Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

Pourquoi printemps rime trop souvent avec courbatures?

16 avril 2015  |   écrit par Julie Plouffe  |

Partager

La neige fond, les oiseaux font leur retour, les gens passent de plus en plus de temps dehors. Ah, le printemps! La saison du grand ménage et le début des travaux extérieurs.

Saviez-vous qu’en plus d’améliorer l’esthétique de votre terrain, les travaux extérieurs du printemps procurent des bienfaits considérables à votre santé? En plus de s’aérer l’esprit, s’activer de la sorte augmente la souplesse du corps, améliore la force physique et aide à réduire le stress. Beaucoup de gens ne le réalisent pas étant donné que ces activités manuelles ne sont pas perçues comme de l’exercice physique intense.

La massothérapie et les travaux du printemps - Blogue du Réseau

L’importance d’un réchauffement adéquat

Qu’arrive-t-il lorsque le corps n’est pas réchauffé adéquatement? Les jardiniers amateurs par exemple vont souvent souffrir de courbatures après une journée de grands travaux. Mais soyons honnêtes : combien parmi nous s’étirent avant de travailler dehors? Ces travaux d’intensité moyenne et en apparence inoffensifs cachent pourtant des risques réels de blessures dans le bas du dos, aux genoux ou encore de tensions au niveau des épaules et du cou. Le manque d’échauffement est à blâmer certes, mais ces blessures surviennent surtout lorsque votre posture est inadéquate et si le niveau d’activité excède votre capacité corporelle.

Quelques habitudes faciles à adopter - Blogue du Réseau des massothérapeutes

Quelques habitudes faciles à adopter

Je réalise bien que je ne suis pas la première à le dire, mais je vous le répète : réchauffez-vous au moins durant 10 minutes avant toute activité intense afin de préparer vos muscles à l’effort et étirez-vous après l’activité. Travaillez d’une façon progressive, en commençant par des plus petits travaux. Augmentez l’intensité et la durée à mesure que votre corps se réchauffe et s’active.

Adoptez une position adéquate, c’est à dire celle qui vous permet de travailler sans douleur, par exemple, à genoux plutôt que debout le corps penché. Peu importe de quoi vous aurez l’air en le faisant. Cela peut impliquer également d’utiliser des outils adaptés à votre gabarit. Si vous le pouvez, privilégiez des outils ergonomiques et le plus léger possible.

Hydratez-vous suffisamment! N’attendez pas de sentir la soif, buvez régulièrement.

Le repos et jardinage - Blogue du Réseau des massothérapeutes

Le repos

Lors de travaux exigeants ou d’efforts importants, votre forme physique dépend directement de votre capacité à récupérer. Vous avez certainement déjà senti des courbatures une journée ou deux après un effort physique intense? Aviez-vous permis à votre corps de bien récupérer après?

Votre capacité à récupérer s’améliorera nettement avec des séances d’étirements adaptés, car ces exercices combattent efficacement les raideurs et les courbatures. Les risques de blessures seront par le fait même réduits.

Les étirements - Blogue du Réseau des massothérapeutes

Les étirements

L’étirement parfait est celui qui se fait lentement, jusqu’à ce que vous ressentiez une légère tension, mais sans douleur. Maintenez-le durant 15 à 30 secondes. Répétez plusieurs fois afin d’obtenir un effet maximum.

Réalisez des séances de deux à cinq minutes à tout moment de la journée pour garder vos muscles souples et bien détendus. Idéalement, une bonne routine quotidienne devrait inclure des étirements au début et à la fin de la journée.

Le rôle préventif de la massothérapie

Le massage joue un rôle préventif en maintenant l’échauffement du muscle afin de diminuer les risques de blessures. Il favorise l’élimination des toxines et déchets du corps qui s’accumulent dans les muscles surmenés. La massothérapie fait partie des meilleures préventions pour éviter les blessures et les douleurs en préparant les zones du corps les plus sollicitées en fonction des activités. Il existe plusieurs techniques préventives.

La massothérapie spécialisée - Blogue du Réseau

La massothérapie spécialisée

Si le massage régulier joue un rôle préventif vis-à-vis des douleurs dues aux travaux du printemps, la massothérapie spécialisée aide à soigner des problèmes plus complexes. En cas de blessure, la première démarche est toujours de consulter votre médecin pour en connaitre la gravité et de suivre ses recommandations. La médecine traditionnelle tend à reconnaitre les spécialités en massothérapie et à conseiller ce soin à leurs patients lorsque nécessaire. Selon la gravité de la blessure, il se peut que certaines médications soient nécessaires avant de consulter votre massothérapeute spécialisé, pour réduire l’inflammation par exemple.

Par la suite, des spécialistes sont disponibles pour des soins plus ciblés. La kinésithérapie et l’orthothérapie sont notamment de plus en plus populaires.

La kinésithérapie

Le kinésithérapeute : effectue avant tout une évaluation (visuelle) de la posture et de la démarche. Il débute par un massage suédois thérapeutique qui améliore la circulation sanguine et permet de relâcher les tensions musculaires. Une fois la musculature bien réchauffée, le kinésithérapeute effectue des mobilisations douces et lentes, en suivant la respiration du client et en respectant son seuil de tolérance, pour arriver à un relâchement en profondeur des muscles et des articulations. Il peut suggérer des exercices et des étirements destinés à augmenter la rapidité de récupération et éviter d’autres douleurs.

L’orthothérapie

L’orthothérapeute : spécialiste des muscles et des articulations, son intervention vise à soulager les douleurs à ces endroits souvent dues à de mauvaises postures, des gestes brusques, des coups, des chutes ou des accidents. Son travail débute par une évaluation de la condition musculosquelettique afin de suggérer un soin qui répond aux besoins du client. Il travaille à conserver ou redonner à l’appareil locomoteur ses fonctions et aptitudes ambulatoires normales, à améliorer le rendement fonctionnel des différents systèmes et la condition physique générale.

En suivant ces conseils simples et en utilisant les ressources à votre disposition, vous pourrez continuer vos tâches printanières en réduisant considérablement les risques de blessures ou de douleurs.

 

Partager

Vous aimerez aussi...

Comment trouver le parfait massothérapeute pour vous ?

15.juin.2020

La fatigue et la massothérapie

28.fév.2020

Comment intervenir face aux inconduites sexuelles des clients en massothérapie ?

26.nov.2019

Julie Plouffe

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute