Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

Les maux de dos, le mal du siècle

20 août 2014  |   écrit par Le Réseau   |

Partager

Article du Réseau des massothérapeutes professionnels du Québec publié dans le magasine les Nouvelles esthétiques spa du mois de mars 2014.

On estime que huit personnes sur dix souffriront au moins une fois au cours de leur existence de maux de dos, et leur prévalence ne cesse d’augmenter. Considéré comme le mal du siècle, ce problème de santé peut survenir soudainement ou bien se développer lentement.

Les maux de dos et la massothérapie - Blogue du Réseau

Le site web de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) nous apprend qu’au Canada, les lésions vertébrales représentent la cause la plus fréquente d’indemnisation des travailleurs. Au Québec, les plus touchés proviennent des services médicaux et sociaux (44,9 %), des activités de commerce (34,5 %) et de l’industrie chimique (33,5 %).

Le rythme effréné de la vie et le déploiement d’efforts soutenus au quotidien ne mettent personne à l’abri d’un mal de dos. Toutefois, certaines personnes peuvent y être plus vulnérables, soit:

  • les 45 ans et plus;
  • les personnes avec un excès de poids;
  • celles dont le travail demande de passer de longues heures en position assise ou debout;
  • les travailleurs appelés à soulever ou à tirer de lourdes charges;
  • les femmes enceintes;
  • les athlètes ainsi que les personnes dont un parent a souffert de dégénérescence discale;
  • d’arthrose ou d’ostéoporose.

Une myriade de causes - maux de dos - Blogue du Réseau

Une myriade de causes

Les maux de dos peuvent être aigus ou chroniques et leur intensité peut varier d’une légère irritation à un état où il devient impossible de se lever ou de se pencher. Ces « bobos universels » peuvent aussi bien se manifester au bas ou au milieu du dos, qu’à la hauteur des épaules. On note cependant que la lombalgie, la douleur au bas du dos, est la forme la plus fréquente. En effet, 58 % des lésions touchent les lombaires.

La région lombaire est la plus mobile de la colonne vertébrale. Elle est constamment sollicitée (75 % des mouvements du tronc proviennent de cette partie du corps) et supporte les 2/3 du poids corporel, ce qui en fait une région fragile. La lombalgie n’est qu’un symptôme dont les causes sont très variées. Elle peut découler notamment d’une lésion à un muscle, un tendon ou un ligament, de la dégénérescence discale, de l’arthrite, de l’arthrose, de l’ostéoporose ou d’une hernie discale.

Si l’on parle de maux de dos en général, de très nombreux facteurs peuvent être à l’origine des lésions. Il peut s’agir, entre autres, de traumatismes (chocs, fractures, entorses, etc.), de gestes répétés, de mauvaises postures, d’arthrose, mais également de maladies cancéreuses, infectieuses ou inflammatoires. Dans 90 % à 95 % des cas, l’origine des douleurs n’est pas identifiée ou est non spécifique. Les douleurs viennent alors, dans la plupart des cas, de lésions au niveau des disques intervertébraux ou d’arthrose vertébrale. D’autre part, dans 5 % à 10 % des cas, les douleurs dorsales sont liées à une maladie sous-jacente potentiellement grave, qui doit être diagnostiquée de façon précoce, comme un cancer, une infection, un problème cardiovasculaire ou pulmonaire, etc. (Passeportsanté.net)

Les mesures préventives - Blogue du Réseau des massothérapeutes

Les mesures préventives

Plusieurs moyens existent afin de réduire le risque de maux de dos. Le conditionnement physique général constitue l’une des meilleures mesures préventives. De fait, les exercices d’aérobie réguliers tels que la marche ou la nage peuvent procurer à votre dos la force et la souplesse dont il a besoin pour demeurer en santé. Un programme d’exercices précis permettant de mobiliser et de renforcer la colonne vertébrale peut également être efficace dans la prévention de maux de dos répétitifs. Attention, car mal exécutés, les exercices peuvent déclencher ou aggraver une lombalgie.

Qui plus est, il est important d’adopter une posture stable, équilibrée et décontractée lorsque vous êtes assis, en position debout ou lorsque vous marchez. Ainsi, une posture idéale devrait être le dos bien droit, le regard vers l’avant et les épaules vers l’arrière.

Tirer ou pousser les charges plutôt que de les lever, se pencher en pliant les genoux tout en ne courbant pas le dos, bien ajuster son poste de travail, éviter le repos prolongé au lit, privilégier les sacs à dos aux sacs à main et éviter de porter des chaussures à talons hauts sont autant de conseils généraux de prévention.

La massothérapie : efficace, pour les maux de dos? Blogue du Réseau

La massothérapie : efficace?

En plus de toutes ces méthodes énumérées un peu plus haut, il existe un moyen simple et efficace pour prévenir les fameux maux de dos. Il s’agit du massage, dont les bienfaits sont nombreux. S’offrir une séance de massothérapie peut contribuer, entre autres, à réduire le stress, à améliorer le sommeil, à oxygéner le corps et stimuler la circulation sanguine et même encore, à relâcher les tensions musculaires.

Le massage du dos est essentiel pour la santé et le bien-être. Des rendez-vous réguliers sont donc de mise pour retrouver toute sa vigueur et même améliorer sa posture. De plus, il est conseillé de recevoir un massage dès que des contractures se font sentir. La thérapie du toucher soulage les douleurs lombaires aigües et chroniques. Elle serait toutefois plus efficace en combinaison avec des activités physiques.

Par ailleurs, selon une étude réalisée en 2011 par des chercheurs américains, les massages thérapeutiques seraient plus efficaces que les médicaments ou l’exercice pour soulager les maux de dos chroniques. (Cherkin DC, Sherman KJ et al. A comparison of the effects of 2 types of massage and usual care on chronic low back pain: a randomized, controlled trial).

Selon les résultats, de 62 % à 65 % des participants ayant reçu des massages ont rapporté une amélioration de leur état physique comparativement à 38 % de ceux qui ont suivi un soin classique incluant des médicaments contre la douleur et l’inflammation, des exercices physiques et de l’information pour prévenir les douleurs. Ils ont aussi fait état d’une plus grande diminution de la douleur et ont dit être plus actifs et faire moins usage de médicaments.

C’est donc dire que le massage est incontestablement une solution efficace pour soulager et prévenir les maux de dos!

 

Partager

Vous aimerez aussi...

Comment trouver le parfait massothérapeute pour vous ?

15.juin.2020

La fatigue et la massothérapie

28.fév.2020

Comment intervenir face aux inconduites sexuelles des clients en massothérapie ?

26.nov.2019

Le Réseau

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute