Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

Êtes-vous météo sensible?

22 novembre 2013  |   écrit par Sophie Vaudrin  |

Partager

Vous vous réveillez un matin et annoncez avec certitude à votre famille : « Il va pleuvoir demain, je le sens, j’ai mal aux genoux! » Seriez-vous météo sensible? C’est ainsi que l’on désigne les gens dont les malaises et douleurs physiques sont accentués par les variations atmosphériques.

Pratiquée en Europe, mais très peu au Québec, la biométéorologie s’intéresse aux interactions entre la météorologie et les espèces vivantes. Depuis une cinquantaine d’années, des études ont démontré le lien existant entre les conditions atmosphériques et la santé. Le temps ne rend pas malade, mais il influe sur plusieurs maux, dont : la migraine, l’asthme, la cardiopathie, l’arthrite ainsi que certains troubles dépressifs.

Et au Québec?

Les habitants des pays avec de brusques variations de température, tel le nôtre, ressentiraient des effets plus importants sur leur santé. Ainsi, les douleurs arthritiques peuvent être amplifiées par les refroidissements intenses ou les hausses du taux d’humidité. Les migraines, quant à elles, peuvent être déclenchées par un changement brusque de température ou une pression atmosphérique élevée. L’été, avec ses vagues de chaleur, amène une détérioration de conditions médicales préexistantes, tels les insuffisances cardiaques, les maladies coronariennes et rénales, le diabète et les allergies respiratoires. Par temps froids, on remarque une hausse des maladies circulatoires, respiratoires et infectieuses. D’ailleurs, des études ont démontré que les problèmes cardiovasculaires, dont les crises d’angine, étaient plus fréquents après un front froid.

Étonnamment, il semble que les deux tiers de la population réagissent à divers degrés au temps qu’il fait. Cependant, au Québec, le milieu médical s’intéresse peu au lien entre la météo et le corps humain. Denis Bourque, météorologue et spécialiste en biométéorologie, croit pourtant que la météo pourrait contribuer à la médecine préventive. À ce sujet, l’Europe a une bonne longueur d’avance sur nous. En Allemagne, par exemple, les prévisions météorologiques tiennent compte de plusieurs facteurs susceptibles d’avoir une influence sur une trentaine de maladies. [NDLR: Un météorologue québécois, Gilles Brien, a publié en 2015 le livre Les baromètres humains: comment la météo nous influence.]

 

 

Dans certaines régions d’Angleterre, les services ambulanciers et les hôpitaux sont prévenus par le Health Weather Forecasts des risques accrus de crises cardiaques, maladies respiratoires et infectieuses dues aux changements de température. De notre côté, la Cote air santé a été créé. Il est possible de s’inscrire gratuitement à un service d’alerte de la Cote air santé même si, pour l’instant au Québec, les données ne sont disponibles que pour les régions de Gatineau, Montréal et Québec.

En soin

À défaut de pouvoir aider vos clients selon le temps qu’il fait, vous pouvez apporter certaines attentions spéciales. Des huiles essentielles peuvent contribuer à apaiser l’humeur ou un mal de tête. Pour les clients souffrant d’arthrite, un matelas chauffant sur votre table de massage sera d’un grand réconfort lors des temps froids. Pour les migraineux, gardez la température de votre salle fraiche en été. En gardant en tête que la météo est un outil, vous verrez peut-être la prochaine journée grise d’un autre œil!

Partager

Vous aimerez aussi...

Comment trouver le parfait massothérapeute pour vous ?

15.juin.2020

La fatigue et la massothérapie

28.fév.2020

Comment intervenir face aux inconduites sexuelles des clients en massothérapie ?

26.nov.2019

Sophie Vaudrin

Sophie Vaudrin est massothérapeute et professeure de Pilates. Elle s’intéresse aux divers aspects touchant l’être humain : corporel, psychologique et émotionnel. Sa motivation première est de donner des outils aux gens afin que ceux-ci puissent prendre en main leur santé. Formée en danse pendant plusieurs années, elle a également travaillé avec le club de nage synchronisée de sa région dans le domaine de la flexibilité. Lorsque l’occasion de suivre une formation en massothérapie s’est présentée, elle y a vu une chance extraordinaire d’aller chercher des connaissances plus approfondies sur le corps humain. En plus de la massothérapie et du Pilates, madame Vaudrin donne à l’occasion des ateliers en milieu de travail touchant la posture, l’ergonomie, l’alimentation et le stress.

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute