Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

La persévérance en début de carrière

2 juin 2016  |   écrit par Sophie Vaudrin  |

Partager

Commencer une nouvelle carrière, que ce soit le rêve de notre vie ou à la suite d’une réorientation, demande du temps, de l’énergie et de la patience. Car, même si vous suivez les meilleurs conseils de marketing, il est possible que le chemin vers l’atteinte d’une carrière bien établie vous semble beaucoup plus long que vous ne l’auriez prévu au départ. Devant les difficultés, déposerez-vous les armes ou saurez-vous faire preuve de persévérance?

La persévérance en début de carrière - Blogue du Réseau des massothérapeutes

La préparation

Trouver votre emploi de rêve est une chose, vous préparer à l’exercer en est une autre. Il en va de même pour la massothérapie. Pendant votre formation, vous étudiez l’anatomie, vous apprenez différentes manœuvres et techniques, vous touchez également au markéting, à la relation d’aide, etc. Cependant, aucune formation ne saurait vous préparer à affronter le plus grand défi qui vous attend… bâtir votre clientèle!

Avez-vous pensé que vous aurez peut-être à garder votre ancien emploi un certain temps ou travailler à deux endroits afin d’obtenir un salaire stable? En effet, selon un sondage de Soins personnels Québec, portant sur la pratique de la massothérapie au Québec, la principale lacune de la formation de base identifiée par les répondants était un manque d’information sur la réalité du marché du travail ainsi que sur le côté entrepreneurial (markéting, gestion, etc.). Le même sondage révèle que 33% des répondants trouvaient difficile de se bâtir une clientèle fidèle, mais que le bouche-à-oreille était la méthode la plus profitable pour la développer.

Bâtir votre clientèle - Blogue du Réseau des massothérapeutes

Bâtir votre clientèle

Le temps pour bâtir une clientèle peut varier selon certains critères : votre statut d’emploi, la clientèle ciblée, la région où vous habitez. Par exemple, si vous êtes à l’embauche d’un spa, d’un centre de santé ou d’une clinique multidisciplinaire, vous avez de fortes chances de bénéficier d’une clientèle déjà établie. De plus, la publicité est généralement payée par l’entreprise, ce qui est avantageux pour vous. Par contre, selon le sondage cité plus haut, 45% des répondants affirmaient passer 2 ans ou moins dans l’entreprise. Il n’est toutefois pas précisé si les travailleurs abandonnaient le métier par la suite ou s’ils devenaient travailleurs autonomes.

En ce qui concerne le travailleur autonome, il faut ajouter à la pratique du métier la gestion, le markéting et la publicité. Cette lourdeur administrative peut en rebuter plus d’un. C’est pourquoi il est important d’être bien informé des étapes pour lancer son entreprise. Le site du gouvernement du Canada propose d’ailleurs des liens vers des sites web et des conseils à cet effet. Vous pouvez aussi relire notre article «Conseils pour démarrer une entreprise de massothérapie».

Après avoir déterminé votre statut d’emploi, avez-vous une idée de votre clientèle cible? Avez-vous une préférence pour les soins de détente, le massage sportif ou thérapeutique? En ayant une bonne connaissance de vos aptitudes et préférences, cela vous aidera à déterminer à quel endroit vous souhaitez exercer votre métier. De plus, selon votre clientèle, vous pourriez vouloir ajouter des techniques de formation continue en massothérapie et ainsi offrir des services mieux adaptés aux besoins de celle-ci.

Autre point important : l’endroit où vous habitez. Vivez-vous dans un grand centre urbain ou dans une petite ville? Cet aspect peut influencer le niveau de concurrence auquel vous aurez à faire face. Dans le cas des grands centres urbains, les écoles de massothérapie étant plus nombreuses qu’en région, on retrouve un plus grand nombre de thérapeutes. Toujours selon le sondage de Soins personnels Québec, en 2010, 22% des répondants provenaient de la région de Montréal, 17% de la Montérégie, 11% des Laurentides, 10% de l’Estrie et 7% de la région de Québec. Les autres régions comptaient chacune 5% ou moins de thérapeutes parmi les répondants. Il est alors facile de comprendre que plus il y a de thérapeutes dans une même région, plus la concurrence est forte. Vous devez donc user de stratégie pour vous démarquer des autres thérapeutes et attirer la clientèle. Soyez à l’affut des divers évènements de votre région (sportifs, culturels, communautaires) et proposez vos services. Soyez visibles lors d’expositions commerciales, de salons sur la santé ou la sécurité, etc. Prenez rendez-vous avec des gens d’affaires, des commissions scolaires ou des centres de santé pour parler des bienfaits de la massothérapie. Donnez de la documentation et des cartes professionnelles à vos proches et aux commerçants chez qui vous êtes vous-même client. Mais n’oubliez pas que le contact humain est très important entre le client et le thérapeute. C’est pourquoi le bouche-à-oreille demeure la principale façon de trouver une clientèle fidèle.

Développer votre clientèle - Blogue du Réseau des massothérapeutes

Développer votre clientèle

Lorsque votre clientèle est établie, il est important de la garder et de la développer. Peu importe que vous soyez salarié ou travailleur autonome, le développement de la clientèle fait partie de votre travail. Votre salaire est directement lié au nombre de clients que vous voyez chaque semaine… car sans clients, vous ne travaillez pas! Songez également que vos clients viennent vous voir parce que vous répondez à leur besoin de se sentir mieux, que ce soit physiquement, psychologiquement ou les deux.

Par contre, il ne suffit pas de recevoir un client une fois pour le fidéliser. De plus en plus, on entend parler d’expérience client. L’expérience client englobe tout le processus de la prise de contact jusqu’à la livraison du service ou du produit. Vous comprendrez donc que cette expérience client dépasse largement la durée du massage en lui-même. Par exemple, une grande majorité des internautes recherchent une entreprise sur le web pour avoir une idée des prix et services avant la première approche téléphonique. Vous devez donc être visible, facile à trouver sur le web et répondre aux principales questions des futurs clients. Certains clients auront tout de même besoin de plus d’informations et préfèreront un contact direct. Après la première approche, le client doit ressentir qu’on prend soin de lui, que le massage est adapté à sa condition, soit par les techniques ou les produits employés. N’hésitez pas à lui expliquer pourquoi vous utilisez certaines manœuvres ou produits. Apportez de la nouveauté dans vos soins, votre décor, vos publicités. Pour d’autres conseils, relisez notre article «8 étapes pour bonifier l’expérience client» ou revoyez notre webinaire «Développez votre clientèle».

Après avoir mis en place les différentes stratégies de markéting, continuez à être proactif auprès de votre clientèle. Soyez le ou la thérapeute que vous recherchez pour vous-même! Et pour vous aider à continuer dans votre merveilleux métier, voici une petite citation de l’écrivain Claude Aveline sur la persévérance : «Ne crois pas que tu t’es trompé de route quand tu n’es pas allé assez loin».

Partager

Vous aimerez aussi...

Le retour au travail après une longue absence

08.juil.2020

La gestion des ressources humaines

30.avr.2020

Les essentiels dans une salle de massothérapie

22.avr.2020

Sophie Vaudrin

Sophie Vaudrin est massothérapeute et professeure de Pilates. Elle s’intéresse aux divers aspects touchant l’être humain : corporel, psychologique et émotionnel. Sa motivation première est de donner des outils aux gens afin que ceux-ci puissent prendre en main leur santé. Formée en danse pendant plusieurs années, elle a également travaillé avec le club de nage synchronisée de sa région dans le domaine de la flexibilité. Lorsque l’occasion de suivre une formation en massothérapie s’est présentée, elle y a vu une chance extraordinaire d’aller chercher des connaissances plus approfondies sur le corps humain. En plus de la massothérapie et du Pilates, madame Vaudrin donne à l’occasion des ateliers en milieu de travail touchant la posture, l’ergonomie, l’alimentation et le stress.

Mes articles

Commentaires

  1. kathy morin dit :

    merci pour cet article, très bons conseils en début de carrière !

  2. Mon Réseau Plus dit :

    Merci beaucoup pour votre commentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute