Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

Lorsqu’un étudiant devient Atlas

18 octobre 2012  |   écrit par Philippe-Olivier Jasmin  |

Partager

Avec mon âge qui ne cesse malheureusement de croître, je suis de plus en plus surpris lorsque l’on m’annonce que la rentrée scolaire se trouve juste derrière le prochain tournant. C’est souvent à ce moment que je remarque les enfants attendant l’autobus au coin de la rue portant sur leurs épaules, tels des mini-Atlas, un sac à dos sur le point d’exploser après avoir été empiffrés de contenu tel un épicurien romain après la pire et légendaire gloutonnerie. Et aujourd’hui, une petite voix me susurre sarcastiquement à l’oreille : « Wow. Continuez gang. Vous allez me créer de l’emploi. »

Lorsqu’un étudiant devient Atlas - Blogue du Réseau

Ce que le poids du sac à dos inflige au corps

Mais que se passe-t-il exactement lorsque le corps doit porter une telle charge de manière répétitive alors que celui-ci est généralement dans une phase importante de développement? Puisqu’un sac à dos est simplement un gros poids carré, nous pouvons diviser nos observations en deux grandes catégories, soit lorsque le fardeau s’appuie sur une épaule ou encore sur deux épaules.

Un point d’appui unilatéral crée une instabilité latérale. Le sac fait affaisser l’épaule qui le porte, le tronc la suit en inclinaison du même côté alors que le centre d’équilibre se déplace latéralement vers l’extérieur. Comme le corps n’apprécie point le fait d’être déséquilibré vers un côté, il compense alors pour ramener le tout dans la direction opposée et, dans sa grande paranoïa, contracte malheureusement comme si le destin de l’humanité en dépendait. Bref, l’épaule qui devrait se rabaisser s’élève et le tronc oscille en opposition avec le poids. Belle prédisposition pour la scoliose en passant.

Approche

La priorité dans un soin devrait donc se porter sur la musculature élévatrice de la scapula et la musculature posturale et d’inclinaison latérale du rachi. Une attention au cervical et au haut dorsal serait de mise puisque les pathologies de l’épaule touchée évoluent fréquemment vers ceux-ci. Et par pitié, ramenez-moi ce centre d’équilibre vers son point central. Portez les deux bretelles de votre sac ou, si vous avez à déplacer un deuxième fardeau, portez-le de l’autre côté.

 

 

De retour à nos mini-Atlas

Retrouvons maintenant nos mini-Atlas. Un point d’appui bilatéral crée plutôt une instabilité antéro-postérieure alors que le corps est simplement tiré vers l’arrière. Encore une fois, celui-ci entre dans une compétition visant à démontrer « qui est le plus fort » et, dans sa compensation, résulte plutôt en une flexion antérieure. Nous observons généralement une augmentation de la cyphose dorsale (et la lordose lombaire peut s’accentuer en suivant le mouvement), une augmentation de la lordose cervicale alors que celle-ci se propulse en protraction et un enroulement des épaules vers l’interne alors qu’elles roulent en antérieur. Des études[1] démontrent aussi un écrasement prématuré des disques intervertébraux et une prédisposition aux pathologies des membres supérieurs par écrasement des nerfs et vaisseaux sanguins au niveau des épaules.

Encore une fois, soulager l’entière musculature posturale du rachi est prioritaire. Du cervical au lombaire, de même que la chaîne antérieure de l’épaule. La meilleure prévention est de simplement voyager léger (le chiffre qui revient souvent est « maximum dix pour cent de votre poids ») et de bien ajuster le sac.

Bien que le mythique personnage d’Atlas soit souvent un symbole de force, n’oublions pas qu’être condamné à porter éternellement le monde sur ses épaules était son châtiment, et non sa récompense.

Bons massages!

Consultez la fiche professionnelle de Philippe-Olivier Jasmin

[1]Références


Skaggs DL, Early SD, D’Ambra P, Tolo VT, Kay RM. “Back pain and backpacks in school children.”, J Pediatr Orthop. 2006 May-Jun;26(3):358-63. Children’s Orthopaedic Center, Children’s Hospital Los Angeles, and the Keck School of Medicine, University of Southern California, Los Angeles, CA 90027, USA
US National Library of Medicine, National Institutes of Health. PMID:16670549

Brackley HM, Stevenson JM, Selinger JC. “Effect of backpack load placement on posture and spinal curvature in prepubescent children.”, Work. 2009;32(3):351-60. School of Kinesiology and Health Studies, Queen’s University, Kingston, Ontario, Canada.
US National Library of Medicine, National Institutes of Health. PMID:19369727

Cottalorda J, Bourelle S, Gautheron V, Kohler R. “Backpack and spinal disease: myth or reality?”, Rev Chir Orthop Reparatrice Appar Mot. 2004 May;90(3):207-14.Equipe d’accueil EA E2S 3062, Laboratoire de Physiologie et Physiopathologie de l’Exercice et du Handicap, Saint-Etienne.
US National Library of Medicine, National Institutes of Health. PMID:15211269

Partager

Vous aimerez aussi...

Comment trouver le parfait massothérapeute pour vous ?

15.juin.2020

La fatigue et la massothérapie

28.fév.2020

Comment intervenir face aux inconduites sexuelles des clients en massothérapie ?

26.nov.2019

Philippe-Olivier Jasmin

  Vous reconnaîtrez probablement Philippe-Olivier Jasmin comme un des collaborateurs qui écrit pour le blogue du RMPQ depuis son implantation. Non? Pas de problème! Peut-être comme l’orthothérapeute clinicien aguerri. Celui qui décortique l’anatomie, explore la biomécanique et déniche des tactiques et des approches cliniques efficaces pour ces confrères massothérapeutes? Ou encore, comme le collaborateur pour le blogue de l’AMS et le superviseur-coach d’orthothérapie à leur campus de Montréal? Ou probablement comme celui qui unit des formations de la Chine, de la Colombie-Britannique et des États-Unis à sa formation d’orthothérapeute pour attiser l’étincelle de l’excellence et inspirer ses collègues à être awesome? … … ... Quand il n’est pas en train de masser ou de promouvoir la reconnaissance de la massothérapie par l’éducation, P-O a le nez plongé dans un bouquin, su à exercer sa routine de rame, de callisthénie et de Tai Chi, ou relaxe paisiblement un café à la main. Alors qui est P-O? Un rêveur? Un perfectionniste? Un guerrier pacifiste zen? Pour le découvrir, mets ton casque et viens le rejoindre au front!

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute