Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

Les vertus des huiles essentielles

13 juillet 2016  |   écrit par Le Réseau   |

Partager

Certains thérapeutes ne peuvent s’en passer comme outils; d’autres craignent les risques d’allergies pour leurs clients. Les huiles essentielles présentent des vertus qui apportent une valeur ajoutée au massage. Mais qu’en est-il exactement? Tour d’horizon et démystification des risques d’allergies potentiels.

Grâce à un diffuseur d’huiles essentielles, en massage ou en application locale, les huiles essentielles permettent de soulager les maux de tête ou de ventre, la sinusite, l’insomnie et l’anxiété, pour ne nommer que ceux-là. Pharmacien et expert en produits de santé naturels et santé globale, Jean-Yves Dionne est sans équivoque : les huiles essentielles ont un impact notable que ce soit en application topique ou en inhalation. « Par exemple, il est prouvé que l’huile essentielle de lavande agit au niveau du cerveau pour réduire l’anxiété. Elle a un effet calmant », soutient-il.

Les vertus des huiles essentielles

L’aromatologue Danielle Huard explique l’importance de s’informer à propos des familles biochimiques auxquelles appartiennent les huiles essentielles qu’on envisage d’utiliser. Par exemple, l’eucalyptus citronné (eucalyptus citriodora citronnellalifera ou Corymbia citriodora) a des propriétés pour soulager la douleur articulaire et musculaire, la fatigue physique et psychique, ainsi que le stress par exemple, tandis que l’eucalyptus globuleux (eucalyptus globulus) peut aider à combattre les infections virales et bactériennes, la grippe, la toux grasse et l’encombrement bronchique entre autres. « Les familles biochimiques pénètrent dans le sang rapidement surtout en massage », mentionne-t-elle. « Les effets cliniques documentés sont rares », convient toutefois le pharmacien. « Dans l’aromathérapie moderne, on parle des vertus des huiles essentielles depuis 1930; dans l’aromathérapie traditionnelle, sûrement depuis le temps des Égyptiens (NDLR : -3000 av. J.-C.). »

En massothérapie, les huiles essentielles sont absorbées par la peau et les voies respiratoires. Lorsqu’elles sont authentiques et non frelatées, elles provoquent rarement des réactions allergiques, mais le risque demeure. « Au Québec, les gens sont plus craintifs, en général, qu’ailleurs dans le monde, quand vient le temps d’utiliser les huiles essentielles », fait-elle savoir. « Les réactions allergiques aux huiles essentielles sont rarissimes, assure Jean-Yves Dionne. Certaines personnes peuvent avoir une intolérance à des molécules de synthèse comme on retrouve dans les parfums, mais pas à des molécules d’huile essentielle. Quant aux personnes allergiques à la plante, les molécules de celle-ci que l’on retrouve dans une huile essentielle sont si petites que les risques de réaction allergique sont infimes. »

Si jamais cela devait toutefois survenir, comme une goutte d’huile essentielle tombée dans les yeux, il faut rincer avec une huile végétale. L’eau ne sert à rien. Si une huile essentielle dermocaustique, comme la cannelle, « brûle » la peau, il suffit de l’asperger également d’huile végétale. La dermocausticité de quelques huiles essentielles peut résulter d’une mauvaise dose ou d’un mauvais excipient.

Précautions de base

Livre de référence et formation adéquate | Réseau des massothérapeutes1. Livre de référence et formation adéquate

Les deux experts s’accordent pour dire que tous thérapeutes devraient se procurer un livre de référence sur les huiles essentielles et l’aromathérapie. « On ne peut pas improviser en la matière. Suivre une formation est encore mieux. Utiliser les huiles essentielles en soin de massage a un effet sur la condition de son client et c’est lui offrir un petit plus lors de son expérience de détente », souligne Mme Huard. Se référer à un livre sur le sujet permet de vérifier la composition chimique d’une huile essentielle et ainsi de vérifier si celle qu’on envisage d’utiliser peut être irritante pour la peau en raison de ses phénols ou ses terpènes. Il s’agit également d’un bon guide pour créer ses propres mélanges. Les massothérapeutes qui souhaitent utiliser une huile essentielle directement sur le client en usage interne ou externe doivent utiliser des produits qu’ils connaissent et pour lesquels ils ont reçu une formation adéquate.


Huile végétale | Réseau des massothérapeutes2. Huile végétale

L’idéal est de mélanger l’huile essentielle à une huile végétale pour une meilleure absorption par le corps. « L’effet de l’huile essentielle reste le même, assure Jean-Yves Dionne. On augmente même la durée de l’effet puisque l’huile essentielle est volatile alors, en la diluant dans une huile végétale, elle est moins volatile et réduit le potentiel allergène. » Mais, attention! Les risques d’irritations demeurent.


Pieds et cuir chevelu | Réseau des massothérapeutes3. Pieds et cuir chevelu

L’aromatologue indique que si on ne souhaite pas mélanger son huile essentielle à son huile végétale, on peut appliquer sa goutte ou deux sur la plante des pieds. « Si le client est sensible aux odeurs, il ne sentira pas trop l’huile essentielle appliquée et le corps absorbera ce dont il a besoin », mentionne-t-elle en rappelant les points réflexologiques. Quant au cuir chevelu, le scalp crée une protection, soutient-elle.


Précautions additionnelles | Réseau des massothérapeutes4. Précautions additionnelles

Bien que l’aromatologue conseille de s’abstenir d’utiliser les huiles essentielles pour une femme enceinte de moins de trois mois, par excès de prévoyance, Mon Réseau Plus recommande à ses membres de s’abstenir tout au long de la grossesse. Si l’on travaille avec des gens qui présentent déjà des allergies, il peut être judicieux d’effectuer un test au creux du bras, en prévision d’une session de massage ultérieure, afin de s’assurer de l’absence de réaction cutanée allergique. Une réaction peut être observée jusqu’à 24 heures plus tard. Chez les personnes asthmatiques, on s’assurera qu’elles ont leur pompe avec elle au moment du soin et on évitera les huiles essentielles d’eucalyptus et de lavande aspic, qui peuvent provoquer une crise chez la personne asthmatique.


Si on avait qu’à utiliser cinq huiles essentielles, lesquelles choisir?

Thé des bois | Réseau des massothérapeutes1. Thé des bois

Elle présente des propriétés antalgiques, anti-inflammatoires, analgésiques, antispasmodiques et antirhumatismales.


Menthe poivrée | Réseau des massothérapeutes2. Menthe poivrée

Pour son effet rafraîchissant et ses propriétés anti-inflammatoires.


Clou de girofle | Réseau des massothérapeutes3. Clou de girofle

Elle a un effet anesthésique et des propriétés anti-infectieuses à large spectre (antifongique, antivirale, antibactérienne, antiparasitaire), en plus d’être stimulante pour la digestion et les intestins.


Hélichryse italienne | Réseau des massothérapeutes4. Hélichryse italienne

Cette huile essentielle est un anti hématome le plus puissant connu et un antispasmodique vasculaire.


Lavande | Réseau des massothérapeutes5. Lavande

Pour son effet calmant (en inhalation) et cicatrisant.


 Josianne Haspeck
Journaliste indépendante et massothérapeute membre de Mon Réseau Plus

Références : Danielle Huard, aromatologue : danielle-huard.comfacebook.com/DanielleHuardAromatologue
Jean-Yves Dionne, pharmacien : jydionne.comapothicaire.ca

Partager

Vous aimerez aussi...

Vaincre la léthargie de la fatigue musculaire

12.mai.2020

Fascinants fascias

04.sept.2019

Massothérapie : Traditions et philosophies dans le monde

07.août.2019

Le Réseau

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute