Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

L’épineuse question du pourboire

10 mai 2017  |   écrit par Xavier Jutras  |

Partager

S’il y a bien une question récurrente à laquelle un thérapeute n’est jamais vraiment à l’aise de répondre, c’est bien celle du pourboire; faut-il lui en donner ? Si oui, combien? Ironiquement, il est fréquent que le client pose la question de peur de ne pas respecter les « normes ».

Dans le but de faciliter la tâche aux thérapeutes et aux clients, je vous présente différents éléments à considérer afin de répondre plus aisément à la question. Le tout sera accompagné d’un guide pratique infographique à la toute fin.

L'épineuse question du pourboire - Blogue du Réseau

Pourquoi un pourboire ?

Il existe quelques façons de montrer son appréciation à son massothérapeute :

  1. Lui dire que vous avez apprécié;
  2. Prendre d’autres rendez-vous avec lui/elle;
  3. Le/la référer à ses proches;
  4. Laisser un pourboire.

Est-ce que le pourboire est obligatoire ?

Non. Au niveau légal, les massothérapeutes ne sont pas des salariés à pourboire[i].

« Norme » sociale, un ordre de grandeur

Bien que le pourboire n’est pas obligatoire, il est un moyen fréquemment utilisé par les clients en massothérapie pour manifester leur appréciation du soin reçu. C’est pourquoi il est possible de donner un ordre de grandeur sur les tendances observées. J’ai consulté plusieurs articles et forums de discussion traitant de la question. J’ai aussi interrogé des collègues du Québec et de l’extérieur. Voici les tendances du marché que j’ai constatées:

  • Aux États-Unis, les normes du pourboire tendent vers les 10-20% du prix du soin.
  • Au Canada, le pourboire équivaut à 5-15% du prix du soin pour les centres de soin tels que les spas.

Par contre, si vous consultez pour une douleur précise dans un endroit à vocation thérapeutique (ex : clinique multidisciplinaire), le pourboire est moins approprié. Le thérapeute a déjà comme devoir d’offrir tous les soins nécessaires pour favoriser le bien-être du client. Si vous désirez néanmoins souligner l’excellence du soin reçu, il est suggéré de référer votre thérapeute à vos proches tout simplement.

Massothérapeute et pourboire - Blogue du Réseau

Des raisons en faveur du pourboire

  • La spontanéité : votre premier réflexe serait de laisser un pourboire pour le soin que vous venez de recevoir.
  • La gratuité du soin : si vous avez reçu ce soin en cadeau, il peut être approprié de laisser un pourboire si vous avez apprécié votre rencontre.
  • La satisfaction : c’est une façon indirecte (et appréciée) de communiquer sa satisfaction du soin reçu au thérapeute.
  • Le salaire réel en fonction du lieu de travail : selon les tendances observées, un thérapeute exerçant dans un spa ou un centre de soins dont il n’est pas propriétaire peut recevoir comme salaire que l’équivalent de 25% à 40 % du prix du soin[ii], le reste étant conservé par le propriétaire de l’établissement.
  • Les tâches ménagères et administratives : un thérapeute a le devoir de réaménager sa salle et de rédiger les notes à votre dossier après chaque rendez-vous, c’est même inscrit dans son code de déontologie. En moyenne, on peut prévoir un minimum de 15 minutes entre chaque client. Donc, même si le client paie pour un soin de 60 minutes, le thérapeute est payé sur un minimum de 75 minutes. Si un thérapeute prend le minimum de 15 minutes entre chaque client, son salaire horaire est diminué de 20%. S’il prend 30 minutes, on parle d’un salaire horaire réduit d’environ 30%!
  • La prévention : c’est un métier physiquement exigeant. Plus le salaire est bas, plus le thérapeute doit augmenter sa charge de travail pour obtenir un meilleur salaire. Ceci le prédispose à différentes blessures, ainsi qu’à une diminution globale de son niveau d’énergie lorsqu’il prodigue ses soins. Donc, le pourboire permet un peu plus de latitude au thérapeute dans l’organisation de son horaire et d’être  à l’écoute de son corps.
  • La disponibilité : si votre thérapeute vous accorde souvent du temps supplémentaire sans rien demander en retour.

Des raisons pour ne pas laisser de pourboire - Blogue du Réseau

Des raisons pour ne pas laisser de pourboire

Rappelons que le 5-15% est totalement arbitraire et voici quelques situations où il est mieux de ne s’en tenir qu’au prix du soin :

  • Par principe : spontanément, vous ne ressentez pas le besoin de laisser un pourboire pour le soin reçu ou vous êtes contre le principe du pourboire puisque vous payez déjà pour le service affiché.
  • La rentabilité : dans la même lignée, un thérapeute qui travaille à son compte et qui est libre de choisir les tarifs devrait les ajuster de façon à être rentable sans prévoir de pourboire.
  • Le contexte du soin : vous avez consulté un massothérapeute, kinésithérapeute ou un orthothérapeute propriétaire de sa propre clinique pour un problème musculosquelettique (contexte thérapeutique).
  • L’insatisfaction : vous êtes insatisfait du service offert par le massothérapeute. Le cas échéant, si vous aimez laisser un pourboire habituellement, je vous suggère de ne rien donner et d’offrir davantage au prochain thérapeute que vous aimerez.
  • Le budget du client : vous aimeriez donner plus, mais avez un budget limité.
  • Le type de client : vous êtes un client très fréquent; le fait d’être un client régulier témoigne déjà de votre appréciation.

Conseils en vrac - Blogue du Réseau

Conseils en vrac

  • Le référencement constitue le meilleur pourboire que vous pouvez offrir à un thérapeute :

– Recommandez-le sur les réseaux sociaux;
– « Aimez » sa page professionnelle s’il en possède une;
– Demandez-lui quelques cartes professionnelles afin de les distribuer;
– Informez-vous sur l’achat éventuel d’un bloc d’heures avec lui (auto-référencement).

  • Prenez le soin d’obtenir le nom et le prénom de votre thérapeute. Non seulement pourrez-vous le référer, mais aussi il sera plus facile pour vous de le retracer s’il change de lieu de travail par exemple ou s’il travaille à différents endroits/horaires qui vous conviendraient mieux.
  • Pourboire ou non, les commentaires sont toujours appréciés des thérapeutes. N’hésitez pas à faire part de ce que vous avez aimé ou moins aimé afin d’assurer la meilleure qualité de soin possible.

Mot de la fin

Comme massothérapeutes, nous marchons toujours sur des œufs lorsque nous devons commenter la question du pourboire car il est facultatif et dépend de plein de facteurs.

Ultimement, la décision appartient toujours au client. Toutefois, pourboire ou non, je l’invite néanmoins à laisser quelques commentaires au thérapeute ou encore à la réception (s’il y a lieu). Au final, les massothérapeutes ont choisi ce métier parce qu’ils aiment prendre soin des gens, ce qui témoigne d’une certaine sensibilité. Laisser un pourboire ou un petit mot n’est pas obligatoire, mais votre massothérapeute sera assurément touché de votre attention.

Si vous n’êtes pas portés sur les mots ou encore que vous n’êtes pas très « réseaux sociaux », le pourboire demeure une façon universelle de montrer que vous avez apprécié votre moment de détente. Ceci dit, je suggère toujours au client de prioriser le référencement du thérapeute, car ce geste suggère que vous avez suffisamment confiance en lui pour qu’il prenne soin des gens que vous aimez. Difficile d’envoyer un plus beau message!

Pour les gens plus visuels, j’ai concocté un guide basé sur les informations données dans cet article. D’ailleurs, j’aimerais souligner que cet arbre décisionnel ne représente pas un outil de référence officiel. Il a été conçu sans prétention. Son but est de suggérer une façon d’aborder la situation si vous êtes inconfortable avec la question du pourboire.

[i] http://www.cnesst.gouv.qc.ca/

[ii] Évidemment, les pourcentages peuvent aller au-delà du 25-40% suggéré. Cette fourchette de salaire correspond simplement aux tendances observées dans le marché actuel.

Sources:

Partager

Vous aimerez aussi...

Le retour au travail après une longue absence

08.juil.2020

La gestion des ressources humaines

30.avr.2020

Les essentiels dans une salle de massothérapie

22.avr.2020

Xavier Jutras

Diplômé de l’Université Laval en kinésiologie en 2005, Xavier Jutras a décidé d’ajouter une nouvelle corde à son arc en 2014 en entamant une carrière parallèle en massothérapie. Maintenant en voie de devenir orthothérapeute, il pourra ainsi gérer les bobos de ses clients tout en s’assurant de les guider dans leur processus de réhabilitation. Doté d’une infatigable curiosité, il fait des lectures quotidiennes sur le sujet afin de rattraper « le temps perdu ». Son but : apprendre, bien comprendre et, surtout, faire le tri de l’information de façon à pouvoir mieux informer par la suite. Déjà rédacteur pour le blogue "Je me prends en main", il a offert ses services au Réseau dès qu’il en a eu la chance parce qu’il adore pouvoir transmettre sa passion en enseignant ou en écrivant. Fan invétéré des massages, il se donne comme mandat de rester neutre du mieux qu’il peut pour donner l’heure juste quant aux connaissances actuelles acceptées par la communauté scientifique. Bien qu’il possède un intérêt très marqué pour le monde du sport, il s’intéresse également aux bienfaits psychologiques que peuvent apporter l’activité physique et la massothérapie. Ces deux domaines, à la fois préventifs et curatifs, sont intrinsèquement liés et constituent, à son avis, le chemin le plus sain et le plus efficace pour atteindre le niveau de bienêtre que vous souhaitez.

Mes articles

Commentaires

  1. pierre genest dit :

    pour moi c est un tres bel article mais en aucun temp dans cet article je n ai lu aucun mot sur ce qui pour moi es le plus beau des pourboire et je parle ici du sourire que ton client peu te faire pendent le soins et ca c est le plus gros des pourboire surtout si on considere que le but premier de la masso es de faire du bien et que faire du bien ca ne se paye pas en argent mais bien en satisfaction perso….si tu ne pensse qu a faire de l argent par tes soins c est que ton but premier n est pas de faire du bien mais bien plus de faire du cash,alors tu es a cote de la track…………..en plus avec un salaire de plus ou moin 30 dollards de l h, si tu t attend a un pourboire selon moi tu n es pas dans le bon dommaine

  2. N. Paquin dit :

    Un grand merci pour cette page informative. Elle répond non seulement à mes questions, mais donne de précieuses pistes pour exprimer notre satisfaction des soins reçus.

  3. Le Réseau dit :

    Bonjour M.Genest, en effet, la gratitude de la clientèle est probablement l’une des plus grandes satisfactions du thérapeute.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute