. Les personnes qui en sont atteintes ressentent généralement une hypersensibilité au toucher et des douleurs (comme une sensation de brulure de la tête aux pieds), des raideurs généralisées, des maux de tête, une fatigue constante et un sommeil non réparateur. Selon la Société québécoise de la fibromyalgie3,3 % à 5 % de la population en souffre, sans discrimination d’âge, avec une prédominance chez la femme.

Les zones les plus atteintes sont celles proches de la colonne vertébrale comme la nuque, les épaules, les omoplates, le bas du dos, et même les hanches. Les douleurs sont localisées dans les muscles entourant les articulations. Cette douleur peut évoluer au cours de la journée en fonction de l’état de fatigue, de stress et de l’activité physique de la personne atteinte.

Le médecin diagnostiquera la fibromyalgie s’il observe au moins 11 sur 18 des points préalablement définis, mais certains patients sensibles à moins de 11 points en sont parfois diagnostiqués.

Le traitement de la fibromyalgie

Les personnes atteintes de fibromyalgie le savent : la fibromyalgie ne se guérit pas. Les symptômes peuvent cependant être soulagés par la prise de médicaments et une revue des habitudes de vie de la personne atteinte. On recommande souvent à ces personnes de pratiquer de l’activité physique régulièrement, de se reposer, de manger sainement et d’éviter le stress. C’est ici que la massothérapie pourrait être un atout précieux, car il a pour but de relaxer le corps et l’esprit de la personne qui le reçoit. Sans oublier qu’il agit aussi sur la peau, la respiration et le système nerveux, procure une grande détente musculaire et favorise ainsi l’augmentation de l’amplitude de mouvement.

Les précautions à prendre pour le thérapeute

Avant d’effectuer le soin de massothérapie, le ou la thérapeute prendra bien soin de discuter avec la personne des parties du corps les plus sensibles au toucher – et celles qui le sont moins – de façon à ce que le massage soit sans douleur.

En tant que thérapeute, je suis très consciente qu’au premier massage même un effleurage peut être très douloureux. Avec le temps, tout en respectant le seuil de tolérance à la douleur du client, j’augmente progressivement la pression en intégrant graduellement des pétrissages et des frictions, qui vont travailler plus en profondeur les muscles endoloris.

Bien entendu, le massage n’est pas une solution permanente ni une guérison de cette maladie chronique. Par contre, il pourrait aider grandement à soulager les douleurs et améliorer la qualité de vie des gens qui en souffrent.

 

 

La recherche médicale

Des chercheurs ont fait une découverte encourageante concernant la fibromyalgie. Dans un article paru dans la revue Pain Medicine, ils rapportent qu’une pathologie neurovasculaire présente dans la peau des femmes atteintes de fibromyalgie pourrait expliquer leurs maux. Ces personnes auraient une quantité de fibres nerveuses sensorielles supérieures à la moyenne au niveau des mains, ce qui expliquerait pourquoi cette partie du corps est particulièrement sensible et douloureuse. La pathologie aux fibres nerveuses sensorielles pourrait également causer un trop grand afflux sanguin aux muscles, causant des courbatures et des douleurs musculaires, et un sentiment de fatigue créé par l’accumulation d’acide lactique. Le sommeil non réparateur fréquent chez les gens atteints découlerait aussi, pensent les chercheurs, de cette pathologie.

En espérant que ces avancées médicales permettront un jour de mieux les soulager les personnes souffrant de fibromyalgie.

Pour plus d’information, visitez le site de la Société québécoise de la fibromyalgie. Vous trouverez sur leur site les adresses des associations régionales de la fibromyalgie.

Sources :

http://sante-medecine.commentcamarche.net/faq/1801-fibromyalgie-douleurs-musculaires-et-articulaires
www.fibromyalgie-sqf.org
http://www.psychomedia.qc.ca/fibromyalgie/2013-06-19/pathologie-neurovasculaire-peripherique-rice-albrecht

Partager

Vous aimerez aussi...

Les mystères du piriforme

14.sept.2020

Le Taping

26.août.2020

Le massage des pieds

11.août.2020

Julie Plouffe

Mes articles

Commentaires

  1. sylvette prou dit :

    Merci pour votre descriptif en effet je souffre de cette maladie depuis plusieurs années. Elle a été reconnue par un professeur. Aujourd’hui les crises sont moins fortes mais elles arrivent dans n’importe quelle partie du corps. J’ai un sommeil avec des somnifères mais j’essaie d’être tjrs active pendant mes crises pour ne pas rester bloquée. Je trouve que c’est la meilleure solution mais malheureusement pas agréable du tout. J’essaie de tjrs me créer une activer pour éviter de penser à ma douleur. Cette maladie est à l’origine de la dépression. Il faut s’évader la tête.

  2. frederic dit :

    Je suis a la recherche d’un ou une massotherapeuthe spécialisé dans les massages de fibromialgie, pour une femme de 73 ans.
    quartier ahuntsic pres du metro cremazie.

  3. Le Réseau dit :

    Bonjour, nous vous invitons à consulter notre répertoire des membres afin de trouver un.e massothérapeute qui répond à vos besoins dans votre secteur. Bonne journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute