Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Le cannabis et la massothérapie

La consommation de cannabis a été rendue légale le 17 octobre 2018. Le Réseau des massothérapeutes professionnels du Québec veut faire quelques rappels sur la consommation de drogue dans le milieu de la massothérapie afin de vous aider dans votre pratique et dans vos relations avec votre clientèle.

Selon l’article 4.1.1. du code de déontologie, est dérogatoire à la dignité de la profession le fait, pour un Membre, de :

e) Solliciter, de harceler, de promouvoir, d’utiliser des substances ou drogues hallucinogènes comme complément au soin;

f) Exercer son travail alors qu’il est sous l’influence de boissons alcooliques, de stupéfiants, d’hallucinogènes, de préparations narcotiques ou anesthésiques ou de toute autre substance pouvant produire l’ivresse, l’affaiblissement, la perturbation des facultés ou l’inconscience;

g) Intervenir auprès d’un Client ayant les facultés affectées par l’alcool, des médicaments, des drogues ou des hallucinogènes.

En vertu de la loi canadienne, le cannabis comestible et le concentré de cannabis demeurent illégaux pour le moment. Aucun produit dérivé, présentement vendu par la SQDC, peut être utilisé dans le cadre d’une application externe, par exemple, dans le cadre d’un soin de massothérapie. Tout autre produit dérivé du cannabis vendu par un autre tiers reste illégal.

Si vous avez des questions sur l’utilisation ou la consommation du cannabis, le Réseau vous invite à communiquer directement avec la SQDC. Pour consulter les articles de loi, rendez-vous sur le site du Gouvernement du Canada.

*Aucune interprétation de loi n’est faite par le Réseau des massothérapeutes professionnels du Québec. Il est de votre devoir de vous informer au sujet des dispositions d’une loi.