Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

L’importance du toucher

7 juillet 2021  |   écrit par David Simard  |

Partager

Le toucher est primordial pour l’être humain. Dans cet article, nous élaborerons sur son importance et ses nombreux bienfaits.

Jean-Louis Abrassart, auteur précurseur en massothérapie, a écrit que le toucher est un moyen de communication naturel et que celui-ci est présent dans toutes les civilisations pour établir des relations entre les êtres humains. Le toucher symboliserait également la fraternité et l’entente. Le philosophe grec, Aristote, disait quant à lui que le sens du toucher est celui dont la privation entraîne la mort des êtres vivants.

Un jeune couple se tenant la main communique par le toucher

Un sens précieux

Saviez-vous que la peau est le plus grand organe du corps humain? Notamment, en raison de la grande densité des cellules nerveuses sur l’épiderme, le toucher permet les sensations les plus intenses, autant au niveau de la douleur que du plaisir[1].

La pandémie de la COVID-19, une période durant laquelle les contacts sont presque tous prohibés, nous a montré à quel point le toucher est important pour les êtres humains. Le toucher, c’est communiquer autrement que par nos mots, notre affection, notre sympathie, notre compréhension et notre bienveillance. Cette façon de dire je t’aime aux autres nous a été enlevée pendant plusieurs mois et les effets s’en font fortement ressentir.

On observe depuis longtemps que les personnes privées de contacts physiques seraient davantage déprimées et suicidaires que celles qui profiteraient du toucher des gens qui les entourent[2]. Également, il est constaté que les enfants peu touchés manifestaient plus de difficultés scolaires et de troubles sociaux.

Prenons, par exemple, l’origine des relations amoureuses et amicales. Celles-ci sont basées sur les contacts humains et les échanges, mais aussi sur les caresses et les accolades. Il y a un lien très serré entre le toucher au sein de ces relations et le développement de l’être humain. En effet, le toucher est le premier sens à se développer chez l’embryon dès la 4e semaine de grossesse.

De fait, un bébé privé de contacts physiques à sa naissance se laisserait dépérir ou pourrait développer de graves problèmes de développement. En effet, des études ont démontré que les poupons prématurés qui bénéficient du contact peau à peau, aussi appelé méthode kangourou, développeraient moins de problématiques. Effectivement, ceux-ci auraient moins d’infections, seraient plus volumineux et auraient un meilleur rythme cardiaque ainsi qu’un sommeil plus régulier que ceux qui en seraient privés[3]. Aussi, il a été démontré que les adolescents qui ont des contacts physiques réguliers seraient moins agressifs, autant verbalement que physiquement, au cours de cette période.

Joyeuse jeune famille se fait des câlins diminue leur stress par le toucher

Diminuer le stress par la production d’ocytocine

Saviez-vous que l’ocytocine, une hormone sécrétée par l’hypothalamus, est indispensable lors d’un accouchement? Fait intéressant, celle-ci est parfois prescrite au besoin pour aider à la provocation de ce dernier. L’ocytocine est aussi l’hormone en lien avec le sentiment de bonheur, du lien conjugal, de l’attachement parent-enfant et de l’empathie[4]. De fait, elle est stimulée lors des relations sexuelles, des conversations entre amis, l’écoute de musique douce ou l’ingestion de chocolat, mais aussi par le toucher.

Celle-ci est l’une des rares hormones qui a aussi le rôle d’un neurotransmetteur. En effet, l’ocytocine améliore les capacités de réparation du corps. Celle-ci est en opposition à l’adrénaline, l’hormone de la survie, qui agit en décuplant brièvement les capacités physiques lorsqu’il y a un danger potentiel. L’adrénaline se manifeste par une réflexion cérébrale accrue, une vision plus claire, une course plus rapide qu’à la normale en raison d’une augmentation de la circulation sanguine dans le corps, etc.[5].

L’ocytocine agit sur les différents systèmes. Entre autres, elle aide à faire baisser la production de cortisol dans le sang, l’hormone du stress, ce qui a un effet d’apaisement sur le corps et l’esprit. En gros, elle augmente la joie de vivre en procurant un sentiment de bien-être et d’apaisement.

Homme avec une blessure reçoit un soin de massage qui diminue sa douleur

Diminuer la perception de la douleur[6]

Saviez-vous que le simple fait de toucher une blessure réduirait la douleur ressentie?  En effet, lorsque le cerveau se fait une image de la source de la douleur par le toucher, celui-ci réduirait sa perception et donc, la douleur rattachée. Une étude portant sur 108 patients ayant subi une chirurgie abdominale majeure a démontré une réduction de la douleur postopératoire par le toucher. Dans les faits, les patients qui bénéficièrent d’un toucher expérimental à la suite de leur opération ressentaient moins de douleur par rapport au deuxième groupe qui ne bénéficia pas de ce soin.

De plus, l’expérience a démontré que le toucher prolongeait l’intervalle des doses d’analgésiques demandées par les patients contre la douleur. Des résultats semblables furent obtenus auprès de grands brûlés et de personnes souffrant de fibromyalgie.

Petite fille amusante en super héros en pleine santé avec un bon système immunitaire

Booster le système immunitaire

Les cellules dendritiques présentatrices d’antigènes qui se retrouvent sur l’épiderme, aussi appelées cellules de Langerhans, jouent un rôle important dans l’immunité du corps[7]. Le toucher entre les humains amène l’échange de micro-organismes qui participent, non seulement à la flore de la peau, mais aussi à la diversification de notre microbiote, notre intestin. Cette végétation logée derrière notre nombril intéresse de plus en plus les chercheurs qui y voient un lien direct avec notre santé globale. Chaque contact enrichirait donc cette impressionnante écologie qui aiderait à nous protéger contre de nombreuses maladies, mais aussi les allergies[8].

L’importance du toucher dans le massage

En massothérapie, il est important de retenir que certains clients n’ont pas ou peu bénéficié du toucher au courant de leur vie. Que ce soit par choix ou non, certaines personnes ont pu être moins exposées à ce sens, autant au court de leur enfance dans le milieu familial, qu’à l’âge adulte dans les relations interpersonnelles. Ainsi, selon les situations, le massothérapeute peut être une des seules personnes qui les touche.

En tant que thérapeute, ayez toujours en tête tous les bienfaits énumérés plus haut lorsque vous prodiguez un soin. De plus, voici un conseil à appliquer dès votre prochain massage : effectuez des mouvements lents, sentis et mettez de l’intention dans votre toucher thérapeutique. Le savoir-faire est une chose, mais la présence et le savoir-être font toute la différence. En effet, cela distingue un thérapeute qui accomplit une tâche et un autre qui met toute sa personne dans le soin qu’il prodigue.

Jeune homme recevant un massage de la tête

En bref

À noter que l’auto-massage peut aussi être un moyen pratique pour bénéficier de certains bienfaits du toucher, en absence d’une autre personne.

Sachant cela, si le toucher est une source de stress pour vous ou votre client en raison de traumatismes par exemple, il est important de se référer à un professionnel de la santé qualifié qui saura vous aider dans ce processus de guérison. Les bienfaits du toucher sont trop grands pour s’en priver.

Après avoir passé en revue tous ces bienfaits, que ce soit au niveau de la douleur, de l’humeur ou du système immunitaire, n’hésitez plus : touchez et laissez-vous toucher, c’est l’une des clés de la santé!

Publicité

[1] http://anatomieludique.unblog.fr/la-peau/

[2] https://www.refinery29.com/fr-fr/2020/04/9724412/toucher-etre-touche-besoin-biologique

[3] https://naitreetgrandir.com/fr/etape/0_12_mois/developpement/fiche.aspx?doc=naitre-grandir-developpement-sens-toucher#:~:text=Le%20toucher%20permet%20au%20b%C3%A9b%C3%A9,parfois%20%C3%A0%20calmer%20ses%20pleurs

[4] Netgen, « L’ocytocine : hormone de l’amour, de la confiance et du lien conjugal et social – Revue Médicale Suisse » [archive], sur Revue Médicale Suisse (consulté le 14 mai 2017).

[5] https://fr.wikipedia.org/wiki/Adrénaline

[6] https://www.jydionne.com/allergies-si-la-reponse-etait-dans-le-ventre/

[7] http://anatomieludique.unblog.fr/la-peau/

[8] https://www.jydionne.com/allergies-si-la-reponse-etait-dans-le-ventre/

Partager

Vous aimerez aussi...

Les mobilisations en massothérapie

13.août.2021

Éclairer le dérangement intervertébral mineur

11.août.2021

Se permettre de laisser tomber ses routines

03.août.2021

David Simard

Bleuet du Lac Saint-Jean enraciné à Montréal depuis vingt ans, David est un massothérapeute passionné par l'humain et sa complexe machine, qu'il tente de comprendre toujours davantage à travers des formations continues et diversifiées. Venu du milieu des communications, il aime partager par écrit sa vision de la massothérapie et, par sa participation à ce blogue, il espère aider ses collègues avec ses recherches et son expérience. Bonnes lectures!

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute