Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

En savoir plus pour mieux travailler (partie 1)

12 mars 2014  |   écrit par   |

Partager

Article de l’American Massage Therapy Association publié dans Massage Therapy Journal le 15 août 2012. Titre original « The More You Know » par Shari Auth

Vous êtes passionné de massothérapie tout en étant conscient du stress physique et émotionnel que la profession impose. Le risque de subir un épuisement ou une blessure est une réalité : vous devez donc vous assurer de bien prendre soin de vous-même ainsi que de votre corps. Un bon moyen d’assurer le futur de votre profession est d’apprendre différentes techniques pour masser vos clients, en particulier ceux qui nécessitent un travail profond.

Le plus grand défi de la plupart des massothérapeutes n’est pas la contrainte de temps, mais plutôt la quantité d’énergie qu’ils ou qu’elles possèdent. Un massothérapeute qui travaille à temps plein traite en moyenne 20 à 30 clients par semaine, ce qui est inférieur à une semaine typique de 40 heures. En raison de la limite d’énergie de chacun, il est essentiel d’apprendre à obtenir des résultats thérapeutiques sans pénaliser son propre corps en échange.

Si votre perception d’un massothérapeute est celle d’un homme fort et imposant, il est très probable que vous travaillez trop fort et que vous dépensez de l’énergie inutilement. Le massage, même le massage profond, ne requiert pas une force physique énorme, mais plutôt de la finesse. Voici quelques suggestions afin de faciliter vos techniques de massage.

Utiliser votre poids

Plutôt que de pousser sur le corps de votre client, essayez de déplacer le poids de votre corps sur le client, en utilisant votre masse corporelle plutôt que votre force musculaire pour travailler les tissus. Utiliser sa force musculaire ou pousser dans les tissus est épuisant; de plus, vous risquez de travailler à un niveau trop profond.

Essayez plutôt de transférer votre poids corporel vers les tissus; vous percevrez alors votre travail sur la première couche de tissus tendue. Au fur et à mesure que les couches se détendent, vous allez pénétrer dans les prochaines couches de tissus à travailler. Travaillez patiemment, couche par couche; votre massage sera alors profond, sans créer de douleur au client et sans épuisement de votre côté.

 

 

Aux gros travaux, les gros outils 

Comme l’adage anglais le dit si bien: « si le seul outil dans votre coffre est un marteau, tout ressemble à un clou ». En massothérapie, il est nécessaire d’avoir un grand coffre à outils pour être en mesure de régler la panoplie de problèmes pour lesquels les clients vous consultent.

Par exemple, il y a de nombreux avantages à masser avec les avant-bras. En premier lieu, vos avant-bras sont plus solides que vos mains, vos doigts et vos pouces. Vous pouvez donc travailler plus longtemps tout en réduisant l’usage et l’usure des articulations plus fragiles de vos mains. Pour une carrière durable et plus productive, rechercher différentes techniques résultera en une réduction du stress au niveau des mains et des doigts.

Pensez à utiliser vos mains plutôt pour masser les régions délicates telles que la tête, le visage, les doigts et les orteils du client. Il est possible que plus vous utilisez vos avant-bras en massage, plus sensibles ils deviendront, vous offrant ainsi une surface de contact plus étendue. De plus, cette  augmentation de surface vous permettra de couvrir une plus grande variété des problèmes dont souffrent vos clients, et ce, plus rapidement.

Les avant-bras sont aussi excellents pour le transfert de poids vers les tissus. Ils offrent un support solide pour y appuyer votre masse corporelle tout en offrant  au client une surface de contact douce et confortable.

Comment choisir la bonne hauteur?

Lorsque vous utilisez votre poids corporel pour travailler plus en profondeur, il est possible que votre table nécessite un ajustement au niveau de la hauteur. Avant de débuter la séance, assurez-vous que la table soit assez basse pour vous permettre de déplacer votre poids sur le client. Si le client est corpulent ou encore, s’il souhaite recevoir un massage très profond, baissez votre table un peu plus bas. Avoir conscience de votre propre confort joue un rôle important dans la conservation de votre santé tout au long de votre carrière en massothérapie.

Lire la partie 2

Partager

Vous aimerez aussi...

Les mystères du piriforme

14.sept.2020

Le Taping

26.août.2020

Le massage des pieds

11.août.2020

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute