Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

L’importance de la respiration lors du massage

8 novembre 2012  |   écrit par Maxime Ramzi Herro  |

Partager

Bien-être, détente, relaxation ainsi que soulagement des douleurs et des tensions musculaires sont les principales raisons qui motivent les gens à recourir à la massothérapie. Alors comment pouvez-vous optimiser votre investissement et bénéficier au maximum de votre massage? Une des façons les plus simples est de bien se préparer et d’apprendre à respirer.

Vous avez entendu dire que lorsqu’on reçoit un massage, on ne doit rien faire. Que vous devez relaxer et vous laisser bercer par les mouvements qui sculptent votre corps. C’est effectivement vrai. Cependant, pour y arriver de façon optimale, il faut un certain lâcher-prise. Et la respiration est un outil qui permet d’y arriver assez rapidement si vous maîtrisez les bonnes techniques.

Pourquoi respirer fait une différence?

La respiration lors du massage est très importante, car elle permet l’échange gazeux dans le système. C’est-à-dire l’introduction d’oxygène dans le corps et l’élimination du gaz carbonique. Donc, bien respirer permet d’oxygéner le corps de façon appropriée pour qu’il puisse fonctionner correctement. Cela améliore la circulation sanguine, relaxe les muscles et apaise le mental.

La meilleure façon de faire est la respiration profonde, car elle permet un grand apport d’oxygène lors de l’inspiration et l’élimination d’un volume important de gaz carbonique lors de l’expiration.

Qu’est-ce qu’une respiration profonde?

Nous respirons profondément quand nous remplissons (inspiration) et vidons (expiration) le plus possible nos poumons. Pour se faire, une attention particulière doit être portée à la partie la plus ample des poumons (la partie proche du diaphragme) et sur l’expiration. Étant donné que l’inspiration est un acte naturel (de courte durée), il faut vraiment se concentrer sur l’expiration qui devrait être longue. Une pause entre les inspirations et les expirations est également préférable.

Il y a plusieurs types de respirations profondes, cependant dans le contexte du massage, souvenez-vous de ne pas forcer les muscles abdominaux. Concentrez-vous sur le rythme de l’inspiration-expiration. Ayez une respiration détendue, douce et pleine. Pareille au mouvement et au rythme du va-et-vient des vagues de la mer. Ce rythme, qui devient automatique, facilite un relâchement musculaire et mental. Ce qui permet une meilleure circulation sanguine et énergétique. Ainsi, vous serez mieux préparés à recevoir le soin et à en profiter pleinement.

 

 

Lâcher-prise pour mieux recevoir le massage

Alors, en respirant profondément quelques minutes avant, au début et éventuellement pendant certaines manœuvres du massage, vous en bénéficierez davantage. Vous aiderez votre corps et votre esprit à recevoir et aiderez le thérapeute à travailler plus en profondeur. Vous serez donc doublement gagnant.

Avant de conclure, petit rappel à mes collègues thérapeutes. Souvenez-vous de respirer profondément vous aussi. Cela vous détendra et vous permettra de garder un niveau énergétique élevé. Suggérez à vos clients de respirer profondément et respirez avec eux. Vous vous syntoniserez plus rapidement avec eux et accélérerez leur détente ainsi que le travail thérapeutique.

Bon massage et bonne respiration!

Partager

Vous aimerez aussi...

Les mystères du piriforme

14.sept.2020

Le Taping

26.août.2020

Le massage des pieds

11.août.2020

Maxime Ramzi Herro

Mes articles

Commentaires

  1. Ginette dit :

    Merci du rappel. Vous avez tellement raison.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute