Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Thérapeutes avec rabais de la FADOQ
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

La collaboration en massothérapie

1 août 2022  |   écrit par Amélie Gauthier  |

Partager

Nous travaillons fort au quotidien afin de répondre aux objectifs de mieux-être de nos clients à l’aide de notre bagage de connaissances et de compétences.

Malgré tout, il est possible que nous atteignions, par moment, un plateau dans nos suivis. Il arrive parfois que nous ayons besoin de l’aide d’un autre thérapeute ou d’un professionnel de la santé afin d’optimiser le confort de nos clients. C’est à ce moment qu’entre en jeu la collaboration interdisciplinaire.

La collaboration, c’est comme la rénovation

L’objectif thérapeutique de votre clientèle peut se comparer à la rénovation d’une maison. Un client fera appel à vos services pour que vous l’aidiez dans ses inconforts musculosquelettiques comme il appellerait un entrepreneur général pour la rénovation de sa maison. Vous établirez un plan d’action au meilleur de vos compétences tout comme l’entrepreneur qui fera une estimation des travaux à réaliser.

À la suite de quelques séances, il se peut que vous estimiez que vous n’avez pas tous les outils thérapeutiques nécessaires pour continuer de travailler de pair avec votre client. Nous pouvons le comparer à l’entrepreneur qui réalise après quelques jours qu’il y a un problème de plomberie sous le plancher.

Il contactera donc fort probablement le plombier, car c’est le spécialiste dans le domaine. C’est la même chose en massothérapie. Lorsque vous jugez que vous n’êtes plus en mesure d’optimiser le bien-être de votre client, rien ne vous empêche de lui référer un autre type de thérapeute. La collaboration interdisciplinaire est un outil à utiliser pour faire évoluer les besoins de vos clients, tout comme le plombier est la personne essentielle lorsqu’un problème de tuyauterie survient. Alors, regardons ensemble comment bâtir et conserver des collaborations avec nos pairs ainsi que d’autres professionnels.

Ne pas avoir peur de référer

Certains massothérapeutes peuvent avoir peur de référer. Effectivement, c’est souvent par crainte de perdre le lien thérapeutique établi avec leur client, leur crédibilité et, par la bande, un revenu. Cependant, je vous propose de mettre ces perceptions de côté. Le fait de recommander un autre thérapeute à votre client ne vous retirera pas vos compétences. Au contraire, il est fort à parier qu’un client, auquel vous aurez conseillé une nouvelle avenue, aura une meilleure considération à votre égard. Il appréciera votre honnêteté et sera heureux de savoir que, même si vous ne pouvez plus l’aider davantage, vous le laissez entre les mains d’un autre professionnel compétent. Également, une collaboration interdisciplinaire bien bâtie améliorera le lien de confiance établi avec votre client. Finalement, un client satisfait vous recommandera peut-être à ses proches. Vous accueillerez donc possiblement de nouveaux clients qui contribueront à un revenu supplémentaire.

Savoir à qui référer

Je vous recommande de connaître les compétences des autres professionnels afin de savoir à qui et quand référer. Voici une liste non exhaustive de spécialistes avec qui il serait intéressant de collaborer :

Massothérapeute, kinésithérapeute et orthothérapeute

Tous vos collègues peuvent devenir d’excellents collaborateurs. La massothérapie est un domaine assez vaste qui offre la possibilité à chaque thérapeute de se spécialiser dans différents créneaux. Ainsi, connaître des thérapeutes qui ont, entre autres, des compétences en drainage lymphatique en analyse posturale ou en soin expérience peut s’avérer bénéfique.

Médecin 

La médecine a évidemment différentes spécialités. Néanmoins, en règle générale, le médecin est le spécialiste des problèmes de santé. Donc, dès qu’une condition particulière vous fait douter, l’avis d’un médecin, idéalement celui du médecin traitant de votre client, sera d’un très grand soutien. Celui-ci pourra vous guider dans les actions que vous êtes autorisés à réaliser ou quelles approches à emprunter.

Physiothérapeute 

Il intervient dans la prise en charge des problèmes physiques qui affectent les systèmes musculosquelettiques, cardio-respiratoires et neurologiques. L’objectif du physiothérapeute est de rétablir le fonctionnement physique de manière optimale. Dans le cas où votre client semblerait avoir des limitations dans la réalisation de certains mouvements précis, alors que le niveau du relâchement musculaire semble optimal, la participation d’un physiothérapeute deviendra une option très pertinente. Il pourra aider votre client à retrouver, améliorer ou conserver sa mobilité grâce à divers techniques et exercices.

Chiropraticien 

C’est le spécialiste en neurologie, orthopédie et biomécanique pour réduire le stress qui peut être appliqué sur le système nerveux. Son travail consiste à diagnostiquer, traiter et prévenir les déficiences mécaniques du système musculosquelettique qui se rapportent à la colonne vertébrale, au système nerveux et aux articulations. Généralement, le chiropraticien aime travailler avec les massothérapeutes. En effet, nous pouvons détendre la musculature de notre client afin de maximiser le résultat de ses manipulations par la suite.

Kinésiologue 

Le kinésiologue est le spécialiste de la biomécanique. Il évalue la capacité physique, analyse le mouvement, crée des programmes d’activité physique et élabore des programmes de santé, sécurité et mieux-être en milieu de travail. C’est le collaborateur idéal pour vos clients qui désirent se mettre ou se remettre à l’exercice physique. Vous pourrez lui faire part de vos observations afin qu’il les considère lors de l’élaboration du programme personnalisé de votre client.

Ergothérapeute 

L’ergothérapeute est le spécialiste du réapprentissage des mouvements de tous les jours à la suite d’une maladie ou d’un traumatisme physique ou mental. Il évalue les capacités fonctionnelles du corps dans l’environnement du client afin qu’il puisse retrouver une autonomie optimale. L’ergothérapeute peut recommander la massothérapie à ses clients afin de les aider dans leur rétablissement.

Ergonome

En tant que massothérapeute, il vous arrivera plus souvent de diriger vos clients vers un ergonome plutôt que vers un ergothérapeute. En effet, ce professionnel est spécialisé dans la prévention des blessures, des accidents et l’amélioration des conditions de travail. Étant donné que nous travaillons couramment avec des inconforts souvent reliés à des postures inadéquates au travail, l’ergonome peut devenir un allié de taille.

Acupuncteur 

L’acupuncteur, à l’aide d’aiguilles, stimule des zones spécifiques de la peau, des muqueuses et des tissus sous-cutanés du corps humain. Sachez que d’autres techniques ou instruments peuvent être également utilisés par ce dernier. L’effet le plus bénéfique observé est le soulagement de la douleur. Cette médecine traditionnelle chinoise s’applique principalement en suivant le système des méridiens du corps humain. Il s’agit d’une thérapie alternative intéressante pour un client qui désire réduire ses inconforts.

Ostéopathe 

La collaboration avec l’ostéopathe est souvent la plus fréquente chez les massothérapeutes. Spécialiste des structures et des systèmes du corps humain, l’objectif de ce type de soins est d’optimiser la capacité d’autorégulation du corps. Votre client pourrait consulter un ostéopathe lorsque vous ne voyez plus d’amélioration au niveau du relâchement musculaire. Par différentes palpations, ce thérapeute pourra trouver d’autres avenues, soit par le système viscéral ou crânien, afin d’optimiser le mieux-être de votre client.

En bref, ceci était un court résumé des collaborateurs potentiels à avoir sous la main en tant que massothérapeute. Pour plus de détails sur ces domaines, vous pouvez vous référer aux différents ordres et associations existantes.

Bâtir et entretenir un réseau de collaborateurs

Maintenant que les collaborations potentielles sont définies, il faut savoir bâtir et entretenir un réseau. Pour le construire, vous pouvez emprunter différents chemins. Cependant, gardez toujours en tête que vous devez continuer d’enrichir votre liste de contacts. Voici donc quelques idées pour garnir votre banque de collaborateurs.

Faire une étude de marché de votre secteur

Il est très pertinent de savoir qui travaille près de vous. À partir du moment où vous connaissez les pairs qui sont à proximité, il pourrait être intéressant de vous présenter à eux. Ainsi, ils sauront, eux aussi, que vous œuvrez dans le secteur. Vous pourriez même leur envoyer un courriel de présentation ou bien leur offrir quelques cartes professionnelles tout en récupérant les leurs. De plus, vos clients seront heureux que vous les référiez à des professionnels que vous connaissez, en qui vous avez confiance et qui se situent à proximité.

Essayer des soins moins connus

Offrez-vous des séances de soins moins connus. Cela vous permettra de mieux les comprendre, bien les expliquer à vos clients et, par le fait même, vous présenter aux différents thérapeutes. Je vous conseille de mentionner à votre clientèle que vous avez déjà fait appel aux services de ces différents professionnels. Cela contribuera à l’optimisation de leur confiance.

Communiquer avec les thérapeutes qui travaillent aussi avec vos clients

Si vous savez que votre client consulte actuellement un autre spécialiste, prenez ses coordonnées afin de communiquer avec lui au besoin. Inversement, laissez votre carte professionnelle à votre client en lui proposant de la remettre au thérapeute. Vous pouvez même lui envoyer un message ou l’appeler. Mentionnez-lui que vous suivez ce client. Puis, proposez-lui de ne pas hésiter à vous faire part de ces observations ou propositions afin d’optimiser vos suivis. N’oubliez pas qu’avant d’échanger des informations confidentielles avec un autre thérapeute, il vous faudra l’accord écrit de votre client.

Également, il est important d’entretenir le dialogue avec vos collaborateurs. Comme mentionné plus haut, n’hésitez pas à leur faire part de vos observations. Ces échanges permettront de mieux saisir les objectifs de mieux-être de votre client commun et d’optimiser le travail de chacun.

En somme, bâtir et conserver un réseau de collaborateurs demande un peu de temps. À partir du moment qu’il est construit, il suffit de l’entretenir régulièrement. En restant à l’affût, vous continuerez d’optimiser votre banque de contacts. Vous serez ainsi en mesure de recommander le bon thérapeute au bon client à tout moment.

La collaboration, un plus pour votre pratique thérapeutique

En conclusion, comme je l’ai mentionné tout au long de cet article, la collaboration interdisciplinaire est un atout majeur pour la réalisation et l’entretient de votre lien thérapeutique avec votre clientèle. En ayant confiance en vos références et en démontrant que vous travaillez de concert dans le même objectif, vos clients seront plus enclins à vous faire confiance. Si vous désirez en apprendre davantage sur les différentes possibilités de collaboration, je vous invite à lire l’article suivant : L’importance de créer des liens avec d’autres professionnels.

Alors, qu’attendez-vous ? Bonnes collaborations !

 

 

Publicité
Partager

Vous aimerez aussi...

3 astuces pour être un travailleur autonome plus structuré et zen

10.mai.2022

Maintenir un équilibre professionnel et personnel

22.avr.2022

5 étapes à réaliser avant de se lancer en massothérapie

10.août.2021

Amélie Gauthier

Ayant cheminée dans le domaine des arts de la danse durant toute son enfance ainsi que sa jeune vie d’adulte et après avoir dirigé sa propre entreprise durant plus de 15 ans, Amélie fait un bond dans la santé physique. Désirant développer de nouveaux intérêts, elle se découvre un désir d'aider les gens dans leur santé et leur mieux-être.  Elle commence alors à suivre différentes formations en lien avec l'entraînement physique jusqu’au jour où elle décide de s’inscrire, sans trop d’attente, à un cours en massothérapie.  Son désir d’aider prend alors tout son sens et devient une véritable raison de vivre.  À l’affût de nouvelles connaissances depuis, elle s’accomplit tous les jours dans ce domaine où le mieux-être est mis de l’avant.  Sa soif d'apprendre et de développer de nouvelles compétences, autant en massothérapie qu’en entraînement physique, lui permet d’être aujourd’hui, une thérapeute sachant allier détente et travail musculaire pour une clientèle active.

Mes articles

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute