Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

Le stress, un jeu d’enfant?

24 septembre 2012  |   écrit par Julie Plouffe  |

Partager

Article du Réseau des massothérapeutes professionnels du Québec publié dans le magasine les Nouvelles esthétiques spa du mois de septembre 2012.

Vous croyez que le stress n’est pas un problème qui touche les enfants? Certes, les problèmes financiers ne les embêtent pas encore directement. Le stress relié aux décisions importantes ne semble pas les affecter non plus, car les premiers choix déchirants ne se font pas avant 15 ou 16 ans (ex. choisir ses amis, son école, un programme d’études qui les définira en tant que professionnels).

Vous seriez cependant surpris de constater que certains jeunes vivent énormément de stress en milieu scolaire. Intimidation et pression sociale induite par le désir de posséder le nouveau gadget de l’heure ou encore les vêtements de marques dernier cri sont des exemples bien réels. Le stress de la performance est également un facteur déterminant : les résultats scolaires, les performances sportives, la compétition entre frères et sœurs ou encore entre amis. À cela s’ajoutent les stress émotifs qui peuvent être causés par le divorce des parents, la maladie, le deuil ou un déménagement par exemple. Les sources sont multiples et font bien souvent partie de la routine comme la télévision, les jeux vidéo ou l’ordinateur… Stressant non?

Une fois que nous sommes conscients des diverses sources du stress qui affectent l’enfant, comment intervenons-nous en tant que parent « avant » que les problèmes ne fassent surface. Le cas échéant, comment aider à gérer le stress de vos enfants avec la massothérapie spécialisée.

 

 

La massothérapie spécialisée pour enrayer le stress

En pratique privée, les massothérapeutes spécialisés reçoivent souvent des enfants d’âge scolaire (8 à 12 ans) souffrant de raideurs au niveau du cou, et ce, sans raison apparente. À première vue, nous sommes portés à croire qu’ils souffrent des séquelles d’une chute à vélo ou d’un incident de sport. Mais dans la pratique, nous réalisons bien souvent que les enfants semblent souffrir de maux occasionnés par les longues heures qu’ils passent rivés devant un écran de télévision ou à jouer à des jeux vidéos.

Sédentaire ou sportif, telle est la question

Il n’y a pas bien longtemps, il y avait beaucoup de jeunes qui circulaient à vélo dans les rues ou encore qui jouait dans les champs et les parcs. Aujourd’hui, même les cours d’école semblent pratiquement désertées. Bien qu’il y ait moins d’espaces de jeux qu’à cette époque, il est important pour les parents d’encourager leurs enfants à faire de l’activité physique. Que ce soit dehors ou à l’intérieur, l’important demeure de bouger!

Le phénomène récent des enfants sédentaires les rend plus vulnérables au stress en plus de les exposer à d’éventuels problèmes de surpoids ou à d’autres problèmes de santé plus sérieux. Selon Statistiques Canada, en 2010, un enfant passait en moyenne 2,3 heures par jour devant leur écran au lieu d’être à l’extérieur à dépenser leur surplus d’énergie. Nous constatons également que ce nombre d’heures augmente malheureusement d’année en année! En ce qui concerne les consoles de jeux visant à faire bouger ses adeptes, aucune d’elles ne procure une dépense d’énergie vraiment intéressante. De plus, elles peuvent entraîner des douleurs causées par les mouvements répétitifs qu’elles exigent. Finalement, toute forme de jeu vidéo entraîne une certaine accumulation d’adrénaline et de stress en raison du contexte où le joueur doit atteindre un objectif précis en peu de temps ou se sauver d’une quelconque menace par exemple.

Le manque d’exercice et l’augmentation du stress sont souvent pointés du doigt lorsqu’on cherche les causes des problèmes physiques chroniques tels que les maux de ventre, les maux de tête, les migraines, les tics nerveux, les maux de cou, les douleurs au bras, etc. Même certains problèmes psychologiques aussi sérieux qu’une soudaine introversion, une agressivité exagérée, une régression du niveau de maturité peuvent en être des causes.

Consultez la fiche professionnelle de Julie Plouffe

Partager

Vous aimerez aussi...

Le massage des pieds

11.août.2020

Bienfaits de la massothérapie pour les adolescents

22.juil.2020

Comment trouver le parfait massothérapeute pour vous ?

15.juin.2020

Julie Plouffe

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute