Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

Développement des affaires : faire du bénévolat ou pas?

3 novembre 2016  |   écrit par Marie-Ève Soucy  |

Partager

Lorsqu’on pense à « bénévolat », on pense tout naturellement à donner du temps pour un organisme quelconque, des personnes dans le besoin ou un évènement, par exemple. En tant que thérapeute travailleur autonome, il est aussi possible d’offrir ses services bénévolement pour apporter du bien-être aux gens et, qui sait, favoriser le développement de sa clientèle!

Donner de son temps sera toujours noble et contribuera à aider les gens d’une façon ou d’une autre. Et si en le faisant, vous êtes en mesure de contribuer indirectement à votre gagne-pain, cela peut devenir plutôt profitable. Dans une optique de développement de votre clientèle, faire du bénévolat peut avoir de bons et de mauvais côtés. Voici donc quelques conseils qui vous permettront d’éviter de tomber dans certains pièges et de tirer le maximum de votre action.

Développement des affaires : faire du bénévolat ou pas? Réseau des massothérapeutes

Conseil #1 : S’écouter

Tout d’abord, faire du bénévolat implique de donner de son temps et de son énergie. Deux ressources qui sont, malheureusement, épuisables! Si vous avez choisi une carrière de thérapeute, il y a de fortes chances que vous soyez de nature généreuse et peut-être êtes-vous de ceux qui ont de la difficulté à dire non lorsqu’on vous sollicite. Si c’est votre cas, il est primordial d’écouter votre corps, qui vous dictera le niveau d’énergie que vous pouvez vous permettre de donner, sans compromettre le temps et l’énergie dont vous avez besoin pour votre carrière. On ne vous remerciera jamais assez de donner sans compter, mais vous ne rendrez service à personne si vous vous épuisez.

Choisir son implication | Réseau des massothérapeutes

Conseil #2 : Choisir son implication

Une bonne façon de donner à la communauté, tout en étant conscient de son statut d’entrepreneur, est de choisir une implication qui correspond à vos valeurs professionnelles. Ainsi, vous pourrez cibler ce qui vous tient à cœur et maximiser vos actions en ce sens. C’est aussi un moyen de faire taire la culpabilité qui peut survenir lorsque vous refusez de vous engager auprès d’un projet ou d’une fondation qui ne répond pas à cet objectif. Voici quelques idées pour vous lancer dans le bénévolat :

  • Participer à un évènement organisé par une fondation, en installant un kiosque où vous offrez des consultations ou des soins de courte durée; un échantillon de ce que vous faites, en quelque sorte.
  • Cibler une cause qui vous tient à cœur, pour ensuite contacter un organisme et proposer d’offrir un soin complet à quelques personnes qui seront choisies par l’organisme en question.
  • Donner une première expérience de travail à de jeunes thérapeutes diplômés. Non seulement ils feront leurs dents au sein de votre entreprise, mais vos conseils et votre rôle de mentor, si vous prenez vraiment le temps de le faire, valent de l’or.
  • Lancer un concours sur les médias sociaux, en demandant aux gens de vous envoyer un message expliquant pourquoi une personne de leur entourage mérite un temps de repos.

Conseil #3 : Médiatiser ses initiatives | Réseau des massothérapeutes

Conseil #3 : Médiatiser ses initiatives

Afin d’augmenter la portée de vos initiatives, n’hésitez surtout pas à partager vos réalisations sur votre site web, vos médias sociaux et d’autres outils de communications, comme votre journal local. Vous identifiez alors la mission sociale de votre entreprise et démontrez que celle-ci s’implique auprès d’une cause particulière, ce qui lui donne une plus-value.

Avec l’autorisation préalable des personnes impliquées, vous pouvez également rapporter par écrit certains témoignages dont on vous a fait part et expliquer par le fait même pourquoi vous avez décidé de vous impliquer. Partagez des photos et votre expérience. En plus de donner une bonne image à votre entreprise, vous pourrez conscientiser les gens à la cause et faire connaitre les besoins de l’organisme que vous avez choisi.

Faire un suivi efficace | Réseau des massothérapeutes

Conseil #4 : Faire un suivi efficace

En début de carrière, ou suivant l’apprentissage d’une nouvelle technique, il peut être intéressant d’offrir gratuitement ses services pour prendre de l’expérience, pratiquer ses manœuvres ou faire connaître de nouvelles approches de soin à un client. Si vous décidez de masser des gens gratuitement, assurez-vous de leur faire remplir un formulaire indiquant leurs coordonnées et vous autorisant à communiquer avec eux. Cela vous permettra de faire un suivi auprès de ces clients potentiels.

Une étape importante sera de donner une «note» évaluant le potentiel de retour de la personne sur leur formulaire. Un «0» indique qu’il n’y a aucune chance qu’elle devienne un client, pour une raison de distance, par exemple. Un «1» indique une faible chance, et donc de ne pas s’attarder à ces personnes en priorité. Un «2» indique une bonne chance, avec certaines restrictions, et un «3» désigne une ouverture parfaite pour un suivi du client.

Par la suite, comme vous avez les coordonnées nécessaires, vous pourrez leur envoyer des courriels ciblés, du courrier personnalisé, ou même les téléphoner en leur suggérant de poursuivre leur soin. Vous pourrez alors leur rappeler où vous trouver, comment vous contacter et même prendre immédiatement rendez-vous pour continuer le travail que vous avez commencé.

enser à votre retour sur investissement | Réseau des massothérapeutes

Conseil #5 : Penser à votre retour sur investissement

Il est possible de favoriser un meilleur retour sur investissement en choisissant adéquatement les évènements auxquels vous prendrez part en tant que thérapeute. Si on vous sollicite, les éléments suivants détermineront si votre implication aura le potentiel de vous amener de la clientèle future :

  • Est-ce que l’évènement a lieu dans un secteur stratégique pour moi?
  • Est-ce que la clientèle de cette activité vient de mon secteur?
  • Est-ce que la clientèle est plus susceptible de consommer des services de massothérapie que la moyenne (sportif, niveau de revenu, sexe, intérêt pour la santé physique, etc.)?

Attention!

Même si le bénévolat est positif et gratifiant, il faut penser qu’offrir gratuitement ses services sur une base régulière peut leur faire perdre de la valeur. En effet, si la clientèle dans votre secteur s’habitue à ne pas payer (ou très peu) pour vos services, il peut y avoir un effet dissuasif lorsqu’ils auront à payer la valeur réelle d’un massage.

Aussi, ne vous contentez pas d’offrir vos services. Ajoutez des éléments markéting à votre présence. Il peut s’agir de remettre votre carte professionnelle, de concours, de distribution d’échantillons ou de rabais, de présentation d’ateliers éclairs, bref, utilisez votre imagination pour vous faire remarquer!

Partager

Vous aimerez aussi...

Le retour au travail après une longue absence

08.juil.2020

La gestion des ressources humaines

30.avr.2020

Les essentiels dans une salle de massothérapie

22.avr.2020

Marie-Ève Soucy

Marie-Ève Soucy œuvre dans le milieu des communications et du marketing depuis 2009. Massothérapeute depuis 2010, elle exerce ce deuxième métier à temps partiel. La proximité avec sa clientèle et le lien de confiance qu’elle établit est un complément important et nécessaire à sa carrière. À l’affût des médias sociaux et du marketing en ligne, elle est passionnée par le côté entrepreneurial que doit développer un thérapeute à son compte et souhaite simplifier et vulgariser le marketing local pour les petites entreprises. Avec ses articles de blogue, elle désire surtout apprendre aux massothérapeutes comment utiliser les ressources numériques à leur disposition afin de faire connaître et rayonner leur entreprise.

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute