Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

Conseils pour démarrer une entreprise de massothérapie

7 décembre 2012  |   écrit par   |

Partager

Entrez en communication avec le CLD de votre région

Le Centre local de développement de votre région sera en mesure de vous guider tout au long de votre démarche pour démarrer une entreprise. Par contre, il est bien de savoir que parfois ces organismes ne contribuent pas au développement d’une entreprise qui pourrait en concurrencer une autre. C’est pourquoi, en cas de refus, il ne faut pas vous décourager. Allez cogner à d’autres portes et faites le tour des organismes régionaux (qui peuvent différer d’un endroit à l’autre). Il est également possible que votre institution financière vous offre du soutien pour le démarrage de votre entreprise. Informez-vous. Finalement, n’hésitez pas à consulter les sites web suivants, car ils pourraient vous être d’une grande utilité :

Faites un plan d’affaires

Avant d’amorcer le projet, il est nécessaire pour vous de bien savoir ce que vous voulez et comment vous prévoyez vous y prendre. Posez-vous les questions suivantes : Quel est votre projet exactement? Quelle est votre mission? Quels sont vos objectifs? À quel endroit prévoyez-vous créer votre entreprise? Quand ouvrirez-vous vos portes? Quels seront les services offerts ainsi que leurs tarifs? Quelles seront vos heures d’ouverture? Qui sont vos concurrents dans la région où vous voulez vous installer? Comment comptez-vous développer votre clientèle? Quel est le capital que vous êtes prêt à investir dans ce projet? Où et comment irez-vous chercher le financement nécessaire que vous ne pouvez combler par vous-même? Prévoyez un plan A, un plan B et peut-être même un plan C.

Fouillez sur Internet, vous trouverez différents modèles de plan d’affaires. Si vous doutez de la pertinence d’un tel document, sachez qu’il vous servira de base pour comparer votre situation vécue avec celle que vous aviez prévue. En recentrant vos efforts au bon endroit, vous pourrez prendre de bonnes décisions d’affaires.

 

 

D’autres conseils en rafale :

  • La visibilité sur le Web est importante. Profitez du profil Web offert par l’Association. Avec son fort référencement, il sera votre première vitrine! Si vous souhaitez avoir un site web, lisez notre article sur le sujet pour vous aider. Utilisez aussi les autres moyens de promotion de votre association tels que les cartes professionnelles ou encore les chèques-cadeaux. Ce sont tous des moyens peu coûteux qui vous permettront d’augmenter votre notoriété.
  • Ayez recours à des spécialistes (notaire, comptable, graphiste, avocat) au lieu d’une connaissance peut vous faire épargner du temps et des soucis. Imaginez que vous faites vous-même la demande d’enregistrement de votre nom d’entreprise, mais que vous essuyez deux refus. Vous vous retrouvez à diffuser de la publicité avec un nom toujours pas autorisé, alors qu’avec l’aide d’un avocat, le tout aurait pu être réglé en trois jours seulement.
  • Au départ, faites votre comptabilité quotidienne vous-même. Cela vous aidera à comprendre les rouages d’une entreprise. Par la suite, vous pourrez confier le tout à un professionnel afin de vous concentrer sur d’autres aspects de votre commerce. Pour vous aider à vous retrouver dans ce domaine, lisez l’article de notre collaboratrice Sophie Vaudrin.
  • N’hésitez pas à vous joindre à des groupes de travailleurs autonomes ou encore à la chambre de commerce de votre région. Vous bénéficierez d’un bon réseau de contacts et profiterez de la force du groupe.
  • N’ayez pas peur de vous installer dans le même édifice ou encore tout près de vos concurrents directs ou indirects. Aussi étrange que cela puisse paraître, c’est un plus pour vous. Regardez comment font les concessionnaires automobiles, les dentistes, les psychologues et autres. Souvent, ils partagent le même local. Ils sont donc plus nombreux pour partager les frais fixes ou encore les frais de publicité.
Partager

Vous aimerez aussi...

Le retour au travail après une longue absence

08.juil.2020

La gestion des ressources humaines

30.avr.2020

Les essentiels dans une salle de massothérapie

22.avr.2020

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute