Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

Le rôle de la massothérapie dans le processus de guérison

29 octobre 2014  |   écrit par Philippe-Olivier Jasmin  |

Partager

Article du Réseau des massothérapeutes professionnels du Québec publié dans le magasine les Nouvelles esthétiques spa du mois de février 2014.

Vous êtes-vous déjà perdu en territoire inconnu en pleine heure de pointe? Prisonnier du chaos de la route, on vous coupe la voie brusquement et sans arrêt pendant que le conducteur derrière semble vouloir caresser votre parechoc arrière en espérant vous faire avancer plus rapidement. Le tout accompagné d’une cacophonie de moteurs, de musique étouffée, de klaxons et de jurons. Et la pression s’élève tandis que vous tentez de retrouver un point de repère quelconque et que vous espérez ne pas manquer votre sortie.

Une situation qui illustre bien le chaos résultant d’une blessure musculaire alors que les processus de guérison et inflammatoire entrent en conflit l’un avec l’autre.

Le rôle de la massothérapie dans le processus de guérison - Blogue du Réseau

Massothérapie et réadaptation d’une blessure musculaire

Dans l’exemple précédent, la massothérapie jouerait le rôle de votre GPS ou encore d’un copilote. En d’autres mots, elle aide à mettre de l’ordre dans ce véritable champ de bataille qu’est la zone de votre corps affectée par l’inflammation.

Sceptique? Poursuivons notre réflexion!

L’attention du système nerveux

Le fonctionnement du cerveau peut s’apparenter à celui d’un ordinateur. Quand quelque chose se produit, une petite fenêtre s’ouvre, notifiant des évènements. Seulement, comme le cerveau analyse une quantité d’information ahurissante, si le même stimulus revient trop fréquemment, le cerveau coche la case « ne plus afficher ce message » afin d’alléger son fardeau et ne pas disjoncter. En conséquence, certains de ces stimuli, même s’ils ont été analysés par le cerveau, finissent par être ignorés par ce dernier puisque son attention est accaparée par des signaux qui sont, selon lui, prioritaires.

Les manœuvres exercées dans le cadre d’un soin de massothérapie forcent le système nerveux à porter attention au segment pris en charge en attirant son attention. « Je crois que j’ai trouvé un problème ici… Est-ce que je vous ai dit que je croyais avoir trouvé un problème ici? Je pense vraiment qu’il y a quelque chose de problématique ici… Vous devriez peut-être faire quelque chose… » À la longue, le système nerveux réalise qu’il ne peut ignorer ce stimulus et tente de remédier à la situation pour ne plus être harcelé.

Système nerveux sympathique et processus de guérison - Blogue du Réseau des massothérapeutes

Système nerveux sympathique et processus de guérison

Dans votre corps se trouvent le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique. Le système nerveux sympathique est celui qui décide d’attaquer ou de fuir, activé en présence d’un danger ou d’un stress. De son côté, le système nerveux parasympathique permet au corps de profiter d’un moment de paix pour refaire ses réserves d’énergie et vaquer aux occupations qu’il souhaite. Ces deux systèmes s’influencent l’un et l’autre comme les deux côtés d’une balance.

Les blessures ont tendance à activer le système nerveux sympathique alors que celui-ci perçoit les signaux de douleur comme le signe d’une situation dangereuse. Comme maintenir un pied d’alerte est très énergivore pour le corps, le métabolisme ralentit les fonctions du côté opposé de notre balance soit celui du système nerveux parasympathique afin d’économiser de l’énergie. Malheureusement, le processus de guérison figurera parmi les fonctions ralenties. Pas le temps de réparer, il faut faire la guerre. Un peu comme dans l’armée où l’on attend que le champ de bataille se calme avant de déployer les brancardiers.

La massothérapie supporte le système nerveux parasympathique en créant un état de relaxation, nécessaire pour entamer le processus de guérison. L’organisme, perdant l’illusion qu’il est en danger, délaisse son système nerveux sympathique en faveur du système nerveux parasympathique. La guerre terminée, il peut maintenant recoller les pots cassés et panser les blessures en toute quiétude.

Massothérapie et réadaptation d’une blessure musculaire - Blogue du Réseau

Circulation et processus de guérison

Le mouvement naturel des muscles, l’alternance de contraction/décontraction, crée un phénomène de pompage qui aide le cœur à garantir que tout liquide demeure en mouvement et maintien une certaine vélocité. Or, une musculature contractée s’épaissit. Un fait qui peut paraître anodin, mais qui s’avère important puisque la musculature exerce alors une pression sur les structures environnantes. Une tension musculaire étant une contraction résiduelle involontaire, non seulement elle fait en sorte que le pompage liquidien est moins efficace, mais rétrécit l’espace intérieur des vaisseaux en les compressant constamment.

Une image intéressante pour illustrer ce phénomène est celle de l’ambulance prise dans un embouteillage sur l’autoroute. Ajoutez des voitures, ralentissez leur vitesse jusqu’à ce que la voie rapide devienne un stationnement et enlevez des voies. Certes, l’ambulance finira par se rendre à destination, mais elle sera grandement ralentie, même si les automobilistes tentent de la laisser passer. La massothérapie, en favorisant le relâchement musculaire, rétablit la circulation et ouvre la voie au processus de guérison.

Aucune thérapie ne remplacera le travail de votre métabolisme. Le corps est maître dans l’accomplissement de ses tâches et sait exactement comment effectuer son travail. La massothérapie ne supplantera donc jamais votre processus de guérison. Elle favorisera plutôt la mise en place des conditions idéales pour que tout se déroule de façon optimale.

La massothérapie peut vous offrir une aide précieuse si vous souffrez de blessures sportives, pathologies inflammatoires, pathologies posturales, névralgies et bien plus. Cependant, si vous souffrez par exemple de ce qui semble être une fracture, d’une dislocation ou si votre articulation bleuit en raison d’un épanchement sanguin interne, consultez votre médecin sur le champ.

Vous pourrez recourir à la massothérapie en réadaptation lorsque l’os se sera ressoudé, l’articulation revenue en place ou l’hémorragie résorbée.

Partager

Vous aimerez aussi...

Les mystères du piriforme

14.sept.2020

Le Taping

26.août.2020

Le massage des pieds

11.août.2020

Philippe-Olivier Jasmin

  Vous reconnaîtrez probablement Philippe-Olivier Jasmin comme un des collaborateurs qui écrit pour le blogue du RMPQ depuis son implantation. Non? Pas de problème! Peut-être comme l’orthothérapeute clinicien aguerri. Celui qui décortique l’anatomie, explore la biomécanique et déniche des tactiques et des approches cliniques efficaces pour ces confrères massothérapeutes? Ou encore, comme le collaborateur pour le blogue de l’AMS et le superviseur-coach d’orthothérapie à leur campus de Montréal? Ou probablement comme celui qui unit des formations de la Chine, de la Colombie-Britannique et des États-Unis à sa formation d’orthothérapeute pour attiser l’étincelle de l’excellence et inspirer ses collègues à être awesome? … … ... Quand il n’est pas en train de masser ou de promouvoir la reconnaissance de la massothérapie par l’éducation, P-O a le nez plongé dans un bouquin, su à exercer sa routine de rame, de callisthénie et de Tai Chi, ou relaxe paisiblement un café à la main. Alors qui est P-O? Un rêveur? Un perfectionniste? Un guerrier pacifiste zen? Pour le découvrir, mets ton casque et viens le rejoindre au front!

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute