Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

Développer sa clientèle quand on est un homme massothérapeute

27 mai 2015  |   écrit par Hugues Fereau  |

Partager

Démarrer une carrière de massothérapeute demande généralement beaucoup d’efforts et patience. Des préjugés entravent les tentatives de carrière des hommes massothérapeutes, c’est pourquoi plus de 80 % des massothérapeutes sont des femmes. Quelles sont les principales embûches vers la réussite pour un massothérapeute qui désire développer sa clientèle?

Être un homme massothérapeute - Blogue du Réseau

Dépasser les stéréotypes

Dans le milieu de la massothérapie, la discrimination envers les hommes provient autant des hommes que des femmes. D’un côté, les femmes peuvent craindre des actes déplacés de la part du thérapeute ou appréhender la réaction de leur conjoint si elles se font masser par un homme. De leur côté, les hommes ont plutôt tendance à préférer se faire masser par des femmes. Pour ces raisons, la tâche est plus ardue pour les professionnels sérieux qui désirent développer leur clientèle. Un moyen de contrecarrer cette situation est d’être clair dans la nature des services offerts.

Rassurer la clientèle féminine - Blogue du Réseau des massothérapeutes

Rassurer la clientèle féminine

Certaines femmes peuvent s’imaginer que les hommes massothérapeutes ne sont pas capables de la même écoute qu’une femme. Les hommes doivent donc convaincre les clientes qu’ils seront sensibles à leurs besoins. Ils doivent gagner leur confiance.

Certaines clientes ayant vécu des traumatismes peuvent ressentir de l’anxiété lorsqu’elles se font toucher par un thérapeute masculin. Devant une cliente réticente, un massothérapeute peut l’interroger pour savoir si elle préfèrerait être massée par une femme et la diriger vers une collègue au besoin. C’est un signe de professionnalisme qui inspire la confiance.

Gérer l’homophobie

L’homophobie est probablement la plus grande difficulté à laquelle les massothérapeutes masculins sont confrontés. Peu importe l’expérience du massothérapeute, certains hommes sont inconfortables de se laisser toucher par un autre homme. Ils peuvent s’imaginer qu’il faut être gai pour vouloir toucher d’autres hommes. Un travail d’éducation est nécessaire de ce côté. Les massothérapeutes ont avantage également à soigner leur image professionnelle en choisissant avec soin les mots et les photos de leurs publicités.

Trouver sa place en t'en que massothérapeute - Blogue du Réseau

Trouver sa place

Le marché de la détente reste encore quasi réservé aux thérapeutes féminines. Bien que les mœurs aient évolué, il reste difficile pour un homme de développer une clientèle dans ce segment. Beaucoup de massothérapeutes masculins rapportent que les spas sont parfois plus réticents à engager des hommes ou ne sont pas capables de leur fournir des clients principalement parce que ces derniers s’attendent ou demandent une massothérapeute. Devant une pénurie de main-d’œuvre dans les spas, les hommes qui ont la possibilité d’y travailler ont une chance de prouver que les stéréotypes sont infondés.

Néanmoins, un homme aura plus de chance auprès d’autres groupes comme les sportifs par exemple. Les athlètes constituent un segment de marché qui est ouvert aux thérapeutes masculins. Ils pensent (à tort) qu’un homme est mieux placé pour les aider avec leur musculature plus développée. Un thérapeute peut se construire une clientèle de sportifs auprès des écoles, cégeps, universités et aussi dans des évènements sportifs (course, vélo, triathlon…). La communauté sportive fonctionne beaucoup par le bouche-à-oreille.

En résumé, il est primordial pour les massothérapeutes masculins de :

  • développer une image professionnelle qui inspire la confiance autant des hommes que des femmes;
  • afficher des services sans ambigüité;
  • cibler sa clientèle;
  • éduquer la population au fait que la formation et l’expérience du praticien doivent être les premiers critères de choix lors de la sélection d’un thérapeute.

Les clients connaisseurs s’intéressent plus à la qualité du massage qu’au sexe du massothérapeute. En étant honnêtes, sincères et en offrant un service de qualité, les hommes peuvent aussi développer une pratique rentable.

Consultez la fiche professionnelle de Hugues Fereau

 

Partager

Vous aimerez aussi...

Le retour au travail après une longue absence

08.juil.2020

La gestion des ressources humaines

30.avr.2020

Les essentiels dans une salle de massothérapie

22.avr.2020

Hugues Fereau

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute