Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

Soulager les symptômes d’endométriose grâce à la massothérapie

15 février 2021  |   écrit par Catherine Drouin  |

Partager

Qu’est-ce que l’endométriose

L’endométriose est une maladie gynécologique entraînant la plupart du temps des douleurs chroniques, parfois même invalidantes chez certaines femmes. Environ une femme sur 10 en serait atteinte, soit 200 millions de femmes à travers le monde. C’est une maladie complexe dont on ne comprend pas encore tous les mécanismes et dont les causes spécifiques n’ont pas encore été identifiées.

L’endométriose se manifeste par la présence de tissus endométrial, à l’extérieur de l’utérus, donc sur les organes avoisinants (ovaires, intestins, trompes de Fallope, etc.). Ces fragments d’endométriose réagissent aux fluctuations des hormones dans le sang, tout comme le fait l’endomètre à chaque cycle menstruel. Ils s’épaississent sous l’influence de l’œstrogène dans la phase proliférative (de la fin des règles à l’ovulation), se gorgent et s’enrichissent de nutriments et vaisseaux sanguins sous l’influence principalement de la progestérone dans la phase sécrétoire (de l’ovulation aux menstruations) puis finissent par se dégrader lorsque les hormones chutent dans le sang, ce qui provoque les règles. Toutefois, comme ce sang n’a pas de voie de sortie, cela irrite les organes concernés et crée de l’inflammation chronique. Ce processus mène éventuellement à l’apparition de tissus cicatriciels et d’adhérences, ce qui limite le mouvement des organes entre eux en plus de nuire à la bonne fonctionnalité de ceux-ci.

Femme souffrant d'endométriose

Symptômes

Les symptômes associés à l’endométriose sont très variés. C’est d’ailleurs ce qui rend le diagnostic et le traitement difficile, car la maladie se manifeste différemment d’une femme à l’autre. Plusieurs symptômes s’apparentent à ceux d’autres maladies comme le syndrome de l’intestin irritable ou la fibromyalgie par exemple. De plus, l’intensité de ceux-ci n’est pas nécessairement indicatrice de la sévérité de la maladie.

Toutefois, le signe le plus courant est la dysménorrhée (douleurs menstruelles). On peut retrouver également des douleurs autour de la période d’ovulation, vers la moitié du cycle, ou encore à n’importe quel moment. À mesure que la maladie progresse, l’inflammation et les douleurs peuvent s’aggraver et même s’étaler dans le temps pour devenir quasi quotidiennes. Il n’est pas rare que les femmes aient des symptômes en lien avec leur digestion, des douleurs à la vessie et des inconforts dans le bas du dos. L’endométriose peut aussi se manifester par des crampes menstruelles et même des sensations de « coups de couteau » dans le bassin. Les douleurs référées, c’est-à-dire ressenties à d’autres endroits du corps qu’au niveau pelvien, sont possibles, comme les douleurs au nerf sciatique, aux jambes de même que les douleurs aux épaules, aux omoplates et au cou.

Comment la massothérapie peut venir en aide aux femmes atteintes d’endométriose ?

Bien des femmes n’ont pas eu de diagnostic et se retrouvent avec toutes sortes de douleurs qui ne semblent pas avoir de lien entre elles. Cela peut donc devenir frustrant, car même si le massage apaise les douleurs, celles-ci auront tendance à revenir. La plupart du temps, un « plateau » thérapeutique peut être rapidement atteint. Il faut garder en tête que le massage visera à soulager les symptômes et ses impacts pour améliorer la qualité de vie des clientes atteintes. Voici quelques bienfaits :

Apaisement du système nerveux

Quand on vit une douleur aiguë (ex. : quand on vient de se blesser), cela peut être considéré comme normal, car c’est un signal d’alarme du corps pour se protéger; tandis que la douleur chronique peut devenir épuisante pour le système nerveux, donc moins bénéfique. La tolérance du corps face à la douleur peut aussi finir par diminuer. D’autant plus, que si cette douleur n’est pas adressée rapidement ou correctement, elle pourra prendre de l’ampleur. Le corps devient de plus en plus réactif à la moindre douleur, car il la reconnaît et est sur la « défensive ». La massothérapie peut aider à diminuer les effets du stress sur le corps en permettant à celui-ci d’entrer en mode parasympathique et en favorisant la production d’endorphines, les hormones par excellence du bien-être et du soulagement de la douleur.

Femme reçoit un massage du ventre afin d'assouplir les adhérences

Assouplissement des adhérences (internes) et cicatrices

Bien des femmes atteintes d’endométriose ont aussi des adhérences qui se créent entre les organes, ce qui évidemment limite la mobilité la fonctionnalité de ceux-ci ainsi que la bonne circulation sanguine et lymphatique. Les adhérences sont des tissus cicatriciels assez rigides qui peuvent s’installer dû à l’inflammation chronique causée par l’endométriose ou encore à la suite d’une chirurgie. Beaucoup de femmes atteintes ont eu recours à une ou même plusieurs laparoscopies, soit pour favoriser la fertilité ou encore pour soulager les symptômes et limiter la progression de la maladie. La massothérapie, par des techniques de relâchement myofaciales entre autres, peut permettre d’assouplir ces adhérences.  La circulation sanguine et lymphatique est alors optimisée. Ainsi, la mobilité des organes et des tissus est améliorée et certains inconforts reliés aux restrictions de mouvement sont apaisés. Finalement, le travail manuel des cicatrices après une chirurgie est très intéressant afin d’éviter un durcissement des tissus et améliorer la souplesse et l’apparence des cicatrices. Veuillez à respecter les indications du médecin et vous assurer d’attendre au moins 6 semaines après l’intervention chirurgicale avant d’avoir recours à cette technique.

Amélioration des mouvements et fonctions digestives

En diminuant les tensions et en améliorant la souplesse des muscles entourant les vertèbres, on peut permettre aux organes d’être mieux innervés et ainsi bénéficier d’un meilleur fonctionnement. Le massage ventral peut également apporter beaucoup de bienfaits au niveau de la digestion. Plusieurs femmes atteintes d’endométriose vont avoir des alternances diarrhée et constipation ou encore des spasmes digestifs. Les selles molles sont souvent plus présentes lors des règles en raison des crampes, de la douleur, de l’inflammation et du relâchement des hormones. La constipation quant à elle, est fréquente autour de l’ovulation. Certaines femmes ont également de fortes douleurs en allant à la selle due, entre autres, à la présence d’adhérences entre l’utérus et l’intestin. Tous ces inconforts peuvent être soulagés par le massage ventral combiné à une bonne hygiène de vie.

Femme recevant un massage du lombaire améliore les douleurs menstruelles

Diminution des douleurs pelviennes/menstruelles

Grâce au massage lombaire, mais aussi au massage ventral, il est possible de soulager les inconforts liés aux douleurs menstruelles. Plusieurs ligaments reliés à l’utérus et aux ovaires s’attachent sur le pubis, sur les lombaires, au niveau du sacrum et sur la fosse iliaque. En effectuant un massage des muscles entourant la colonne vertébrale, cela peut redonner une meilleure mobilité aux vertèbres, libérant du même coup les organes qui y sont liés. Également, les techniques permettant de détendre des muscles et ligaments au niveau du bassin peuvent aider les structures à se positionner naturellement d’une manière plus optimale, libérant ainsi les organes reproducteurs et soulageant les douleurs pelviennes associées à l’endométriose. Ainsi, l’utérus peut mieux se contracter pendant les menstruations.

Diminution des douleurs lombaires et sciatiques

Beaucoup de femmes atteintes d’endométriose ont des douleurs aux lombaires, au sacrum et dans la région du nerf sciatique, des hanches, jusqu’aux jambes. Le massage ciblé du nerf sciatique, des fessiers ou des jambes peut, certes, apporter un soulagement, mais en mobilisant doucement et en libérant la région lombaire et le bassin, il est possible d’obtenir un effet à distance sur ces douleurs. Ainsi, en favorisant une bonne circulation sanguine et lymphatique de même qu’en libérant les nerfs du bassin, cela permettra de soulager l’ensemble de ces symptômes.

Diminution des spasmes

En raison de l’irritation des nerfs et l’inflammation chronique qu’engendre l’endométriose, les muscles peuvent répondre par des spasmes pour se protéger. Le massage active la circulation sanguine et réchauffe les muscles pour les amener à se relâcher. L’utilisation de la chaleur peut grandement contribuer à ce processus. La plupart des femmes atteintes d’endométriose répondent d’ailleurs favorablement à l’utilisation de la chaleur. Typiquement, le froid de même que l’humidité froide ambiante auront tendance à aggraver les symptômes et augmenter la fréquence ou l’intensité des crises inflammatoires.

Femme souffrant de douleurs menstruelles se soulage avec une bouillotte chaude

Précautions et conseils

Si vous souhaitez vous faire masser lors de vos menstruations, mentionnez que vous êtes atteinte d’endométriose. Il est préférable de recevoir un massage doux pour ne pas trop amplifier davantage les symptômes. Évitez de recevoir des manœuvres de mobilisations trop importantes dans les 5 jours avant vos règles et pendant celles-ci, car l’utérus est gorgé de sang et est beaucoup plus volumineux, ce qui met déjà en tension plusieurs ligaments.

Informez votre thérapeute de la présence de kystes, saignements abondants et chirurgies antérieures ou à venir.

N’hésitez pas à mentionner votre inconfort lors de certaines manœuvres. Les douleurs chroniques sont sournoises et certaines techniques, peuvent entraîner une irritation et une inflammation non désirée. La récupération après un massage peut être plus difficile si vous êtes atteinte d’endométriose surtout si vous étiez déjà en douleurs avant le soin. Écoutez votre corps.

Privilégier une prise en charge multidisciplinaire incluant par exemple, de l’acupuncture, de l’ostéopathie ou encore de la physiothérapie périnéale peut faire partie d’une prise en charge intéressante pour l’endométriose.

 

Publicité
Partager

Vous aimerez aussi...

L’importance du toucher

07.juil.2021

Pourquoi se faire masser en été?

09.juin.2021

Les 5 meilleures formations continues recommandées par PO

06.mai.2021

Catherine Drouin

Passionnée de voyages, c’est au retour d’un long voyage transformateur en Inde en 2010 que Catherine s’est intuitivement inscrite à un programme de massothérapie. Ses expériences d’aide humanitaire lui avaient permis de confirmer son intérêt grandissant envers la relation d’aide. Multipassionnée et toujours dans l'intention d'améliorer son bien-être et celui de ses clients, elle entame une formation de naturopathie en 2014. Par la suite, elle se spécialise en santé de la femme suite à des difficultés personnelles dans ce domaine. À son cursus s'ajoutent aujourd'hui plusieurs autres formations notamment dans le domaine de l'herboristerie, la technique Arvigo® de massage abdominal Maya, la relation d'aide et la méditation pleine conscience. Sa passion est contagieuse et sa pratique est fondée sur l'écoute bienveillante, le respect ainsi que le désir d'aider les femmes à mieux se connaître et à reprendre les rênes de leur santé. www.lasanteacoeur.com

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute