Accès membres et assureurs

Trouver un thérapeute

Recherche avancée

  • Massothérapie
  • Kinésithérapeute
  • Thérapeutes avec rabais de la FADOQ
  • Orthothérapeute
  • Naturothérapeute

Heures d'affaires

Lundi L
Mardi M
Mercredi M
Jeudi J
Vendredi V
Samedi S
Dimanche D
AM
PM
Soir
    

Blogue

Un gyroscope, des muscles suboccipitaux et de la sorcellerie

9 novembre 2021  |   écrit par Philippe-Olivier Jasmin  |

Partager

Avez-vous déjà joué avec un gyroscope? Cet instrument consiste en plusieurs anneaux articulés entre eux au centre desquels tourne frénétiquement un disque. Ce petit bidule aux apparences anodines est magique! En effet, une fois que le disque tourne comme quelqu’un d’hyperglycémique sur des boissons énergisantes, il conserve son orientation, et ce, peu importe le mouvement du squelette d’anneaux qui le tient. Mais quelle est cette sorcellerie ? Non… physique! Ce petit David Copperfield est employé, par exemple, dans le système de navigation des avions pour connaître leur orientation comparativement à l’horizon. Ou dans votre téléphone intelligent afin de déterminer la position de l’écran. Ou dans la tête d’une poule qui demeure figée sur place pendant que vous la brassez dans vos bras.

Maintenant, prenez une chaîne musculaire cervicale postérieure, arrachez le trapèze et retirez soigneusement le semi-épineux. Dissimulé profondément dessous cette belle viande se trouve un groupe de petits muscles, les suboccipitaux. Notre propre petit gyroscope personnel!

Mais comme l’a dit Mr. Arthur C. Clark : « toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie ». Penchons-nous sur comment les engrenages s’emboîtent pour fracasser ce tour de prestidigitation.

Une femme qui fait de la sorcellerie des muscles suboccipitaux

À quoi ressemblent des muscles suboccipitaux?

Six muscles sont membres du club des muscles suboccipitaux.

Quatre muscles postérieurs :

  • Le petit droit postérieur de la tête : de la ligne nuchale de l’occiput à l’arche postérieure de C1 (où serait son apophyse épineuse si elle en avait une);
  • Le grand droit postérieur de la tête : de la ligne nuchale de l’occiput à l’apophyse épineuse de C2;
  • L’oblique supérieur de la tête : de la ligne nuchale de l’occiput à l’apophyse transverse de C1;
  • L’oblique inférieur de la tête : de l’apophyse transverse de C1 à l’apophyse épineuse de C2.

Et deux muscles antérieurs :

  • Le petit droit antérieur de la tête : de l’apophyse basilaire de l’occiput à l’apophyse transverse de C1;
  • Le droit latéral de la tête : du processus jugulaire de l’occiput à l’apophyse transverse de C1.

Bref, tout ce monde relie l’occiput à C1 ou C2 sauf le petit rebelle oblique inférieur. Et comme n’importe quel muscle spinal de la chaîne postérieure, ils effectuent des mouvements dans chacun des trois axes : extension (flexion pour les deux antérieurs), latéroflexion et rotation (ispilatérale pour les postérieurs, controlatérale pour les antérieurs). Plus le muscle est médial, plus il se spécialise en flexion/extension; plus on migre en latéral, plus cette spécialité devient la latéroflexion et la rotation avec l’oblique inférieur pratiquement à l’horizontale pour ce dernier mouvement.

Ok PO, c’est de l’anatomie 101. Mais où est le tour de magie?

Anatomie des muscles suboccipitaux

Détour : les réflexes vestibulo-oculaire et cervico-oculaire

Fixez un point. Maintenant, bougez la tête. Peu importe le mouvement. Brassez-moi ça! Inconsciemment, vos muscles oculaires s’adaptent pour permettre à vos yeux de continuer de foudroyer du regard l’objet de votre attention. Ce phénomène de stabilisation du regard s’effectue conjointement grâce aux réflexes vestibulo-oculaire et cervico-oculaire.

En effet, le réflexe vestibulo-oculaire emploie le système vestibulaire de l’oreille pour déterminer la position de la tête et adapter la direction des yeux en conséquence. Bref, votre regard s’adapte à la petite bulle d’air dans votre niveau à bulle. Le réflexe cervico-oculaire, lui, stabilise le regard en conséquence à des mouvements du cou ou de la tête. Tout ça pour profiter d’une vision en haute définition. C’est aussi en partie grâce à ces réflexes qu’un chat retombe toujours sur ses pattes. Continuez de me suivre; accomplissons de la magie! Ou de la science.

Effectuons l’exercice précédent à l’envers. Placez vos doigts à l’occiput. Maintenant, promenez votre regard. À gauche, à droite, en haut, en bas, faites des dessins! Vous devriez sentir sous vos doigts des légères contractions à l’occiput suivre la danse de votre regard. Tadam! Magie.

Nos muscles suboccipitaux sont un gyroscope pour stabiliser d’une part, la tête avec l’horizon ou tout autre repère visuel, et d’autre part, la tête sur le cou.

Homme qui se tient le cou vestibulo-oculaire et cervico-oculaire

🎵🎶 Tu me fais tourner… la tête 🎶🎵

L’implication clinique de la proprioception et l’effort stabilisateur des muscles suboccipitaux sont une épiphanie. Par exemple, vous raffolez des techniques à relâchement post-isométrique? Employez le regard plutôt que les mouvements cervicaux pour mieux adéquatement cibler vos muscles suboccipitaux. Mais attendez! Il y a mieux encore puisque n’importe quelle affectation posturale va impliquer de près ou de loin les muscles suboccipitaux.  Protraction cervicale? Les muscles suboccipitaux se placent parmi les principaux compensateurs dans l’extension de la tête pour éviter que notre regard soit fixé sur nos souliers. Scoliose ou instabilité latérale cervicale? Les muscles suboccipitaux vont tirer vers le côté opposé pour niveler le regard à l’horizon.

Mais ce n’est pas tout! Les muscles suboccipitaux pèsent dans la balance de bien des problématiques. Sensation de barre à l’occiput? Suboccipitaux. Dérangement intervertébral mineur à C1 ou C2? Les muscles suboccipitaux sont le lait à mes biscuits. Névralgie d’Arnold? Le nerf grand occipital (Arnorld de son petit nom) effectue un tour de carrousel autour du ventre musculaire de l’oblique inférieur de la tête. Céphalée de tension? Les muscles suboccipitaux sont une boule de bowling dans votre balance des maux de tête cervicogéniques. Côté neurologique, le nerf suboccipital émerge du triangle suboccipital (l’espace entre le grand droit postérieur et les deux obliques) et le nerf grand occipital ficelle l’oblique inférieur avant que tous deux continuent leur chemin sur le crâne. Côté circulatoire, le fameux rempli de l’artère vertébrale est contenu dans ce triangle suboccipital et l’artère occipitale donne un bec au droit latéral.

Bref, les muscles suboccipitaux sont en mexican standoff avec bien des nerfs et des artères et ne demandent qu’une excuse pour les comprimer. Et encore! Le fascia des muscles suboccipitaux se faufile furtivement dans l’espace épidural cervical pour se fusionner à la dure-mère! La théorie veut que les muscles suboccpitaux puissent aussi être proprioceptifs à la tension subite par la dure-mère et peut-être même régulateurs de celle-ci. En résumé, la tension des muscles suboccipitaux peut vous remonter littéralement dans votre tête!

Fin de l’histoire

Longue histoire courte, apprenez à travailler les muscles suboccipitaux. Maintenant. Tout de suite. Hier. Bien des protocoles ou approches visent à niveler l’occiput ou le libérer du stress mécanique qu’il subit comme premier objectif clinique. Et les muscles suboccipitaux sont des incontournables des problématiques cervicales ou de la tête. Ne tombez pas dans le piège de tout mettre sur le dos du trapèze; il a le dos bien moins large que l’on lui attribue. Dans les sages paroles de Leonardo DiCaprio dans Inception :  « we need to go deeper ». Quand vous savez où chercher, vous allez mettre promptement le doigt là où ça fait mal. Et quand votre intention et vos techniques sont un pointeur laser, vous gagnez excessivement en efficacité. Et votre client s’exclamera « Mais quelle est cette sorcellerie ? »

Bons soins!

Publicité
Partager

Vous aimerez aussi...

La massothérapie et le soin des douleurs projetées

08.août.2022

Et si votre cou causait « encore » ces maux de tête chroniques ?

04.juil.2022

L’art de masser judicieusement un coureur

06.juin.2022

Philippe-Olivier Jasmin

  Vous reconnaîtrez probablement Philippe-Olivier Jasmin comme un des collaborateurs qui écrit pour le blogue du RMPQ depuis son implantation. Non? Pas de problème! Peut-être comme l’orthothérapeute clinicien aguerri. Celui qui décortique l’anatomie, explore la biomécanique et déniche des tactiques et des approches cliniques efficaces pour ces confrères massothérapeutes? Ou encore, comme le collaborateur pour le blogue de l’AMS et le superviseur-coach d’orthothérapie à leur campus de Montréal? Ou probablement comme celui qui unit des formations de la Chine, de la Colombie-Britannique et des États-Unis à sa formation d’orthothérapeute pour attiser l’étincelle de l’excellence et inspirer ses collègues à être awesome? … … ... Quand il n’est pas en train de masser ou de promouvoir la reconnaissance de la massothérapie par l’éducation, P-O a le nez plongé dans un bouquin, su à exercer sa routine de rame, de callisthénie et de Tai Chi, ou relaxe paisiblement un café à la main. Alors qui est P-O? Un rêveur? Un perfectionniste? Un guerrier pacifiste zen? Pour le découvrir, mets ton casque et viens le rejoindre au front!

Mes articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Recevez nos articles de blogue par courriel

Je suis massothérapeute