Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

Démystifier les étirements – Partie 1

13 novembre 2014  |   écrit par Josiane Gariépy  |

Partager

Dans notre métier de massothérapeute, la musculature est au cœur de notre travail! Qu’ils soient utilisés en cours de massage dans un soin de kinésithérapie ou en conseils post-soin, les étirements deviennent des incontournables dans la pérennisation des massages curatifs ou préventifs. On se doit alors d’éduquer notre clientèle pour qu’elle inclut une routine d’étirements dans son quotidien selon ses besoins et sa condition, afin de garder une bonne santé musculaire et articulaire. Mais d’abord, nous devons démystifier l’univers des étirements!

Démystifier les étirements pour les conseiller (1) Blogue du Réseau des massothérapeutes

Pourquoi est-ce important?

De prime abord, nous le savons tous, les étirements aident à garder une bonne souplesse. En vieillissant, le corps se déshydrate et produit moins de collagène alors, les muscles se raidissent et les tendons sont mis à l’épreuve. Outre le vieillissement, les postures statiques prolongées, les grandes charges et les mouvements répétitifs contribuent à développer des contractures musculaires qui occasionneront potentiellement des troubles articulaires à long terme.

Physiologiquement, la contraction d’un muscle consiste en un emboîtement de plusieurs milliers de myofibrilles d’actine et de myosine qui constituent les fibres musculaires. La contraction de toutes ces fibres amène le muscle à rapprocher ses extrémités l’une de l’autre afin de créer un mouvement. Si un muscle a été sollicité par un mouvement répétitif, par une très grande charge ou de manière trop prolongée, il finira par perdre son réflexe de décontraction et les fibres pourraient rester imbriquées. C’est le phénomène qui explique la contracture, le spasme et la crampe musculaire. Bien exécutés, les étirements sont ici très utiles pour renverser le processus de contraction involontaire et ainsi prévenir les troubles musculaires et articulaires.

Pour qui sont recommandés les étirements?

Vous l’avez sûrement deviné, les étirements peuvent être exécutés par tous. Cependant, le nombre de répétitions, la durée, le type et la routine d’étirement vont varier d’une personne à l’autre selon ses besoins. Par exemple, le sportif n’aura pas la même routine qu’une dame de 70 ans ou encore le client avec une tendinite. Par contre, il faut user de précaution avec les gens qui sont hyperlaxes! Sans que les étirements leur soient contrindiqués, ils doivent être faits avec modération et sans aller au maximum de mouvements pour éviter les luxations.

Conseils importants à donner à vos clients - Blogue du Réseau des massothérapeutes

Conseils importants à donner à vos clients

Un étirement ne devrait pas se faire à froid! Même si l’étirement n’est pas fait dans un contexte post-entraînement, le muscle doit être chaud pour ne pas le blesser, pour pouvoir aller un peu plus loin et ainsi maximiser les résultats. Alors, privilégiez de faire la routine d’étirements après la douche par exemple.

Allez-y progressivement! Il faut sentir l’étirement sans qu’il devienne douloureux. Gardez la position pendant un temps donné (par exemple 15 secondes) et en augmentant progressivement jusqu’à 1 minute. Si l’étirement est trop court, les tissus musculaires n’auront pas le temps de relâcher. Si l’étirement est trop long, le muscle se défendra avec une contraction réflexe. Donner des coups pour aller plus loin est aussi à éviter.

Aussi, évitez d’étirer un muscle blessé ou trop raidi par une activité intense. Les courbatures ressenties dans les jours qui suivent ne sont pas dues à l’acide lactique comme le veut la croyance populaire (du moins, ce n’est pas la principale cause!), mais plutôt aux microdéchirures du muscle. Ces lésions sont normales dans l’ascension vers un gain de masse musculaire. Dans le cas d’une activité très intense, les dommages sont plus grands. La chaleur et les étirements sont donc déconseillés. Les thérapeutes sportifs vous recommanderont plutôt un bain de glace et du repos.

Lire la suite de cet article : Démystifier les étirements – Partie 2

 

Partager

Vous aimerez aussi...

Les mystères du piriforme

14.sept.2020

Le Taping

26.août.2020

Le massage des pieds

11.août.2020

Josiane Gariépy

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute