Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Thérapeutes avec rabais de la FADOQ
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

La massothérapie et la sclérose en plaques

27 octobre 2021  |   écrit par Manon Dussault  |

Partager

La massothérapie est une thérapie holistique qui vise l’amélioration de la qualité de vie des personnes qui ont recours à ce soin. Que le but soit d’atteindre une détente du corps ou de l’esprit, de réduire les tensions musculaires, de retrouver la souplesse des articulations ou de redonner un boost d’énergie, la massothérapie est une alliée toujours intéressante à considérer.

Les maladies incurables, comme la sclérose en plaques (SP), affectent le corps et la vie des personnes qui en sont atteintes. Dans le but de réduire les effets néfastes causés par la maladie, plusieurs personnes atteintes de sclérose en plaques ont déjà eu recours à la massothérapie en complément des traitements médicaux.

Femme en consultation avec son médecin a un diagnostic de sclérose en plaque

C’est quoi au juste la sclérose en plaques ?

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune chronique qui cible la myéline, gaine protectrice des fibres nerveuses essentielle à la propagation de l’influx nerveux. La SP provoque de l’inflammation qui entraîne la détérioration de cette gaine. Comme le nom de la maladie l’indique, sous l’effet de l’inflammation, les gaines de myéline se sclérosent et forment des plaques cicatricielles. Plus la détérioration de la myéline est importante, plus il y a de risque d’altération des fibres nerveuses. Ce qui, avec le temps, entraînera le blocage de l’influx nerveux.

La SP peut entraîner des troubles de la vision, de la mémoire, de l’équilibre et de la mobilité. Elle se manifeste le plus souvent de façon épisodique, c’est-à-dire que la gravité et la durée varient, suivis par des phases de rémission. Elle peut aussi se présenter sous une forme progressive.

La SP peut se manifester par des symptômes divers, tels que : fatigue extrême, incoordination, faiblesse, fourmillements, troubles de la sensibilité et de la vision, des troubles de la fonction cognitive ainsi que des changements d’humeur. Elle a aussi des répercussions physiques et émotives.

Selon la Société canadienne de la sclérose en plaques[1], le Canada affiche l’un des plus hauts taux de SP du monde, comptant plus de 90 000 personnes atteintes. Alors qu’elle peut se manifester chez les enfants et les adultes d’âge mûr, elle est le plus souvent diagnostiquée chez les adultes âgés de 20 à 49 ans. Les femmes seraient deux fois plus touchées par la maladie que les hommes.

Actuellement, il n’existe aucun remède contre la SP. Toutefois, des chercheurs subventionnés par la Société canadienne de la sclérose en plaques poursuivent leurs travaux dans le but de découvrir la cause de la maladie, de mettre au point des traitements et, ultimement, de guérir toutes ses formes..

Illustration anatomique sur la sclérose en plaque

Quels sont les symptômes de cette maladie ?

Il existe de nombreux symptômes en lien avec cette maladie. Il faut noter qu’ils sont très variables et imprévisibles d’une journée à l’autre. La personne atteinte pourrait donc avoir plusieurs symptômes légers un jour, un unique symptôme sévère quelques jours plus tard et tout cela entrecoupé de périodes d’accalmie.

Parmi les symptômes de la sclérose en plaques[2], on retrouve les symptômes suivants :

  • Troubles de l’équilibre et étourdissements ;
  • Troubles cognitifs ;
  • Dépression ;
  • Fatigue ;
  • Troubles de la locomotion ;
  • Douleur ;
  • Troubles de la sensibilité (engourdissements/picotements) ;
  • Spasticité ;
  • Tremblement ;
  •  Etc.

On peut aussi retrouver d’autres symptômes tels que la dysarthrie soit la difficulté d’élocution, la dysphagie soit la difficulté de déglutition, des troubles de la coordination, en plus de certains troubles émotionnels et cognitifs.

Femme biologiste qui fait des recherches sur la sclérose en plaque

La recherche sur la sclérose en plaques

La Société canadienne de la sclérose en plaques joue un rôle important dans le domaine de la recherche.

Effectivement, chaque année, la Société injecte environ 10 millions de dollars à des travaux de recherche qui portent sur les aspects biologiques et cliniques de la maladie. Elle finance des programmes de recherche et de formation visant à favoriser le développement d’un réseau de jeunes chercheurs talentueux. Tout cela dans le but de leur permettre d’approfondir leurs connaissances et de parfaire leurs compétences en lien avec la recherche sur la SP.

Existe-t’il des traitements à la maladie ?

Il existe effectivement des traitements médicaux (médicaments) efficaces pour ralentir l’évolution de la sclérose en plaques sous sa forme cyclique. Toutefois pour l’instant, il n’existe pas de traitement similaire pour les formes dites progressives.

Femme qui prend des médicaments pour soigner sa maladie

Existe-t’il des études sur les bienfaits de la massothérapie pour les gens atteints de la maladie ?

Plusieurs études démontrent que la massothérapie est efficace pour réduire certains effets de la maladie. J’en ai retenu deux :

  • En 1998, des chercheurs de l’Université de Miami[3] se sont penchés sur l’effet du massage pour améliorer la condition physique et psychologique des personnes atteintes de la sclérose en plaques. Ils ont comparé l’effet des soins médicaux conventionnels à celui de ses mêmes soins combinés à un massage de 45 minutes prodigué deux fois par semaine, pendant cinq semaines. Les résultats ont démontré que les personnes qui ont été massées étaient moins anxieuses et déprimées après le massage. À la fin de l’étude, ses personnes avaient une plus grande estime de soi et avaient plus d’interactions sociales que celles qui ont reçu seulement les soins médicaux conventionnels.
  • En 2016, une étude a été menée au Shepherd Center à Atlanta[4] au sujet de l’effet de la massothérapie sur la fatigue, la douleur, la spasticité et la qualité de vie des gens atteints de la maladie. Un groupe de 28 personnes ont reçu un massage par semaine pendant six semaines. Les résultats ont démontré que la massothérapie est sûre et bénéfique pour réduire la fatigue et la douleur. Il en résulte donc une amélioration de la qualité de vie chez ce type de patient.

Femme qui reçoit un soin de massothérapie

De quelle façon la massothérapie peut aider la personne atteinte de la sclérose en plaques ?

Comme vous avez pu le lire précédemment, les gens atteints de la sclérose en plaques  souffrent de fatigue, de stress et de diverses douleurs musculaires.

La massothérapie, toutes techniques confondues, est une approche alternative intéressante. En effet, par sa vision globale de l’être, elle permet d’adapter le soin afin de répondre au besoin spécifique de chaque personne atteinte de la maladie et de complémenter les traitements médicaux conventionnels.

Grâce à la massothérapie, il est possible de réduire les tensions musculaires et donc, les douleurs qu’elles causent. Par la détente qu’elle apporte, elle donne un sentiment d’apaisement et réduit le stress. Également, elle redonne de l’ampleur articulaire et de la souplesse musculaire nécessaire à l’accomplissement des activités quotidiennes.

La massothérapie contribuerait donc à l’amélioration de la qualité de vie.

En résumé…

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune qui ne peut être guérie présentement. Toutefois, une bonne hygiène de vie ; faire de l’exercice, avoir une alimentation équilibrée et de bonnes nuits de sommeil peuvent contribuer à mieux vivre avec la sclérose en plaques. De même, il est important de rester actif et d’apprendre à gérer le stress.

En ce qui concerne la massothérapie, celle-ci permet de réduire les tensions musculaires, redonne de l’ampleur de mouvement et de la souplesse musculaire, aide à réduire le stress et peut donc améliorer la qualité du sommeil.

En bref, dans une approche de santé globale, la massothérapie s’inscrit tout naturellement en complément des soins médicaux traditionnels pour l’amélioration de la qualité de vie des personnes qui souffrent de cette maladie.

Publicité

[1] Société canadienne de la SP, À propos,  [En ligne], https://scleroseenplaques.ca/a-propos-de-la-sp

[2] Société canadienne de la SP, Symptômes,  [En ligne], https://scleroseenplaques.ca/a-propos-de-la-sp/symptomes

[3] Hernandez-Reif, M., Field, T., Field, T., & Theakston, H. (1998), Multiple sclerosis patients benefit from massage therapy, Journal of Bodywork and Movement Therapies2(3), 168-174, [En ligne], https://doi.org/10.1016/S1360-8592(98)80009-0

[4] US National Library of Medicine – National Institutes of Health, Impact of Massage Therapy on Fatigue, Pain and Spasticité in People with Multiple Sclerosis : a Pilot Study, [En ligne], https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5142712/

Partager

Vous aimerez aussi...

La massothérapie et le soin des douleurs projetées

08.août.2022

Et si votre cou causait « encore » ces maux de tête chroniques ?

04.juil.2022

L’art de masser judicieusement un coureur

06.juin.2022

Manon Dussault

Masso-Kinésithérapeute diplômée en massage Suédois depuis 2007 et en Kinésithérapie depuis 2015, Manon a poursuivi ses études dans diverses techniques de massage et de thérapie manuelle afin de pouvoir mieux répondre aux besoins de sa clientèle. En 2016, avec une collègue, elle co-écrit et publie deux « Guides pratiques de masso-kinésithérapie ». Ces ouvrages axés sur les techniques d'évaluations et de soins de Kinésithérapie lui permettent de partager ses connaissances avec la communauté des thérapeutes manuels à travers la francophonie. C’est finalement en 2018, après plus de 16 ans à l’emploi de la fonction publique du Québec, où elle a pu acquérir et développer des talents en communication, rédaction de manuel de formation et de protocole et de formatrice, qu’elle a décidé de se consacrer exclusivement à sa carrière de masso-kinésithérapeute. C’est donc avec tout ce bagage professionnel et l’envie de partager ses connaissances et découvertes qu’elle a joint l’équipe des collaborateurs du Réseau.

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute