Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

Le marketing de soi à l’ère numérique

6 mai 2016  |   écrit par Marie-Ève Soucy  |

Partager

Toute entreprise doit se bâtir une image de marque, c’est-à-dire la représentation perçue par le public. Comme massothérapeute, vos activités commerciales ne sont pas basées sur un produit, mais bien un service. Et qu’est-ce qui différencie vos services des autres? Vous! Il vous faut ainsi bâtir VOTRE image afin de partager votre notoriété et la mettre en valeur. Voici quelques étapes qui vous aideront à prendre conscience et structurer votre image de marque.

Réfléchir sur soi

Trouver ce qui vous distingue

Quelles sont les raisons pour lesquelles votre clientèle vous apprécie? Quelles sont vos principales qualités? Avez-vous une approche particulière? Est-ce que vos installations offrent un confort supplémentaire?

Lorsque vous aurez répondu à ces questions, portez votre réflexion sur la façon dont vous mettrez de l’avant ces qualités. Par exemple, si vous possédez plusieurs techniques, misez vos communications sur votre polyvalence. Si vous êtes habitués de prendre plus de temps avec chacun de vos clients, mentionnez-le! Bref, les clients doivent comprendre l’avantage qu’ils auront à vous choisir parmi tous les thérapeutes qui s’offrent à eux, votre concurrence! C’est ce qu’on appelle : le marketing de différenciation.

Nommer ce qui vous motive

Prenez le temps d’expliquer à votre clientèle pourquoi vous avez décidé de devenir massothérapeute et ce que vous aimez particulièrement dans votre travail. Quel est votre objectif chaque fois qu’un client passe la porte? La meilleure façon de connecter avec quelqu’un et d’attirer son attention est de leur raconter une histoire; votre histoire!

L’importance de l’authenticité

Restez vrai, ne vous décrivez pas avec exagération. Les clients perçoivent et apprécient l’authenticité. À l’inverse, un discours faux et démesuré aura pour effet de créer une méfiance chez le public… et n’oubliez pas qu’il n’y a qu’un clic qui vous sépare de votre concurrence!

Analyser votre image actuelle | Réseau des massothérapeutes

Analyser votre image actuelle

Se googler

Analysez l’information qui apparait quand vous entrez votre nom sur Google. Cet exercice vous permettra de contrôler votre image et ce que les gens percevront de vous au premier clic. Comme l’adage le dit, nous n’avons qu’une chance de faire bonne première impression!

Vérifier si l’image vous représente

Un exercice intéressant à faire est de dresser une liste d’une dizaine de caractéristiques qui vous représentent et que vous croyez refléter. Demander ensuite à votre entourage de vous observer au travail (si possible), puis d’observer votre site web et vos présences en ligne, puis de dresser une liste des dix caractéristiques et qualificatifs qui leur viennent à l’esprit. Vous pourrez ensuite comparer ce que vous CROYEZ et VOULEZ refléter, par rapport à ce que vous reflétez VRAIMENT.

Sonder sa clientèle

Il vous est également possible de sonder vos clients afin d’identifier les raisons pour lesquelles ils sont fidèles, mais aussi ce qu’ils aimeraient que vous amélioriez dans l’ensemble de vos services. Vous pourrez donc mettre l’accent sur vos forces dans vos initiatives de markéting et corriger vos faiblesses.

Diffuser votre marque

Structurer son offre de services

En fonction de l’analyse et la réflexion, présentez en mots ce que vous offrirez concrètement à vos clients. Les gens veulent savoir à quoi s’attendre. Plus vous donnez d’informations et qu’ils peuvent visualiser ce qu’ils recevront comme service et vivront comme expérience, plus ils seront portés à poser une action, soit prendre un rendez-vous.

Tout compte : textes, images, contenu, partages sur les réseaux sociaux

Être un «bon professionnel» n’est pas suffisant; vous devez le faire savoir. En voulant être visible le plus souvent possible et multiplier vos communications, il est bon de surveiller l’utilisation de chacune de vos informations en ligne et hors-ligne. Votre marque est composée de données formelles (coordonnées) et informelles (commentaires, notes, billets, photos, articles).

Ce qu’il faut retenir avant tout, c’est que lorsqu’un client potentiel effectue une recherche de thérapeute, des petits détails peuvent pencher en votre faveur :

  • Assurez-vous qu’il n’y ait pas de fautes d’orthographe dans votre contenu;
  • Un élément non négligeable du branding personnel est une bonne photo professionnelle. Laissez tomber celle prise entre deux clients derrière le comptoir de réception ou votre «bonne photo» prise au chalet lors de vos vacances l’été dernier. Une séance avec un photographe, sur fond sobre, affiche votre plus beau profil en plus d’inspirer confiance et respect.
  • Insérez également des photos de votre espace de travail. Les clients aiment savoir à quoi s’attendre avant de prendre rendez-vous.

Maximiser vos présences en ligne

Le numérique regorge d’outils pour la plupart gratuits, qui permettront d’accrocher une nouvelle clientèle à la moindre opportunité. Nous avons parlé précédemment de l’importance d’avoir un site web, mais dans le cadre du marketing de soi, l’investissement va au-delà. Nous vous conseillons d’explorer les plateformes suivantes :

Bien gérer les commentaires et les avis

S’il est possible pour vos clients de laisser des commentaires sur vos services, assurez-vous de tous les lire et, dans le meilleur des cas, y répondre. Faites comprendre à vos clients que vous êtes reconnaissants de leurs bons mots, et que, dans le cas contraire, vous prenez au sérieux la critique et que vous tentez toujours d’améliorer la qualité de vos services. C’est aussi l’occasion d’offrir une solution à un client mécontent et l’inviter à retenter l’expérience avec vous en tenant compte de ses commentaires.

Le contact en personne

Ne minimisez pas l’impact que votre look aura sur une nouvelle clientèle qui ne vous connaît pas encore. Soignez votre apparence en tout temps afin de vous assurer que la première impression soit la bonne.

Ayez un bon contact visuel, un sourire chaleureux et un regard sincère lorsque vous accueillez ou remerciez vos clients.

Être massothérapeute est un travail physique qui nécessite de l’énergie. Il peut parfois être difficile d’avoir la même énergie au premier client de votre journée qu’à votre dernier, mais il est primordial de ne pas le laisser paraître. N’oubliez pas que même si vous avez vu plusieurs personnes dans votre journée, celle qui est devant vous avait probablement très hâte à son rendez-vous et attend depuis quelques jours ce moment de détente privilégié qu’elle s’offre à soi-même. Un client qui a l’impression de déranger n’aura pas l’envie de revenir et n’aimera pas son expérience. En revanche, un client qui se sent considéré et reçu à bras ouverts s’en souviendra.

Partager

Vous aimerez aussi...

Le retour au travail après une longue absence

08.juil.2020

La gestion des ressources humaines

30.avr.2020

Les essentiels dans une salle de massothérapie

22.avr.2020

Marie-Ève Soucy

Marie-Ève Soucy œuvre dans le milieu des communications et du marketing depuis 2009. Massothérapeute depuis 2010, elle exerce ce deuxième métier à temps partiel. La proximité avec sa clientèle et le lien de confiance qu’elle établit est un complément important et nécessaire à sa carrière. À l’affût des médias sociaux et du marketing en ligne, elle est passionnée par le côté entrepreneurial que doit développer un thérapeute à son compte et souhaite simplifier et vulgariser le marketing local pour les petites entreprises. Avec ses articles de blogue, elle désire surtout apprendre aux massothérapeutes comment utiliser les ressources numériques à leur disposition afin de faire connaître et rayonner leur entreprise.

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute