Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

La relation d’aide en massothérapie

14 octobre 2020  |   écrit par David Simard  |

Partager

Le massage peut aider les personnes aux prises avec diverses difficultés. Dans cet article, nous élaborerons sur ce qu’est la relation d’aide, ses applications et ses limites en massothérapie.

La relation d'aide en massothérapie - Blogue du Réseau

Qu’est-ce que la relation d’aide?

La relation d’aide se définit comme étant « une relation entre deux individus ou plus qui cherche à outiller, conseiller et à encourager afin de vaincre leurs problèmes. C’est ce qui met en perspective les rapports d’implication des gens les uns par rapport aux autres. »1

Bien que la massothérapie concerne principalement le corps, une partie non négligeable du travail du thérapeute consiste à prendre en compte également le volet psychologique de son client (c’est d’ailleurs ce qu’on appelle dans certaines écoles l’approche psychocorporelle). Celui-ci arrive dans un certain état et cherche un certain résultat. Bien que les massothérapeutes ne soient pas des psychologues, il est important d’avoir les outils et connaissances de base pour tenter de satisfaire ces besoins et développer une relation aidant-aidé saine et efficace. Faisons d’abord la différence entre les deux approches.

La psychologie, par sa nature, offre un traitement psychologique qui veut guérir, tandis que la massothérapie veut soutenir, aider. L’objet des psychothérapies est un trouble précis, de la souffrance ou des problèmes psychologiques, tandis que le massage veut accompagner le client vers un équilibre et un bien-être global. La première a comme objectif un changement des schémas émotionnels, cognitifs et comportementaux, alors que la seconde vise avant tout à rendre la personne autonome et l’amener dans un état où elle pourra utiliser ses propres ressources.

Qu'est-ce que la relation d'aide? Blogue du Réseau

Les outils

La situation difficile est souvent indépendante du massage. Par exemple, le client, en douleur, arrive dans votre bureau et vous dit qu’il vient de vivre une séparation. Nous savons que les stress de la vie deviennent souvent des stress physiques. Il est important de clarifier les attentes du client, dans la période réservée au questionnaire santé. Quels sont ses besoins? Qu’allons-nous travailler précisément? Quels résultats espère-t-il à la fin? Que pensons-nous pouvoir faire en tant que thérapeute lors de cette séance?

Selon Charles-Xavier Roussel-Bongiovanni, enseignant au Centre de formation professionnelle de Lachine, on y arrive grâce à trois outils principaux : l’état empathique, l’écoute active et les mécanismes mentaux.

Bien que nous ne pouvions pas régler les problèmes de notre client, le but de la séance est de créer un espace ou ses ressources personnelles seront optimisées, afin qu’il puisse améliorer sa situation, se soigner lui-même, grâce au système neurovégétatif qui gère l’homéostasie du corps. Pour ce faire, on utilisera l’effet placebo, l’effet mouton-chèvre, les ondes alpha du cerveau et la production d’ocytocine.

Effet placebo

Un placebo est un procédé thérapeutique n’ayant pas d’efficacité propre ou spécifique, mais agissant sur le patient par des mécanismes psychologique et physiologique.2 Son efficacité irait jusqu’à 50% selon certaines études. En massage, nous pouvons dire que par le simple fait qu’il croit au soin aura un effet bénéfique sur le client. C’est un premier bénéfice potentiel.

Effet mouton-chèvre

L’effet mouton-chèvre est une hypothèse pour expliquer une différence statistique des résultats d’une expérience selon la croyance ou non des personnes testées. Ainsi, le groupe des « moutons » qui adhèrent à la croyance est censé obtenir de meilleurs résultats que celui des « chèvres » qui n’y croit pas.3 Dans le cas présent, c’est au niveau du pôle thérapeute que l’effet se ferait sentir : un aidant qui croit en ce qu’il fait, qui sait pourquoi il le fait et se sent en pleine confiance aura un effet bénéfique supplémentaire sur l’aidé.

Ondes alpha

Ce sont une longueur d’ondes cérébrales situées entre 8 et 12 hertz, qui permettent un recul sur la réalité et améliorent les liens avec la mémoire. On les atteint lorsqu’on est en relaxation légère, par exemple en méditation, à l’endormissement, au réveil et bien sûr en massage. C’est ce moment où l’on se souvient qu’on a laissé le trousseau de clés sur le congélateur dans le garage, alors qu’on n’avait pas accès à cette information dans notre état de veille. Le client pourra, par exemple, se rappeler qu’il y a quelques années, il avait solutionné un problème en posant telle action, qu’il pourrait peut-être utiliser pour améliorer sa situation présente.

Relation d'aide - Chocolat noir, hormone du bonheur - Blogue du Réseau

Ocytocine

Cette hormone, une des rares qui est aussi un neurotransmetteur, est appelée l’hormone du bonheur. Elle améliore les capacités de réparation du corps, en opposition à l’adrénaline, l’hormone de la survie, qui agit en décuplant brièvement les capacités physiques lorsqu’il y a un danger potentiel (réflexion cérébrale accrue, vision plus claire, course rapide par un apport en sang accru, etc.).4

Hormone indispensable lors de l’accouchement (on en donne d’ailleurs pour provoquer ce dernier au besoin), l’ocytocine est aussi celle du bonheur, du lien conjugal, de l’attachement parent-enfant et de l’empathie.5 De ce fait, elle est stimulée lors des relations sexuelles, des conversations entre amis, mais aussi par le simple toucher bienveillant et la relation de confiance entre deux individus.

Elle agit sur les différents systèmes en faisant, entre autres, baisser la production de cortisol dans le sang, l’hormone du stress, ce qui a un effet calmant sur le corps et l’esprit. On peut aussi la stimuler en écoutant de la musique douce (pensez à l’ambiance de votre salle), en pratiquant un sport ou en mangeant… du chocolat!6

Relation d'aide - Progrès du client, méditation - Blogue du Réseau

Progrès du client

En étant mentalement reposé et en ayant physiquement moins de douleur, le client a de meilleures ressources personnelles pour affronter ses problèmes. Vous pouvez en plus faire une évaluation en début et en fin de séance pour son stress général, par exemple sur une échelle de dix, ce qui lui permettra de voir clairement un changement.

Allez plus loin en comparant les semaines, les mois, les années : la personne qui constate un changement positif aura la conscience d’aller dans le bon sens et de prendre soin d’elle, ce qui se reflétera sur sa confiance et son estime d’elle-même. Insistez sur d’autres aspects qui pourraient aussi lui être bénéfiques, outre la massothérapie : alimentation, hydratation, sport, méditation, etc.

Relation d'aide - Réferer votre client, échange de carte d'affaire - blogue du Réseau

Référer

Si vous constatez que ses besoins vont au-delà de vos compétentes ou qu’il n’y a clairement pas d’amélioration de sa condition, n’hésitez pas à référer à d’autres spécialistes, toujours dans le respect. Les spécialités sont complémentaires et non pas ennemies, et les professionnels à qui vous référez auront sans doute tendance à vous référer à leur tour, si le lien de confiance est là.

En conclusion, la relation d’aide en massothérapie, loin du diagnostic médical et des traitements psychologiques qui ont pour but de guérir, devrait être le soutien d’une personne en situation difficile, en créant un espace propice au relâchement mental et physique, dans le but d’amener le client à trouver lui-même les ressources nécessaires à son équilibre. Ce n’est pas rien; vous pouvez faire une grande différence!

 

[1] https://www.wclmassotherapie.com/definition-de-la-relation-daide-en-massotherapie/
[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_placebo
[3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_mouton-ch%C3%A8vre
[4] https://fr.wikipedia.org/wiki/Adrénaline
[5] Netgen, « L’ocytocine : hormone de l’amour, de la confiance et du lien conjugal et social – Revue Médicale Suisse » [archive], sur Revue Médicale Suisse (consulté le 14 mai 2017).
[6] https://www.femmeactuelle.fr/sante/sante-pratique/cortisol-23596

Partager

Vous aimerez aussi...

L’importance du toucher

07.juil.2021

Pourquoi se faire masser en été?

09.juin.2021

Les 5 meilleures formations continues recommandées par PO

06.mai.2021

David Simard

Bleuet du Lac Saint-Jean enraciné à Montréal depuis vingt ans, David est un massothérapeute passionné par l'humain et sa complexe machine, qu'il tente de comprendre toujours davantage à travers des formations continues et diversifiées. Venu du milieu des communications, il aime partager par écrit sa vision de la massothérapie et, par sa participation à ce blogue, il espère aider ses collègues avec ses recherches et son expérience. Bonnes lectures!

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute